Fin de l’ASS : Une décision qui va affecter des milliers de personnes bénéficiaires de l’AAH

La décision du Premier ministre, Gabriel Attal, de mettre fin à l’assurance spécifique de solidarité (ASS) a suscité des préoccupations parmi les personnes les plus vulnérables. 

Fin de l’ASS Une décision qui va affecter des milliers de personnes bénéficiaires de l'AAH

La fin de l’ASS préoccupe particulièrement les bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans cet article.

publicité

Impact de la Fin de l’ASS sur les Bénéficiaires

Le 30 janvier dernier, Gabriel Attal, Premier ministre, a annoncé la fin de l’assurance spécifique de solidarité (ASS) qui pourrait impacter l’AAH. Cette décision a suscité des inquiétudes parmi les quelque 320 000 personnes bénéficiant de cette aide. Parmi elles, se trouvent ceux qui touchent également l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Cette transition vers le RSA risque d’entraîner des conséquences importantes pour ces individus.

publicité

En fait, avant janvier 2017, il était possible de cumuler l’ASS et l’AAH. Cependant, les personnes percevant ces deux allocations ensemble avant cette date ont bénéficié d’une dérogation prolongée jusqu’en 2026. Cependant, avec l’annonce récente du Premier ministre, cette dérogation pourrait être annulée plus tôt que prévu, à moins que des mesures ne soient prises par le gouvernement pour remédier à cette situation.

publicité

Fin de l’ASS : Impact sur les bénéficiaires de l’AAH

Environ 15 000 personnes reçoivent l’AAH et pourraient être concernées par ce changement. Quand l’ASS passera au RSA, ils ne pourront plus avoir les deux aides en même temps. Cela inquiète beaucoup pour leur argent et leur bonheur. Les personnes qui touchent l’AAH sont celles qui ont des handicaps et des difficultés. Ils reçoivent de l’aide pour subvenir à leurs besoins. L’ASS est une autre aide financière pour ceux qui ont peu ou pas de revenus. Mais quand le RSA remplacera l’ASS, cela changera la situation pour beaucoup, surtout pour les bénéficiaires de l’AAH. Beaucoup de gens sont inquiets à ce sujet. Ils ne savent pas comment cela affectera leur vie. L’argent qu’ils reçoivent est important pour eux. Cela les aide à acheter de la nourriture à payer le loyer et à vivre. Sans cette aide, ils pourraient avoir du mal à vivre.

publicité

D’ailleurs, le gouvernement doit penser à eux quand il fait des changements comme celui-ci. Il doit s’assurer qu’ils ne souffrent pas à cause de ces changements. Il est important que tout le monde puisse vivre décemment. Les personnes handicapées ont aussi le droit de vivre confortablement. Il faut être attentif à leurs besoins et les aider autant que possible.

publicité

Fin de l’ASS : Incompatibilité entre l’AAH et le RSA

Le RSA est différent de l’ASS car il prend en compte plusieurs ressources supplémentaires. Ces ressources comprennent les aides au logement et l’AAH. Les plafonds de revenus nécessaires pour obtenir le RSA sont plus bas que ceux de l’AAH. Par exemple, pour une personne seule, le plafond du RSA est de 607 euros, tandis que celui de l’AAH est de 971 euros. Les bénéficiaires de l’AAH ne pourront pas recevoir les deux allocations en même temps. Pour résoudre ce problème, le gouvernement devra envisager d’accorder une nouvelle dérogation. Cette solution n’a pas encore été discutée ou mise en place.

publicité

Les gens sont inquiets à propos de ces changements. Ils ne savent pas comment cela affectera leur vie. L’argent qu’ils reçoivent est crucial pour eux. Cela les aide à payer le loyer, à acheter de la nourriture et à vivre. Sans cette aide, ils pourraient avoir du mal à joindre les deux bouts. Il est important que le gouvernement prenne en considération les besoins de ces personnes. Ils méritent d’avoir une vie décente. Les personnes handicapées ont le droit de vivre confortablement. Le gouvernement doit être attentif à leurs besoins et les aider autant que possible. Il est essentiel que tout le monde puisse vivre dans des conditions dignes.

publicité

Impacts sur les retraites et les ressources

Outre les bénéficiaires de l’AAH, la fin de l’ASS a également des répercussions sur les retraités. En effet, l’ASS permet de cotiser des trimestres de retraite, ce qui est un avantage considérable pour un départ à taux plein. De plus, elle offre la possibilité de cumuler des points pour la retraite complémentaire Agric-Arrco. Malheureusement, le RSA ne propose pas ces avantages. De plus, contrairement à l’ASS, qui est versée par l’État, le RSA est versé par les départements. Par conséquent, la fin de l’ASS entraînera une augmentation du nombre de bénéficiaires du RSA ! Ce qui représente une charge financière supplémentaire pour les départements, estimée à environ 2,1 milliards d’euros.

publicité

En conclusion, la fin de l’ASS et la transition vers le RSA constituent un défi majeur pour les personnes bénéficiant de l’AAH et les retraités. Les implications financières et sociales de cette transition doivent être sérieusement prises en compte par le gouvernement afin de garantir la protection et le soutien des personnes les plus vulnérables de la société. Des mesures doivent être mises en place pour atténuer les effets négatifs de cette transition et assurer le bien-être des individus concernés.

 

Écris par Laura Laura