Fiscalité : voici les Français qui vont payer moins d’impôts en 2024, êtes-vous concernés ?

Certains Français vont payer moins d’impôts en 2024 suite à la revalorisation du barème de l’impôt. Êtes-vous concernés ?

Fiscalité : voici les Français qui vont payer moins d’impôts en 2024, êtes-vous concernés ?

Une revalorisation du barème d’impôt est prévue en 2024. Découvrez les Français qui vont payer moins d’impôts.

publicité

Revalorisation du barème d’impôt 2024 : un avantage pour certains Français

Il y a quelques mois, Bruno Le Maire a fait une annonce concernant le barème de l’impôt. On apprenait alors en juin dernier que ce barème sera indexé sur l’inflation à partir de 2024.

publicité

Pour rappel, le barème de l’impôt est un élément important dans le calcul de votre impôt. Il est progressif et dispose de nombreuses tranches de revenu correspondant au taux d’imposition. Ce dernier oscille entre 0% à 45%.

publicité

Si vous voulez connaître votre impôt à l’aide de votre barème de l’impôt, il faut prendre en compte le quotient familial. Ce dernier n’est autre que le nombre de parts qui est défini selon votre situation ainsi que la composition du foyer fiscal.

publicité

Ainsi, il y aura donc une augmentation de ce barème de l’impôt en 2024. Suite à l’annonce du ministre, l’Institut des politiques publiques (IPP) et l’Observatoire de macroéconomie du CEPREMAP s’étaient penchées sur le sujet et menaient une étude à ce propos. Et d’après leur découverte, cette revalorisation peut être bénéfique pour les Français.

publicité

Revalorisation du barème d’impôt 2024 : « 320 000 foyers fiscaux seront épargnés par l’impôt »

Effectivement, la revalorisation du barème de l’impôt apporte des avantages aux Français. D’après le ministre de l’Économie, « 320 000 foyers fiscaux seront épargnés par l’impôt sur le revenu au printemps prochain ».

publicité

Notons que cette mesure est inscrite dans le cadre du projet de finances 2024. On peut la voir dans l’article 2 de la loi budgétaire qui, jusqu’à ce jour, est en cours d’examen par le Sénat. Le texte stipule qu’il y a une indexation sur le revenu IR des tranches des revenus du barème de l’impôt sur le revenu.

publicité

Le taux d’indexation pourrait donc s’élever à 4,8% mais rien n’est encore certain pour le moment. Un taux qui correspond à l’évolution de l’inflation sur le territoire français. Il a été pris en compte avant même que le texte budgétaire ait été présenté officiellement au Palais Bourbon.

publicité

L’objectif avec cette revalorisation

Bien évidemment, cette revalorisation ne sera pas appliquée sans aucune raison. Comme l’a révélé Bercy, cette mesure a été mise en place dans le but de renforcer le pouvoir d’achat des Français qui s’étaient affaiblis suite à l’inflation. Elle tend à alléger les difficultés auxquelles ils font face.

Néanmoins, du côté des finances publiques, cette mesure est assez fatale, car on parle quand même d’une réduction de cagnotte de 6 milliards d’euros. En d’autres termes, elles vont donc connaître une perte assez importante. Seulement voilà, le gouvernement a pris sa décision et l’assume complètement.

Selon Bruno Le Maire, « il est hors de question que des Français paient plus d’impôt sur le revenu ou entrent dans le barème d’impôt sur le revenu (IR) à cause de l’inflation ».

Qui sont les Français qui vont payer moins d’impôts ?

Malgré les annonces du gouvernement, il convient de dire que cette décision prise n’est pas inédite. En effet, depuis les années 70, le barème de l’impôt sur le revenu est fixé par rapport à l’évolution de la hausse des prix, sauf dans certains cas.

Suite à cette revalorisation, certains Français pourront se ravir car cela va leur être bénéfique. En effet, certains contribuables vont payer moins d’impôt après cette revalorisation. C’est notamment le cas des travailleurs qui possèdent des revenus qui n’ont pas augmenté de plus de 4,8% en 2023.

Ces derniers pourront voir les taux d’impôts connaître une baisse. Comme l’a précisé Capital, cette mesure prise par le gouvernement vise à « amortir le choc de manière transitoire a minima ».

La taxe foncière va augmenter en 2024

Puisqu’on parle d’impôt, pourquoi ne pas évoquer la taxe foncière ? Cette dernière concerne les propriétaires de biens immobiliers. Et force est de constater que la taxe foncière a connu une augmentation cette année.

En effet, la hausse moyenne de cette taxe en 2023 est de 7,1%, ce qui représente le double de la revalorisation de 2022, qui à ce moment-là était à 3,4%.

Et cette hausse n’est pas près de se terminer. En effet, une augmentation est prévue en 2024, ce qui ne va pas plaire aux 32 millions de personnes concernés par cet impôt. Il convient de se préparer car cette nouvelle hausse risque, une nouvelle fois, de bouleverser le quotidien des contribuables.

Écris par Inès Denne