Fonctionnaires : bonne nouvelle, il est maintenant possible de réclamer votre retraite progressive !

Attention, il est maintenant possible de profiter d’une retraite progressive pour les fonctionnaires. Mais pour que cela soit possible, il convient de remplir toutes les conditions nécessaires. Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos.

Fonctionnaires : bonne nouvelle, il est maintenant possible de réclamer votre retraite progressive !

En voilà une nouvelle qui va en ravir plus d’un. Il est maintenant possible de bénéficier d’une retraite progressive pour les fonctionnaires.

publicité

La retraite progressive accessible aux fonctionnaires : qu’est-ce que c’est ?

La réforme des retraites était accompagnée de plusieurs changements au niveau du système de retraite en France. Parmi les nouveautés, on retrouve l’accessibilité de la retraite progressive aux fonctionnaires. Jusque-là, seuls les salariés pouvaient en bénéficier.

publicité

Pour rappel, la retraite progressive a été mise en place afin de permettre aux retraités de réduire leur activité, arrivés à un certain âge. En plus de cette réduction, ils peuvent aussi commencer à bénéficier d’une partie de leur pension de retraite.

publicité

En réalité, les fonctionnaires pouvaient déjà réclamer ce dispositif depuis plusieurs années, mais cette mesure n’est rendue officielle que tout récemment. Mais attention, la retraite progressive ne s’obtient pas aussi facilement. En réalité, il y a certaines conditions qu’on doit remplir pour en bénéficier. Rendez-vous dans la suite de notre article pour connaître tous les points importants concernant cette retraite progressive.

publicité

Retraite progressive pour les fonctionnaires : qui est concerné ?

Bien avant de faire une demande d’une retraite progressive, les fonctionnaires, mais aussi les salariés doivent s’assurer qu’ils remplissent tous les critères d’éligibilité.

publicité

Dans le détail, une personne souhaitant obtenir une retraite progressive doit être à deux ans ou moins de l’âge légal pour partir à la retraite. Si par exemple, vous êtes né en 1968 et que l’âge légal est de 64 ans, il faut avoir 62 ans pour pouvoir en profiter.

publicité

Mais si vous avez vu le jour avant 1968, il est possible de réclamer la retraite progressive dès vos 61 ans, puisque l’âge légal de départ à la retraite pour cette génération est de 63 ans.

publicité

Aussi, si vous désirez profiter d’une retraite progressive, il est crucial de cotiser au moins 150 trimestres, tous régimes confondus. Assurez-vous aussi que vous soyez capable de continuer votre activité, à temps partiel. Soit entre 50 et 90% de votre temps plein.

publicité

Quelques exceptions pour certains fonctionnaires

Sachez que la mesure sur la demande de retraite progressive n’est pas la même pour tous les fonctionnaires. En réalité, ceux de la catégorie « active » ou « super active » ne sont pas concernés par cette retraite progressive. C’est notamment le cas des fonctionnaires dont les emplois présentent un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles, tels que les sage-femme, fossoyeurs ou égoutiers.

Certes, ils peuvent réclamer une retraite anticipée vers 54 ans ou 59 ans. Toutefois, ils ne pourront pas bénéficier de la retraite progressive deux ans avant ces bornes d’âge, soit 52 ans et 57 ans.

Une âge appliquée également pour les fonctionnaires sédentaires ou les salariés du privé.

Comment procéder à la demande d’une retraite progressive ?

La démarche à suivre dépend du secteur auquel le fonctionnaire est rattaché. Pour les fonctionnaires d’État, ces derniers doivent constituer leur dossier via leur compte Ensap (Espace numérique sécurisé de l’agent public).

Ceux qui travaillent pour la fonction publique territoriale ou hospitalière, en revanche, doivent réclamer la retraite progressive auprès de l’administration employeur. Cette dernière se chargera par la suite de transmettre le dossier à la caisse de retraite de l’individu, soit à la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL).

Comment se passe le calcul et quand peut-on faire une demande ?

La base de la retraite joue un rôle très important sur le mode de calcul de la retraite progressive. C’est à partir de cette base qu’elle est calculée. Le montant dont vous pouvez bénéficier correspond à la quotité non travaillée. Concrètement, pour un temps partiel de 70%, la retraite progressive sera à 30%.

Sachez aussi que le temps où vous faites votre demande joue un rôle important à l’accessibilité à la retraite progressive. En général, on doit réclamer la retraite progressive six mois avant le moment où on désire bénéficier de ce dispositif. Et ce, que vous soyez ou non à temps partiel.

Dans le cas où l’individu n’est pas à temps partiel, il est possible qu’il fasse sa demande au même moment où la constitution du dossier se déroule. Notons que le temps partiel peut vous être refusé. Par conséquent, vous ne bénéficierez donc pas de la retraite progressive.

Pour un enseignant qui ne travaille pas à temps partiel, les délais sont plutôt précis. Le temps partiel ne sera possible que durant une certaine période correspondant à une année scolaire. La demande de retraite progressive doit se faire au plus tard le 31 mars précédant le début de l’année scolaire.

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.