Grève chez EDF : l’intersyndical appelle à la mobilisation en vue d’une journée nationale d’action 

Les négociations entre les syndicats d’EDF et la direction ne se sont pas passées comme prévu. L’intersyndicale vient de faire appel à une grève de la part des salariés. Les détails.

Grève chez EDF : l’intersyndical appelle à la mobilisation en vue d’une journée nationale d’action 

Un appel à la grève a été lancé par les syndicats auprès des salariés d’EDF. Ils ont refusé de signer un accord avec la direction.

publicité

Grève par les syndicats chez EDF : que sait-on à ce propos ?

EDF est une entreprise d’électricité que les Français connaissent très bien. Ces derniers jours, elle fait parler d’elle à la suite de négociations infructueuses concernant les salaires que la direction a menées. Par conséquent, l’intersyndicale d’EDF a lancé un appel aux salariés de l’entreprise.

publicité

Il leur a incité à faire une grève, qui pourrait avoir lieu le 30 janvier prochain. C’est à travers un communiqué que l’intersyndicale a fait part de cette nouvelle. Le but, comme indiqué dans ce communiqué, est de « rappeler à la direction que sans des salariés au travail, il n’y a pas de production de richesse ».

publicité

Notons qu’après ces négociations infructueuses, les syndicats ont décidé de se mobiliser pendant cette semaine. Ils comptent notamment annoncer une journée nationale d’action. Que ce soit, CFE-Energie, CGT, CFDT ou encore FO, tous les quatre syndicats ont décidé de décliner la signature de l’accord proposé par la direction. En parallèle, ils ont déposé un préavis de grève.

publicité

Les réactions des responsables syndicaux suite à ces négociations infructueuses

Thomas Placot, secrétaire syndical central CGT chez EDF s’est exprimé concernant cet appel à la grève des syndicats. Il a alors précisé que « ce sont les agents qui décident localement » de « reprendre en main l’outil de travail ». Et ce, avec des « baisses de charge ou par des blocages d’activité ». La décision à ce propos sera prise pendant les assemblées générales et ce sera le personnel qui décide, « la semaine prochaine ».

publicité

De son côté, la secrétaire nationale de la CFE-CGC d’EDF, Amélie Henri, a assuré que « des actions » ont déjà été mises en place sur les sites. Cette dernière a également évoqué l’usine marémotrice de la Rance « qui se prépare ».

publicité

Appel de grève des syndicats chez EDF : des centrales nucléaires se mobilisent déjà

Bien que la grève ne pourrait s’éclater que le 30 janvier prochain, certaines centrales nucléaires font déjà face à cela depuis un moment. C’est notamment le cas de celle de Cruas à Ardèche. En effet, depuis la fin des négociations du 8 janvier, ces derniers sont en grève. Dans ces centrales, des salariés bloquent le redémarrage de la tranche 2.

publicité

Mais ce n’est pas tout puisque chez la centrale du Bugey (Ain), la grève a également commencé. Et ce, depuis le début de la semaine. Un mouvement représenté par le blocage du redémarrage de la tranche 5.

publicité

Pourrait-il avoir une pénurie comme l’année précédente ?

Cette grève des salariés d’EDF rappelle ce qui s’était passé à l’automne 2022. À cette époque, une grève avait aussi déjà éclaté, et cela était loin d’avoir été sans conséquences. Effectivement, le mouvement a entraîné des retards dans le calendrier des travaux de centrales nucléaires en France.

Et alors que la population faisait face à une crise énergétique européenne, celle-ci avait également craint des pénuries. La situation pourrait-elle se reproduire cette année ? Pas vraiment…

En effet, les choses sont un peu différentes pour cet hiver. En 2023, plusieurs centrales devaient entamer des travaux suite au phénomène de corrosion sous contrainte dans leurs circuits de refroidissement.

À ce moment-là, on a connu une hausse de la capacité disponible du parc nucléaire, qui avait atteint 84,59% à ce jour. Et ce, grâce aux travaux mis en place. Ce taux n’avait pas été atteint depuis 2021.

Grève chez EDF : Aucun impact sur le grand public

Si la grève incitée par les syndicats venait à avoir lieu, cela n’aura pas d’impact sur le grand public. C’est surtout les finances d’EDF qui vont souffrir suite à ce mouvement, d’après une source syndicale.

« Au total, les augmentations générales et individuelles pour EDF SA conduisent à une progression moyenne de 4,14% des salaires pour l’année 2024 », a déclaré la direction.

Dans le détail, ces augmentations sont réparties en plusieurs tranches. Une augmentation générale de 2% est attendue pour tous les salariés de l’entreprise. Une progression à l’ancienneté de 0,64% en moyenne est aussi attendue. Enfin, il y a aussi un niveau d’augmentations individuelles de +1,5% ce qui est loin des 4% réclamés par la CFE-CGC.

La direction a aussi souligné « le contexte complexe d’endettement élevé du groupe » qui s’élève à « plus de 64 milliards d’euros ». 

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .