Handicap: le président Emmanuel Macron dévoile le nouveau système de sanctions

C’est une autre réforme à laquelle le président de la République tient énormément. Néanmoins, il devra prévoir un budget de près de 1,5 milliard d’euros afin de pouvoir la mettre en pratique.

handicap-le-president-emmanuel-macron-devoile-le-nouveau-systeme-de-sanctions

Le Handicap : un sujet épineux et sensible auquel le président de la République ne peut échapper. Son discours lors de l’ouverture de la 6ème Conférence Nationale du Handicap ou CNH n’a laissé personne indifférent. En effet, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir mettre en place un système de sanctions sur le Handicap. Décryptage de tous les détails.

Un discours qui se veut rassurant malgré la réalité

« C’est toujours mieux de travailler ensemble. En effet, c’est le meilleur moyen de relever les défis. Il faut que nous sachions nous unir au-delà des différences, des désaccords pour avancer ensemble et de manière concrète ». Voilà les mots de l’allocution du président Emmanuel Macron lors de l’ouverture de la 6ème Conférence Nationale du Handicap. Quelques jours auparavant, certaines associations avaient fait monter les tensions en menaçant de boycotter l’événement. Et ce, malgré une promesse du gouvernement pour des « mesures fortes » sur le Handicap.

« Le Handicap concerne 12 millions de Français et plus de 8 millions de personnes aidantes. Cela doit donc être une question naturelle et au cœur de toutes les politiques publiques. Personnellement, je pense que l’Enfance est le cœur de cette bataille que nous devons mener ensemble. Par exemple, 40 000 enfants autistes ont pu bénéficier d’une prise en charge rapide et efficace. » Déclare le Président. Un message qui se veut porteur d’espoir. D’autant que la mise en place d’un système de sanctions sur le Handicap avait été annoncée.

Quel est donc ce système de sanctions sur le Handicap

Toujours dans son discours, le président avait annoncé qu’il voulait « radicalement changer de méthode ». Ainsi, il annonce la mise en place d’un système de sanctions sur le Handicap dès le début de l’année 2024. Pour ce faire, l’Etat prévoit déjà une enveloppe de 1,5 milliard d’euros. « C’est une ligne budgétaire lourde et conséquente » avait-il insisté au cours de son discours. En tout cas, toutes les personnes concernées attendent avec impatience la sortie d’un plan de programmation pour l’été prochain.

Du reste, nous savons que ce système de sanctions dur le Handicap va essentiellement s’axer sur les questions d’accessibilité. Par ailleurs, ce sont les préfets qui auront la responsabilité des chantiers de leur circonscription respective. Donc, l’aide va surtout concerner les petits établissements tels que les restaurants, les commerçants ou encore les salles de fête.

Écris par Inès Denne