Hausse des fraudes au paiement : attention, aux risques liés aux chèques, la Banque de France met en garde

Attention, les fraudes au paiement font des ravages en France. La Banque de France a tenu à mettre en garde la population. C’est surtout les fraudes au paiement par chèques qui représentent un taux le plus élevé.

Hausse des fraudes au paiement : attention, aux risques liés aux chèques, la Banque de France met en garde

Les fraudes au paiement par chèques sont de plus en plus courantes en France. La Banque de France a tenu à mettre en garde les Français.

publicité

Les fraudes aux moyens de paiement font des ravages en France

Les fraudes en France sont de plus en plus courantes et ce problème concerne malheureusement les moyens de paiement sur le territoire français. Ce jeudi 25 janvier 2024, la Banque de France a révélé des chiffres qu’on ne devrait absolument pas négliger.

publicité

Effectivement, celle-ci a affirmé qu’il y a eu « près de 4,1 millions d’opérations frauduleuses » lors du premier semestre du 2023. Cela représente “un préjudice total de 628 millions d’euros”, selon la Banque de France.

publicité

Un phénomène qui intervient alors que les volumes de paiements sont en hausse globale. Les chiffres démontrent des fraudes aux moyens de paiement qui ont augmenté de 16,9% en volume et de 5,4% en valeur, comparées à l’année précédente.

publicité

La Banque de France a surtout mis en garde la population « contre les utilisations frauduleuses de chèques ». Néanmoins, les chiffres démontrent des opérations frauduleuses en ralentissement, comparés à ceux des transactions faites par virements, prélèvements ou encore par paiements par carte. Ces dernières sont à 16,1 milliards.

publicité

Selon l’Observatoire de sécurité des moyens de paiement (OSMP), ce phénomène « confirme l’importance de la sécurité des paiements par carte ».

publicité

Autres constats de l’Observatoire

Les données citées ci-dessus ont été recueillies par l’OSMP. Ce dernier a organisé une réunion le 17 janvier dernier et met notamment en avant la « baisse du taux de fraude sur la quasi-totalité des canaux d’initiation des paiements par carte ».

publicité

Aussi, l’Observatoire met l’accent sur la diminution du taux de fraude sur les paiements sur Internet. Cette baisse est liée à la mise en place de l’authentification forte, « pour atteindre un nouveau point bas historique, à 0,153% ».

publicité

Et ce n’est pas le seul constat positif de l’Observatoire. On a aussi remarqué que le taux de fraude sur les paiements de proximité par mobile a énormément chuté et se situe aujourd’hui à 0,024%. Un niveau « qui se rapproche de celui du paiement sans contact par carte ».

Fraudes aux moyens de paiement : la carte dans les viseurs des fraudeurs

Il existe peut-être plusieurs moyens de paiement en France, mais certains se démarquent des autres. C’est notamment le cas du paiement par carte, qui au premier semestre 2023 a été considéré comme étant « le moyen de paiement préféré des Français ».

Et il se trouve que ce mode de paiement est aussi dans le viseur des fraudeurs puisqu’il représente un taux de fraude de 93% en volume. Selon l’Observatoire, c’est « le moyen de paiement le plus fraudé en valeur », avec un montant de 256,5 millions d’euros. Ce qui représente des montants fraudés s’élevant à 42% ;

Les fraudes aux chèques de plus en plus courant

Certes, on utilise rarement le chèque de nos jours, avec seulement 2,8% de transactions en France. Mais il n’empêche qu’il soit l’un des « instruments de paiement qui présente le taux le plus élevé de fraude ». La Banque de France évoque surtout l’utilisation des chèques « perdus ou volés ».

En se concentrant sur le total des fraudes enregistrées dans l’Hexagone, les fraudes aux chèques représentent 29%, tandis que ceux des virements sont à 24%.

Face à ce problème, le nouveau président de l’observatoire a incité les institutions financières d’œuvre à procéder à une sécurisation renforcée du chèque. Et ce, en simplifiant les procédures d’opposition. Aussi, il serait important de vérifier la retraite des carnets par les titulaires, chez les banques, au lieu de l’envoyer par courrier.

Un nouveau paiement qui fait peur

Il s’agit du paiement par portable. Effectivement, ce mode de paiement est de plus en plus courant, mais il n’empêche qu’il soit risqué. Et cette mère de famille interrogée par TF1, dans son reportage, ne dira pas le contraire.

Cette dernière craint qu’en procédant à ce type de paiement, elle perd son téléphone.

« Je me dis que si on prend mon portable et que dedans, il y a ma carte, on ne sait jamais. Il faut faire attention quand même », a-t-elle déclaré.

Pourtant le taux de fraude lié à ce mode de paiement est toujours minime pour l’heure. Effectivement, il s’élève à seulement 0,24%. Mais seulement voilà, il ne fait pas l’unanimité auprès des Français.

Écris par Christine