Héritage : cette technique ingénieuse pour éviter les frais de succession

Explorez des méthodes peu connues mais efficaces pour transférer des biens aux enfants de manière à réduire, voire éliminer, les coûts de succession qui pourraient les affecter plus tard.

Héritage cette technique ingénieuse pour éviter les frais de succession

Apprenez comment éviter les frais de succession en prenant des mesures dès maintenant ! Et ce, en adoptant des stratégies simples mais souvent négligées pour assurer un avenir financier stable à votre famille.

publicité

Planification successorale pour éviter les frais !

Pour protéger l’argent et les biens que les parents veulent laisser à leurs enfants, ils peuvent faire certaines choses quand ils sont encore en vie. En France, la plupart des gens ne pensent pas à acheter des maisons ou d’autres choses et les mettre au nom de leurs enfants. Mais c’est une bonne idée, et ça peut aider les enfants plus tard. Les enfants n’ont pas à payer autant d’argent quand ils héritent d’une maison ou d’autres biens. En effet, cela permet d’éviter les frais de succession. Il y a deux façons de donner une maison ou d’autres biens à ses enfants avant de mourir. Dans le premier cas, les parents achètent la maison et la donnent à leurs enfants. Mais les parents peuvent encore vivre dans la maison jusqu’à leur mort. Quand ils meurent, leurs enfants deviennent les propriétaires de la maison sans avoir à payer beaucoup d’argent.

publicité

Dans le deuxième cas, les parents donnent de l’argent à leurs enfants pour qu’ils achètent la maison ensemble. Les parents peuvent vivre dans la maison jusqu’à leur mort, et après ça, les enfants sont les propriétaires sans payer beaucoup d’argent. Les parents peuvent faire ces choses quand ils sont entre 61 et 71 ans. C’est un bon moment parce que les parents savent combien d’argent ils ont quand ils sont à la retraite. Plus les parents sont vieux, plus leurs enfants n’ont pas à payer d’argent pour la maison ou les autres biens. En faisant ces choses, les parents peuvent s’assurer que leurs enfants auront des choses sans avoir à payer beaucoup d’argent plus tard.

publicité

Les avantages méconnus

Les Français oublient parfois de penser à qui recevra leurs biens après leur mort. Mais quand l’argent devient incertain, les gens commencent à y penser. Mathieu Fontaine, un notaire qui enseigne aussi, dit que pendant les moments difficiles, les parents pensent plus souvent à leurs enfants quand ils achètent une maison. Ils veulent éviter que leurs enfants aient à payer des taxes quand ils ne seront plus là. Donc, ils essaient de régler ça à l’avance. Cela permet d’éviter les frais de succession. Certaines personnes ne pensent pas à ce qui va se passer à leur mort. Mais quand les temps sont durs, les gens commencent à s’en soucier

publicité

Deux mécanismes pour transmettre un bien aux enfants

Il y a deux façons principales pour que les enfants possèdent quelque chose. D’abord, imaginons que les parents veuillent donner à leurs enfants la maison dans laquelle ils vivent. Ils peuvent l’acheter eux-mêmes, mais plutôt que de la garder complètement pour eux, ils décident de donner à leurs enfants la promesse que cette maison leur appartiendra un jour. Alors, quand les parents ne sont plus là, les enfants deviennent les vrais propriétaires de la maison, sans avoir à payer de taxes spéciales.

publicité

Ensuite, imaginons que les parents veulent aider leurs enfants à acheter quelque chose ensemble, comme une maison ou un terrain. Alors, les parents donnent de l’argent à leurs enfants pour les aider à payer. Les enfants achètent ensemble, mais les parents décident qu’ils veulent toujours en profiter, peut-être en y vivant ou en l’utilisant d’une autre manière. Dans ce cas, les enfants sont les propriétaires officiels, mais ils laissent leurs parents l’utiliser. Quand les parents ne sont plus là, les enfants n’ont pas à payer de frais supplémentaires pour devenir les seuls propriétaires. Ces deux façons sont des moyens pour les parents d’aider leurs enfants à posséder des choses importantes comme une maison ou un terrain, et de s’assurer qu’ils pourront en profiter même après que les parents ne soient plus là. Cela permet d’éviter les frais de succession.

publicité

L’âge idéal pour réaliser ces donations

Il faut savoir que la période la plus propice pour réaliser ces donations se situe entre 61 et 71 ans, selon les conseils du notaire. À cet âge, les donateurs sont généralement à la retraite et connaissent leur pouvoir d’achat. La valeur de la nue-propriété pour les enfants est de 60% à cet âge. Il est important de rappeler que plus les donateurs sont âgés, plus la valeur de la nue-propriété augmente ! Ce qui influence les impôts à payer. Et cela permet d’éviter les frais de succession.

publicité

En suivant ces conseils et en planifiant judicieusement, les parents peuvent garantir un héritage plus avantageux pour leurs enfants. En prenant des mesures dès aujourd’hui, ils peuvent éviter les tracas et les frais supplémentaires à leurs héritiers demain.

publicité

 

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.