Huîtres contaminées : que faire en cas d’intoxication alimentaire ?

Certaines huîtres ont été suspendues, suite à la découverte d’une contamination au norovirus. Il faut donc l’éviter pour ne pas courir le risque d’intoxication alimentaire. Mais dans le cas où vous constatez certains symptômes, il convient d’agir le plus vite possible.

Huîtres contaminées : que faire en cas d’intoxication alimentaire ?

Attention, des huîtres ont été contaminées et cela provoque des intoxications alimentaires. Découvrez quoi faire si cela vous arrive.

publicité

Huîtres contaminées : des aliments qui provoquent des intoxications alimentaires !

À l’approche des fêtes, il convient de faire très attention sur ce que l’on mange. Certes, le mois décembre est la meilleure période pour se faire plaisir en consommant toutes sortes d’aliments, mais il est tout de même important de rester prudent. Pour cause, certains produits alimentaires peuvent représenter un danger pour notre santé.

publicité

Et cette alerte au sujet d’un aliment qu’on aime tous en est la preuve. En effet, les autorités ont tenu à mettre en garde les Français contre ces huîtres du Bassin d’Arcachon qui sont contaminées. En cause, « plusieurs cas de toxi-infections alimentaires collectives » (TIAC) ont été enregistrés.

publicité

Des enquêtes ont notamment été ouvertes et ce sont les services sanitaires qui les ont pris en charge. Celles-ci ont montré que « l’ingestion d’huîtres contaminées par le norovirus en seraient la cause ». Des révélations qui viennent donc confirmer les analyses faites sur les huîtres en élevage sur le Bassin d’Arcachon. C’est en tout cas ce qu’a révélé le secrétariat d’Etat chargé de la Mer dans un communiqué.

publicité

De plus en plus de cas constatés

Sachez qu’il existe plusieurs symptômes qui montrent que quelqu’un a été victime du toxi-infections alimentaires collectives. Mais la préfecture de Gironde a tenu à préciser que « les symptômes sont ceux de la gastro-entérite aiguë », et aucun cas grave n’a été remarqué jusqu’à ce jour.

publicité

Néanmoins, il n’empêche que « des passages aux urgences pour symptômes gastro-intestinaux liés à une même origine alimentaire » sont de plus en plus nombreux ces derniers temps. C’est ce qu’a révélé l’agence Santé publique France.

publicité

Face à ce problème, il est donc primordial d’en savoir plus concernant les TIAC. Vous devez savoir ce que vous devez faire et comment faire son signalement.

publicité

Que faire si l’on a consommé des huîtres contaminées et qu’on soit victime de ces intoxications alimentaires ?

Si vous faites face à ce problème de santé, ne restez pas sans rien faire. Vous devez vous rendre chez votre médecin le plus vite possible. Notons que les TIAC peuvent se présenter sous plusieurs formes et peuvent même devenir « très graves ».

publicité

Une fois que vous serez chez le médecin pour cette maladie, celui-ci réalisera des analyses de selles. C’est le cas, la plupart du temps. Notons que ces derniers temps, de plus en plus de personnes se sont rendues aux urgences suite à une intoxication alimentaire.

Et il existe certaines étapes à suivre pour faire un signalement de cette maladie.

Voici toutes les démarches à suivre en cas d’infection

Premièrement, comme l’a précisé l’État, l’individu doit alerter le Samu et pour ce faire, il n’a qu’à composer le chiffre 15. Sinon, vous pouvez contacter le centre antipoison qui se trouve dans votre région, à la place. N’oubliez pas non plus de signaler via un mail, à l’Agence régionale de santé (ARS).

Il est possible que la Direction départementale de protection des populations (DDPP) vous incite à conserver « tous les éléments » qui permettent de déterminer « la source de contamination ». Cela peut, par exemple, être un reste de nourriture ou encore des étiquetages. De même, vous pouvez aussi conserver des tickets de caisse, des dates des achats, de quelconque photos qui prouvent que l’aliment a été contaminé.

N’hésitez pas non plus à conserver toutes sortes d’informations qui permettent de cerner le danger, comme les symptômes, le corps étranger, ou encore le certificat médical.

Les personnes étant vulnérables à cette infection

Certaines personnes courent des risques d’intoxication alimentaire, plus que d’autres. Et il convient de les surveiller, afin d’éviter le pire qui puisse arriver. Dans le détail, sachez que les enfants ayant moins de 5 ans sont les plus à risques. Il ne faut donc pas leur donner ces huîtres contaminées que le gouvernement vient d’alerter.

De même, les femmes enceintes doivent aussi faire attention pour ne pas faire face à une intoxication alimentaire. Pour cause, elles font partie du public à risque. Pareillement pour les personnes âgées, ainsi que les personnes disposant d’un système immunitaire faible et une santé fragile.

En outre, l’intoxication alimentaire, bien que négligée, peut devenir dangereuse. C’est pourquoi il est important de se rendre chez un médecin dès l’apparition d’un symptôme. Le professionnel de santé vous donnera par la suite les conseils et les médicaments nécessaires pour vous remettre de ce problème.

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.