Immobilier locatif : Les SCPI font face à une nouvelle alerte préoccupante

Primonial Reim annonce une réduction des prix des parts de ses SCPI Primopierre et Primovie, rejoignant ainsi d’autres fonds immobiliers touchés par cette tendance.

Immobilier locatif Les SCPI font face à une nouvelle alerte préoccupante

Les difficultés persistantes dans le secteur des SCPI se manifestent avec la baisse des prix des parts des SCPI de Primonial Reim ! Et ce, accompagnée d’une série de baisses de valorisation dans le secteur.

publicité

Baisse des prix des parts des SCPI Primopierre et Primovie de Primonial Reim

Les SCPI Primopierre et Primovie de Primonial Reim ont récemment vu leurs prix en baisse de manière importante. En effet, les parts de Primopierre ont perdu 6,7% de leur valeur. Tandis que celles de Primovie ont enregistré une baisse de 8,9%. Ce n’est pas seulement ces deux SCPI qui ont été touchées par cette baisse de prix ! Effectivement, depuis l’été dernier, environ quinze autres SCPI ont également vu leur valeur diminuer. Il est essentiel de comprendre que les baisses de prix des parts de Primopierre et Primovie sont basées sur les évaluations faites à la fin de l’année 2023. Primonial Reim a pris la décision de réduire les prix le 13 février. Cette baisse de prix peut avoir un impact sur les investisseurs. Leur investissement initial perd de la valeur en raison de ces baisses de prix. 

publicité

De plus, les investisseurs pourraient rencontrer des difficultés s’ils souhaitent vendre leurs parts. En effet, de nombreux autres investisseurs cherchent également à vendre leurs parts en raison de la baisse des prix. Il est important de noter que ce genre de situation n’est pas unique à Primopierre et Primovie. D’autres SCPI ont également connu des baisses de valorisation ces derniers temps. Cela montre que les investissements dans les SCPI peuvent être soumis à des fluctuations du marché, et les investisseurs doivent en être conscients.

publicité

Difficultés des SCI de Primonial Reim

Outre les SCPI, les SCI (Sociétés Civiles Immobilières) de Primonial Reim, qui sont accessibles au sein des contrats d’assurance-vie, font également face à des difficultés. Les SCI Capimmo et Cap Santé ont vu leurs valeurs diminuer. Capimmo a enregistré une baisse de 9% de la valeur liquidative de ses immeubles (soit une baisse totale de 20% depuis septembre). Afin de résoudre le problème de liquidité, un plan de cession d’actifs d’une valeur de 2,2 milliards d’euros a été mis en place. Pour l’instant, Capimmo a déjà vendu des actifs pour un montant de 230 millions d’euros.

publicité

Quant à la SCI Cap Santé, la valeur liquidative a été impactée par l’intégration des valeurs d’expertise du quatrième trimestre 2023, avec une diminution d’environ 4%, et l’effet de levier, entraînant une baisse totale d’environ 5,47% depuis le 1ᵉʳ janvier. Quoi qu’il en soit, il faut considérer que les SCPI Primopierre et Primovie de Primonial Reim sont en baisse.

publicité

Les baisses de valorisation des SCPI ne sont pas un cas isolé

Le cas de Primonial Reim n’est pas unique ! En effet, depuis l’été dernier, pas moins de 15 SCPI ont annoncé des diminutions de valorisation. Parmi ces SCPI, on peut citer Accimmo Pierre de BNP Paribas REIM avec une baisse de 17%, PFO2 avec une baisse de 16,3%, PF Hospitalité Europe avec une baisse de 9,5%, ainsi que Elysées Pierre de HSBC avec une baisse de 7%.  À l’instar des SCPI Primonial Reim, l’Amundi a également connu des baisses significatives avec Génépierre (-17%) et Edissimo (-13,9%). Ces SCPI, qui investissent massivement dans le secteur des bureaux, subissent le retournement du marché. La dépréciation de la valeur des actifs a entraîné une vague de demandes de rachat de parts de la part des investisseurs, avec un montant total de 2,1 milliards d’euros en attente à fin décembre.

publicité

Les conséquences de la baisse des prix des SCPI Primonial Reim

La baisse des prix des parts des SCPI a des conséquences importantes pour les investisseurs. Tout d’abord, cela entraîne une diminution de la valeur de leur investissement initial. De plus, les investisseurs peuvent être confrontés à des difficultés pour revendre leurs parts ! Notamment en raison de la demande élevée de rachats de parts dans un contexte de baisse des prix. Cette situation souligne les risques associés aux investissements dans les SCPI, qui peuvent être soumis aux fluctuations du marché immobilier. Il est donc essentiel pour les investisseurs de prendre en compte ces risques et de diversifier leur portefeuille d’investissement.

publicité

En conclusion, la baisse des prix des parts des SCPI Primopierre et Primovie de Primonial Reim, ainsi que d’autres SCPI, reflète les défis actuels auxquels sont confrontés ces fonds immobiliers. Ainsi, les investisseurs doivent être conscients de ces fluctuations du marché et prendre des décisions d’investissement éclairées en conséquence.

publicité

 

Écris par Laura Laura