Impôt sur la fortune immobilière : Il enregistre 2 augmentations et 2 baisses pour le successeur de l’ISF

Depuis 2018, un impôt appelé IFI remplace l’ISF. Qui paie cet impôt ?

Impôts 2024 : Pourquoi est-il indispensable de vérifier la page 3 de son avis d'imposition?

Depuis 2018, l’ISF s’est transformé en IFI. Il cible uniquement le patrimoine immobilier. Qui sont les concernés par la hausse de l’impôt sur la fortune immobilière ? Quel est le montant moyen de cet impôt ?

Impôt sur la fortune immobilière : voici les foyers concernés par la hausse

En 2017, 356 000 foyers ont payé l’ISF. Depuis 2018, un nouvel impôt appelé IFI, a remplacé l’ISF suite à une réforme. En effet, le nombre de foyers imposés a presque diminué de moitié. Il est passé à 133 000 en 2018. Mais chaque année, ce nombre augmente. En 2023, 175 980 foyers ont été assujettis à l’IFI, contre 164 000 l’année précédente selon les données de la DGFiP. Cette hausse s’explique en partie par le fait que l’impôt sur la fortune immobilière n’a pas été ajusté. Mais, les prix de l’immobilier ont augmenté. Cela signifie que plus de foyers sont entrés dans l’IFI en 2023 (29 700) que ceux qui en sont sortis (17 600). Cependant, ceux qui sont entrés ont généralement un patrimoine moyen plus faible que ceux qui sont sortis.

Impôt sur la fortune immobilière : une hausse importante à Paris

Dans la région parisienne se trouvent le plus grand nombre de foyers par la hausse de l’impôt sur la fortune immobilière. Paris est de loin le département numéro 1. Cela concerne un quart des foyers assujettis, soit 43 000 ménages, contre 41 500 l’an passé. Ensuite viennent les Hauts-de-Seine, puis les Yvelines. Sur le podium, il y a également 7 500 foyers résidant à l’étranger. Mais cette concentration autour de Paris ne s’explique pas par la forte population de l’agglomération parisienne. En effet, près de 3% des foyers imposables à l’impôt sur le revenu sont assujettis à l’IFI à Paris. Cela signifie que cela ne représente qu’une petite partie de toutes les personnes payant des impôts sur le revenu.

La baisse du montant moyen

« Le montant moyen de l’IFI payé par les foyers imposables s’élève à près de 11 100 euros en 2023, contre 11 200 euros en 2022 », rapporte la DGFiP. Cette baisse du montant moyen est principalement due à la hausse du nombre de foyers assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière. Toutefois, l’année précédente, le montant moyen avait augmenté. Les 2 000 foyers les plus riches possèdent un patrimoine immobilier supérieur à 10 millions d’euros. Pour ces derniers, le montant moyen d’IFI s’élève à 151 000 euros en 2023, contre 160 000 euros en 2022, selon les statistiques de la DGFiP.

Les personnes âgées

« Les foyers assujettis à l’IFI sont en moyenne plus âgés que ceux déclarant uniquement leurs revenus », indique la DGFiP. En effet, l’âge moyen de la personne de référence pour les foyers imposables sur le revenu est de 53 ans. En revanche, cet âge moyen est de 70 ans pour les foyers assujettis à l’IFI. Cette différence d’âge pourrait s’expliquer par le fait que les personnes âgées ont souvent accumulé davantage de patrimoine immobilier au fil des années. De plus, la stabilité de cette moyenne montre que cette tendance reste constante d’une année à l’autre. Malgré une baisse du montant moyen, la hausse du nombre de foyers assujettis est liée à la hausse de l’impôt sur la fortune immobilière.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .