Impôts : attention, cette taxe va augmenter pour plus de 37 millions de Français, mais on peut baisser son impact !

Attention, cette taxe qui s’applique pour les propriétaires de bien immobilier va connaître une hausse en 2024. Néanmoins, on peut toujours éviter l’impact de cette hausse.

La plupart des contribuables français ne paieront pas d'impôt en 2024, voici les revenus à ne pas dépasser pour être éligible 

Une augmentation de la taxe foncière est prévue pour 2024. Néanmoins, sachez qu’on peut éviter l’impact de cette hausse. Voici comment.

publicité

Augmentation de la taxe foncière en 2024 : à quoi doit-on s’attendre ?

C’est une nouvelle qui ne risque pas de plaire à certains français, notamment ceux qui sont concernés. Une taxe que les propriétaires en sont redevables va connaître une hausse dès cette année 2024. Et cette augmentation sera à hauteur de 3,9% d’après les informations reçues.

publicité

Ladite taxe n’est autre que la taxe foncière. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cet impôt subisse une telle hausse. Il ne cesse de connaître une augmentation depuis maintenant trois ans. 

publicité

Et les personnes concernées devront s’y préparer car elles pourraient faire face à un double choc. En effet, en plus de cette hausse de la taxe foncière à 3,9%, il se peut également qu’il y ait une hausse du taux d’imposition. Une décision que les municipalités, les intercommunalités ou départements ont voté. Notons que ce sont ces derniers qui perçoivent cet impôt.

publicité

Une hausse supplémentaire prévue pour cette année ?

Alors que la taxe foncière avait déjà connu une hausse de 7,1% dans presque toutes les villes françaises, certaines collectivités territoriales avaient décidé d’apporter une majoration des taxes locales. C’était notamment le cas de Paris, Grenoble ou encore Troyes.

publicité

La capitale, par exemple, avait décidé de rehausser sa taxe foncière à 52,9% supplémentaires en plus de cette hausse de 7,1%. Et figurez-vous que cette taxe représente, à ce jour, 63% des revenus de nombreuses municipalités, contre 30% en 2017.

publicité

Et les choses ne risquent pas de s’arranger d’aussitôt. En effet, il est probable que la plupart des communes votent pour une hausse supplémentaire de la taxe foncière, en plus de l’augmentation de 3,9% prévue. C’est en tout cas ce qu’a affirmé le juriste à l’Union nationale des propriétaires immobiliers, Frédéric Zumbiehi.

publicité

Mais que les contribuables se calment. Sachez qu’il est tout à fait possible d’éviter les impacts que cette hausse pourrait avoir au quotidien. Pour cela, il suffit de prendre certaines mesures.

publicité

Que faire pour éviter les conséquences de l’augmentation de la taxe foncière en 2024 ?

Premièrement, vous devez revoir votre manière de payer cette taxe si vous voulez éviter les impacts de ce changement dans votre vie. La plupart des Français règlent la taxe foncière en une seule fois, avec un seul versement, alors qu’ils peuvent le faire à plusieurs reprises, jusqu’au 31 décembre.

Ainsi, pour ne pas trop être impacté par cette augmentation de la taxe foncière, on vous recommande de mensualiser son paiement. De cette manière, vous pourrez gérer votre budget, sans soucis et éviter toutes les mauvaises surprises et les imprévus.

Faire une vérification de l’évolution de son bien immobilier

Il n’est pas rare que la valeur locative cadastrale qui détermine le montant de la taxe foncière soit incorrecte. Si c’est votre cas, sachez que vous pouvez toujours contacter les services fiscaux pour en parler. Ces derniers vont ensuite prendre en charge votre cas et feront à nouveau une évaluation de votre bien.

C’est l’importance de se renseigner auprès du centre des finances, surtout si vous avez quelques doutes. Si vous ne faites rien, vous risquez de payer un montant très élevé, qui n’est pas conforme au montant réel auquel est soumis votre bien.

Augmentation de la taxe foncière en 2024 : demandez un abattement de cet impôt

Sachez qu’il est tout à fait possible de bénéficier d’un abattement de la taxe foncière. Mais pour cela, il faut remplir l’une des conditions citées ci-dessus.

Premièrement, l’abattement de la taxe foncière s’applique, en fonction des seuils de revenu fixés tous les ans par décret. De même, si la personne propriétaire du bien immobilier est âgée de 65 ans et plus, elle pourra également bénéficier de cet abattement. 

Aussi, s’il s’agit d’une personne invalide, l’abattement aura également lieu sur la résidence principale. Néanmoins, il convient de mentionner que cet abattement ne s’appliquera que sous conditions de ressources.

Enfin, des communes acceptent également de réduire la taxe foncière sous certains critères environnementaux, comme l’installation de panneaux solaires, par exemple. De même, on peut aussi bénéficier de cette réduction de l’impôt foncier pour une isolation thermique performante.

Il est donc important de se renseigner sur tous les dispositifs disponibles pour bénéficier de l’abattement de la taxe foncière. Pour cela, n’hésitez pas à contacter votre mairie.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.