Locations Airbnb : le flou persiste sur la niche fiscale

Les propriétaires d’Airbnb sont désormais dans un timing très serré à cause d’une publication au bulletin officiel des finances publiques (Bofip). 

Locations Airbnb : le flou persiste sur la niche fiscale

La niche fiscale sur les locations d’Airbnb est dans le flou à cause d’une décision de plusieurs sénateurs. 

publicité

Une Nouvelle Proposition de Loi sur la niche fiscale sur les locations Airbnb

Le 29 janvier restera une date clé grâce à une initiative prise par l’Assemblée. Ce jour-là, les membres ont donné leur feu vert à une proposition de loi très attendue. Cette loi concerne la niche fiscale des locations d’Airbnb. L’objectif principal de cette nouvelle réglementation est de créer un équilibre entre les locations de vacances et les locations plus traditionnelles. Annaïg Le Meur et Inaki Echaniz ont été les forces motrices derrière cette proposition. Ils l’ont introduite pour la première fois en avril 2023. Leur motivation découle d’une volonté profonde d’apporter des solutions concrètes au problème de logement. Ils ont remarqué que dans certaines zones, trouver un lieu de vie stable peut se révéler particulièrement compliqué. En agissant ainsi, ils espèrent faciliter la tâche des personnes qui cherchent des logements à proximité de leur lieu de travail.

publicité

Ces députés souhaitent que chacun ait la chance de trouver un chez-soi. Cette loi vise donc à assurer que les villes disposent à la fois de logements accueillants pour les touristes et de résidences stables pour leurs habitants.

publicité

Changements fiscaux: Vers plus d’équité

Cette initiative vise à instaurer une équité fiscale entre les diverses formes de location immobilière. Historiquement, les propriétaires qui mettaient leur bien en location sur des plateformes telles qu’Airbnb bénéficiaient d’avantages fiscaux non négligeables. Cette différence de traitement fiscal créait un déséquilibre. La législation récemment approuvée cherche à corriger cette inégalité. Elle propose un cadre où, dans les zones où il est particulièrement ardu de dénicher un logement, les règles fiscales s’harmonisent. Peu importe la durée de la location, l’objectif est que les propriétaires contribuent de manière équivalente au trésor public. Cette approche vise à rétablir un certain équilibre et à faciliter l’accès au logement pour tous. Ainsi, la niche fiscale des locations Airbnb est dans le flou. 

publicité

Par ailleurs, dans certaines régions moins affectées par la crise du logement, la loi maintiendra les avantages fiscaux actuels. Cette distinction permet de soutenir l’activité touristique sans pour autant léser les besoins en logement à long terme des résidents locaux. En somme, cette nouvelle régulation représente un pas vers une gestion plus juste et plus équilibrée de l’offre locative, quelle que soit sa nature.

publicité

Niche fiscale sur les locations Airbnb : Des Maisons plus écologiques et des règles plus strictes

Cette nouvelle loi a une partie très intéressante qui se soucie de notre planète. Elle dit que les maisons que l’on loue pour passer de courtes vacances doivent respecter l’environnement. Cela signifie que ces maisons ne doivent pas utiliser trop d’énergie. Avant qu’un propriétaire puisse louer sa maison, il doit prouver que la maison est économe en énergie. Si une maison a besoin de réparations pour consommer moins d’énergie, le propriétaire doit les faire avant de la louer. C’est une bonne chose parce que cela encourage à prendre soin de nos maisons et de notre planète. Mais encore une fois, la niche fiscale des locations Airbnb est dans le flou. 

publicité

En plus, les villes vont avoir plus de pouvoir pour choisir dans quelles zones les gens peuvent proposer leur maison à la location pour les vacances. Ainsi, cela aide à trouver un bon équilibre. D’un côté, il y a des maisons pour ceux qui viennent visiter pour un petit moment. De l’autre, il y a des maisons pour ceux qui ont besoin d’un chez-eux pour longtemps. C’est important pour que tout le monde puisse trouver un endroit agréable où vivre.

publicité

Vers un contrôle plus strict des locations courtes

En France, de nombreuses maisons se louent pour des périodes courtes. Cette pratique s’est intensifiée récemment. C’est pour cela que la niche fiscale des locations Airbnb est dans le flou. Avec l’approche des Jeux Olympiques, la ville de Paris cherche à réguler ces locations. Paris veut vérifier que personne ne loue sa maison plus longtemps que la loi ne l’autorise. C’est crucial pour maintenir l’ordre et la tranquillité dans la ville durant ces moments clés. La mise en place d’une nouvelle réglementation vise à simplifier la surveillance de ces locations. Elle cherche également à défendre les intérêts des villes.

publicité

Ces dernières s’efforcent de maintenir un équilibre. Elles veulent que les visiteurs trouvent des endroits où séjourner sans priver les résidents locaux de logements disponibles. Cette législation représente une avancée significative. Elle cherche à établir une justice pour tous. Son but est de garantir que chacun puisse trouver un lieu de vie. En même temps, elle souhaite que les villes demeurent accueillantes pour les touristes. Elle entend réaliser cela sans perturber la vie des habitants locaux. Cette approche montre un souci d’équité et de bien-être pour tous, résidents et visiteurs.

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.