Impôts : le gouvernement met en avant ses progrès dans la lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés

Les autorités ont récupéré 900 millions d’euros en traquant la fraude fiscale des plus riches l’année dernière.

Impôts le gouvernement met en avant ses progrès dans la lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés

Thomas Cazenave a déclaré que la direction de Bercy avait pour mission de traquer la fraude fiscale des plus fortunés. Elle a récupéré 900 millions d’euros l’année dernière. Cette somme témoigne de l’efficacité des autorités.

Lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés : un véritable succès

Ce vendredi matin, Thomas Cazenave a félicité les membres de la Direction nationale de vérification des situations sociales (DNVSF) pour leurs résultats remarquables. En effet, il s’est exprimé lors d’une visite officielle dans les locaux discrets de leur bureau du 17e arrondissement. Thomas Cazenave était accompagné du directeur de la DNVSF et d’une partie de l’équipe spécialisée dans la traque des fraudeurs fiscaux fortunés. L’objectif de cette visite était de saluer le travail de cette unité spécialisée. Ainsi, la visite du ministre était l’occasion de féliciter ceux qui ont contribué aux bons résultats contre la fraude fiscale des plus fortunés.

Lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés : un résultat inattendu

Les résultats globaux de la lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés de 2023 ne sont pas encore disponibles. Mais le ministre a donné un chiffre préliminaire sur la performance de la DNVSF : « En 2023, vous avez récupéré 900 millions d’euros. C’est le double de ce que nous avons obtenu en 2019 ». En effet, le ministre a salué l’efficacité de la traque, soulignant que le nombre de dossiers traités n’avait pas varié. Dans le contexte budgétaire actuel, cette visite avait une portée politique évidente. Après un exercice budgétaire 2023 difficile, l’exécutif doit freiner les dépenses publiques. Des économies de 10 milliards d’euros ont été actées en début d’année. De plus, une nouvelle réduction du même montant est prévue cette année. Cela suscite des critiques de la part de l’opposition, mais le ministre Cazenave défend la politique gouvernementale.

Les détails de cette mission

D’après la présentation de la DNVSF, la lutte contre la fraude fiscale des plus fortunés nécessite beaucoup de travail. Les agents se concentrent sur les contribuables ayant plus de 1 million d’euros de revenu brut par an. Environ 20 000 foyers fiscaux sont concernés. Les schémas de fraude sont variés. La plupart des dossiers sont juridiquement complexes. De plus, ils nécessitent souvent une coopération internationale. Ainsi, certains se transforment en litiges longs et compliqués. « Il n’y a pas toujours un accord immédiat des contribuables », admet Stéphane Créange. Cela a provoqué les rires de ses collègues.

Un travail remarquable de la DNVSF

Mais tout ce travail finit par payer. D’après Bercy, 80 % des montants récupérés par la DNVSF vont dans les caisses de l’État. En effet, sur les 15 milliards d’euros de fraude fiscale récupérés par l’administration l’année dernière, seuls 10,6 milliards ont été réellement encaissés. Cela justifie-t-il de recruter davantage de personnel ? Le ministre explique que 5 nouveaux agents ont récemment été embauchés à la DNVSF. Maintenant, il veut rendre les métiers de cette unité plus attractifs.

Écris par Laura Laura