Impôts : Ne commettez surtout pas cet oubli pour ne pas risquer de grosses sanctions

Il est très important de ne rien oublier durant la déclaration d’impôts. Chaque information est essentielle.

Impôt sur le revenu 2024 : Vous trouverez une nouveauté à la case 1AD

Il est essentiel de tout déclarer pour éviter tout problème avec vos impôts. Chaque élément doit être déclaré correctement. Cela garantit que vous payez le montant d’impôt approprié. Un simple oubli pourrait entraîner des pénalités financières lors de la déclaration d’impôt. 

Déclaration d’impôt : les conséquences d’un simple oubli

Si vous ne respectez pas scrupuleusement les consignes, l’administration peut vous considérer comme un fraudeur fiscal. En conséquence, vous pourriez faire l’objet de poursuites judiciaires. Éviter de déclarer vos revenus à temps peut entraîner de sérieux problèmes. Il est plus prudent d’être transparent avec le fisc pour éviter des conséquences financières et pénales. Souvenez-vous qu’à chaque oubli lors de la déclaration d’impôt, l’administration fiscale prévoit des sanctions sévères. Il est donc important de respecter les règles fiscales pour éviter des ennuis. Mieux vaut ne pas prendre de risques inutiles avec l’administration fiscale.

Déclaration d’impôt : une majoration importante en cas d’oubli

Il peut arriver que certaines personnes oublient de mentionner certaines activités lorsqu’elles remplissent leur déclaration d’impôts. Que cet oubli soit volontaire ou non, cela ne change pas grand-chose lors de la déclaration d’impôt. L’administration fiscale ne cherche pas à savoir si c’était intentionnel, elle applique simplement la loi. Elle demande à chaque citoyen de payer ses impôts. Si l’administration découvre une activité non déclarée, elle peut augmenter l’impôt de 80 %. Par exemple, si vous oubliez de mentionner quelque chose, cette majoration peut atteindre 40 %. Si c’est plus sérieux, cela peut aller jusqu’à 80 %. Cependant, si vous n’avez pas fait exprès de vous tromper, la majoration peut être réduite à 40 %. De plus, si vous ne payez pas cette majoration à temps, vous devrez payer des intérêts de retard de 0,20 % par mois.

L’utilisation d’un outil redoutable

Il est difficile d’échapper au fisc aujourd’hui, surtout en essayant de le tromper. Pourtant, certains contribuables tentent encore de le faire. Ils oublient par exemple de mentionner qu’ils possèdent une piscine ou un abri de jardin. En oubliant de déclarer ces éléments, ils pensent économiser de l’argent sur leurs impôts. Mais attention, l’administration fiscale dispose désormais d’un outil redoutable. Grâce aux progrès de l’intelligence artificielle, la Direction générale des Finances publiques a mis au point un système automatisé. Cet outil analyse les images prises par satellite et repère les installations non déclarées. Grâce à cette technologie, des milliers de piscines non déclarées ont déjà été découvertes. Ainsi, les contribuables qui essaient de contourner les règles risquent d’être repérés par cette nouvelle méthode. Un simple oubli durant la déclaration d’impôt peut leur valoir des poursuites judiciaires.

Une amende élevée

Selon les estimations de la DGFiP, entre 1 % et 10 % des contribuables oublient de déclarer ces biens. Pour eux, c’est un « oubli » qui leur permet de payer moins d’impôts. Mais, ces oublis représentent une perte de revenus importante pour l’administration fiscale. Avec jusqu’à trois millions de contribuables ne respectant pas les règles, le fisc veut récupérer les impôts non payés. Si le fisc découvre une installation non déclarée, vous risquez bien plus qu’un simple avertissement. En effet, la loi prévoit une amende forfaitaire de 150 euros. Chaque mètre carré non déclaré entraîne une pénalité allant de 1 200 à 6 000 euros. Cela peut faire mal au porte-monnaie. Mieux vaut donc être honnête avec le fisc dès le départ. 

Écris par Christine