Impôts: Voici les 5 erreurs fréquentes qui peuvent vous valoir un contrôle fiscal

Apprenez pourquoi les déclarations fiscales sont considérées comme exactes par défaut et comment l’administration fiscale procède à leur vérification.

Impôts Voici les 5 erreurs fréquentes qui peuvent vous valoir un contrôle fiscal

Le saviez-vous, certaines erreurs peuvent conduire à un contrôle fiscal ! Ainsi, dans cet article, explorez le processus de contrôle des déclarations d’impôt sur le revenu. Puis, comprenez pourquoi certaines incohérences entraînent un rappel du fisc.

publicité

Ne pas oublier de déclarer ses revenus locatifs 

Il est crucial de ne pas oublier de mentionner vos revenus de location, qu’il s’agisse de biens immobiliers ou de locations meublées. Ces revenus doivent être déclarés lors de votre déclaration de revenus annuelle. En effet, ne pas déclarer vos loyers est une erreur courante. Il faut savoir que les loyers issus de la location d’un bien immobilier sont imposables et doivent être inclus dans votre déclaration de revenus. désormais, l’administration fiscale dispose de moyens efficaces pour détecter les biens immobiliers détenus par chaque contribuable. Si vous possédez deux biens immobiliers ou plus, il est important de déclarer vos loyers pour éviter tout problème. Cela fait partie des erreurs à éviter pour échapper au contrôle fiscal.

publicité

Par ailleurs, il est essentiel de signaler vos revenus locatifs si vous souhaitez bénéficier d’une réduction d’impôt Pinel. Ce dispositif exige la location d’un logement, donc la perception de loyers. Oublier de déclarer ces loyers est une incohérence flagrante. N’oubliez pas non plus de déclarer vos revenus provenant de locations meublées, notamment via des plateformes comme Airbnb ou Booking. Ces plateformes sont tenues de transmettre à l’administration fiscale les informations sur les revenus que vous avez perçus. La direction générale des Finances publiques (DGFiP) rappelle cette obligation dans la déclaration de revenus. En respectant les règles fiscales, vous contribuez à une répartition équitable de la charge fiscale entre tous les contribuables.

publicité

Il ne faut pas cumuler pension alimentaire et enfant à charge

Quand vous ajoutez un enfant à charge, vous bénéficiez de plus de parts fiscales. Cela signifie que votre revenu imposable est divisé par un nombre plus élevé, réduisant ainsi le montant de vos impôts. Ainsi, ajouter un enfant à votre déclaration peut vous faire économiser de l’argent. Mais il y a une règle importante à respecter : vous ne pouvez pas déduire la pension alimentaire versée à cet enfant en plus. C’est une erreur que beaucoup de gens font, mais cela peut attirer l’attention du fisc sur votre dossier. Cela fait partie des erreurs à ne pas commettre, pour éviter un contrôle fiscal. En ajoutant un enfant à votre déclaration de revenus, vous augmentez le nombre de parts fiscales ! Ce qui peut réduire le montant d’impôt que vous devez payer.

publicité

Cependant, vous ne pouvez pas déduire la pension alimentaire versée à cet enfant en plus. Cette erreur est assez courante, mais elle peut être détectée par le fisc. Rattacher un enfant à charge à votre déclaration fiscale peut vous aider à payer moins d’impôts. Mais attention, vous ne pouvez pas déduire la pension alimentaire que vous versez à cet enfant en plus. C’est une règle importante à ne pas oublier pour éviter des ennuis avec le fisc.

publicité

Attention à ne pas confondre les taux d’imposition !

Lorsque vous recevez des dividendes, une taxe forfaitaire de 30% est prélevée sur leur montant total. Cela comprend 12,8% pour l’impôt sur le revenu et 17,2% pour les prélèvements sociaux. Pour déclarer correctement vos revenus, vous devez indiquer dans la case 2CK de votre déclaration de revenus le montant du « prélèvement forfaitaire déjà versé » sur vos dividendes. Cela correspond uniquement à la part de l’impôt sur le revenu, soit les 12,8%, et non pas la totalité des 30%. Une erreur fréquente est de déclarer les 30% prélevés au lieu des 12,8% d’impôt sur le revenu. Cela peut sembler avantageux, car cela entraîne un remboursement plus élevé, mais cela crée également une incohérence évidente dans votre déclaration fiscale. Donc, le fisc remarquera rapidement cette anomalie en comparant le montant déclaré des dividendes avec celui du prélèvement forfaitaire déjà versé. Il faut alors éviter ces erreurs pour échapper à un contrôle fiscal

publicité

Erreurs qui entraînent le contrôle fiscal : Abuser des crédits d’impôt !

Lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus, vous avez également la possibilité de déclarer certaines dépenses. Ces dépenses peuvent vous donner droit à un crédit d’impôt, ce qui signifie que vous pourriez être remboursé par l’administration fiscale. Par conséquent, cette partie de votre déclaration est scrutée de près par le fisc. Si vous déclarez des montants importants, il est fort probable que votre dossier fasse l’objet d’un contrôle fiscal. Donc, il ne faut pas commettre cette erreur pour éviter un contrôle fiscal.

publicité

 

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .