Impôts : Voici tout ce qui change dans le calcul de la taxe foncière en 2024

Le calcul de la taxe foncière ne fera plus comme avant. Un nouvel élément sera pris en compte à partir de l’année prochaine.

Ma French Bank : délais des virements et taxe foncière… Tout ce qu’il faut savoir sur les 5 infos argent de la semaine

Le calcul de la taxe foncière fera l’objet de quelques modifications importantes en 2024. Au lieu des deux indices utilisés jusqu’à présent, un troisième indicateur clé sera pris en compte. Outre la valeur locative annuelle du bien immobilier et le taux communal voté par l’Assemblée locale, l’inflation joue désormais un rôle important. Cela montre que l’inflation a un impact direct sur le montant de la taxe foncière. L’Insee a récemment publié des données. Elles ont attiré une attention considérable de la sphère immobilière.

publicité

Les nouveaux critères de calcul de la taxe foncière en 2024

Le calcul de la taxe foncière en 2024 sera basé sur trois indices clés. Ce sont la valeur locative annuelle du bien immobilier, le taux communal voté chaque année et le taux d’inflation. Ces critères fourniront une base plus complète pour évaluer la taxe foncière. En effet, on prend en compte à la fois la valeur du bien et les facteurs économiques actuels. L’inflation a un lien direct avec le montant de la taxe foncière. Ainsi, la mettre comme critère clé est une bonne décision. Comme cela, le calcul sera plus équitable et montre la réalité économique.

publicité

Inflation : son influence sur le calcul de la taxe foncière 2024

Le rôle de l’inflation est de plus en plus important sur l’économie en général. Ainsi, elle sera prise en compte dans le calcul de la taxe foncière en 2024. Récemment, l’Insee a publié les taux d’inflation mensuels. Les acteurs de l’immobilier y ont accordé une grande. En novembre, l’IPCH a enregistré une augmentation de 3,9% sur un an. Il s’agit de l’indice des prix à la consommation harmonisé. Cela signifie que la taxe foncière connaîtra une hausse durable. Cette augmentation importante place une charge financière supplémentaire sur les propriétaires. Elle est équivalente à une hausse de plus de 9% en un an et de 26% sur dix ans.

publicité

Les démarches entreprises par la CAF pour soutenir les familles en précarité

La hausse de la taxe foncière pose encore plus de défis aux propriétaires. Elle touche en particulier les familles qui ont des difficultés financières. Pour y remédier, la CAF a mis en place des mesures pour soutenir ces familles. Une aide financière de 635 euros est disponible pour ces personnes. Cette aide leur permet de faire face aux dépenses importantes. Notamment, l’alimentation et le logement. Les critères d’éligibilité pour cette aide sont basés sur trois critères. Ce sont la situation familiale, les revenus et la composition du foyer. Les personnes intéressées peuvent contacter la CAF.  Elle va donner des informations précises sur la procédure de demande et les documents requis.

publicité

Les deux critères importants pour le calcul de la taxe foncière

Le taux communal est important pour calculer la taxe foncière. Avant cela, il faut déterminer le montant annuel de location à imposer, basé sur les conditions du marché locatif de 1970. Cependant, cette référence ancienne avantage certains propriétaires et en désavantage d’autres. Selon une étude de La Banque postale, les valeurs locatives de certains départements sont surestimées par rapport au marché immobilier. En revanche, d’autres sont sous-évaluées. Par exemple, dans l’Oise, le Cher et la Saône-et-Loire, les valeurs locatives sont trop élevées. Mais, dans l’Aveyron, la Gironde et la Manche, elles sont trop basses.

publicité

L’indice de l’inflation a augmenté de 3,9% en novembre. Donc, la taxe foncière devrait également augmenter de 3,9% en 2024. En effet, cet indice est utilisé pour évaluer les valeurs cadastrales. Ce ne sera pas le cas si le taux communal est très élevé. Toutefois, le taux d’inflation sera pris en compte dans le calcul de la taxe foncière. Ainsi, elle devrait connaître cette hausse de 3,9% en 2024.

publicité

Les disparités régionales dans le calcul de la taxe foncière

Les taux communaux varient d’une région à l’autre. Ils ont un impact important sur le calcul de la taxe foncière. Par exemple, à Paris, le taux communal est supérieur à 60%. Il est d’environ 45% à Meudon. Ensuite, il est de 33% à Grenoble. Dans d’autres villes, il se situe entre 20% et 25%.

publicité

Ainsi, chaque propriétaire ne paye pas la même taxe foncière. La hausse globale de la taxe foncière est due à ces différences. En effet, certaines communes ont augmenté leurs taux communaux au fil du temps. Cela soulève des questions d’équité, car certains propriétaires peuvent avoir une charge fiscale plus lourde en raison des décisions fiscales de leur commune.

publicité

Donc, ces différences doivent être prises en compte lorsqu’on examine le calcul de la taxe foncière. Les propriétaires doivent être conscients des taux communaux dans leur région. Et ils doivent aussi comprendre comment ils affectent le montant de leur taxe foncière.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.