La bonne nouvelle est tombée pour les congés des fonctionnaires en 2024

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Ces derniers ont droit de placer plus de jours de congés sur leur compte épargne temps à l’occasion des JO 2024.

La bonne nouvelle est tombée pour les congés des fonctionnaires en 2024

Cette nouvelle sur les congés des fonctionnaires, en liaison avec les Jeux Olympiques 2024 vont faire des heureux. Les détails.

publicité

Congés des fonctionnaires et Jeux Olympiques 2024 : qu’est-ce qui va changer ?

Il semble que l’année 2024 s’annonce plutôt bien pour les fonctionnaires. Avant même qu’elle ne commence, une nouvelle concernant leurs congés a déjà été révélée. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette nouvelle va énormément faire plaisir aux personnes concernées.

publicité

En effet, en 2024, les fonctionnaires pourront faire plus de jours de congés que le normal, sur leur compte épargne temps (CET). Cela s’explique par les nombreuses activités estivales qui auront lieu l’année prochaine, pour préparer les Jeux olympiques et paralympiques. Cet événement tant attendu va, en effet, se dérouler dans l’Hexagone.

publicité

Cette mesure au sujet des congés des fonctionnaires a été officialisée dans trois projets d’arrêtés présentés par le gouvernement. Elle est notamment mentionnée dans une circulaire que la Première ministre Elisabeth Borne avait publiée il y a quelques jours.

publicité

Le gouvernement l’a présenté le vendredi 15 décembre 2023, à l’occasion du Conseil commun de la fonction publique (CCFP). Mais à combien sont donc ces jours de congés ?

publicité

Le nombre de jours de congés des fonctionnaires augmente à l’occasion des Jeux Olympiques 2024

Dans le détail, les agents publics auront droit à 60 à 70 jours de congés vers la fin d’année 2024. Notons que ce n’est pas une grande première puisque cette disposition avait déjà été adoptée durant l’apparition du coronavirus en 2020.

publicité

Et ce n’est pas tout puisqu’il est aussi possible d’ajouter jusqu’à 20 jours sur le CET, dans la fonction publique d’État et la fonction publique hospitalière, dès 2024. Rappelons qu’habituellement, cela s’élevait à 10 jours maximum.

publicité

Lorsqu’on place ces jours de congés sur un CET, ils peuvent être posés soit par l’agent, soit être payés par l’employeur. Néanmoins, cela n’est pas valable s’il s’agit des 15 premiers jours de congé placés sur un CET, non monétisables.

publicité

Revalorisation du montant d’indemnisation

Il faut reconnaître que le gouvernement gâte énormément les fonctionnaires ces derniers temps. Tout récemment, il a pris une décision qui ne peut que ravir les agents. En effet, le montant forfaitaire d’indemnisation des jours de congé que certains décident de se faire payer a connu une revalorisation, il y a peu. Autrement dit, il y a donc eu une augmentation de cette somme.

Dans le détail, le montant forfaitaire d’indemnisation pour les agents catégorie A est passé de 135 euros à 150 euros. Pour la catégorie B, il a été revalorisé à 100 euros alors qu’auparavant, il était à 90 euros. Enfin, pour la catégorie C, ce montant est passé de 75 euros à 83 euros.

La circulaire partagée fin novembre par la Première ministre stipule notamment que les arrêtés relatifs au CET sont la seule « évolution réglementaire commune à l’ensemble de la fonction publique », prévue jusqu’à présent.

Des primes versés à l’occasion des Jeux Olympiques

Pour éviter tout embouteillage durant les Jeux Olympiques, Elisabeth Borne incite les administrations à privilégier le télétravail. Le gouvernement demande alors aux travailleurs de poursuivre leurs activités professionnelles depuis chez eux.

Aussi, des primes pouvant atteindre jusqu’à 1 500 euros bruts seront versées. Et cela s’adresse aux seuls agents « directement » impliqués ou mobilisés quant à l’organisation de cet événement tant attendu en 2024. Une grosse somme qui peut certainement leur être utile en ces temps où l’inflation persiste.

Réduire les conséquences des Jeux Olympiques sur les agents publics

Les syndicats stipulent que les Jeux Olympiques ont de gros impacts sur les agents publics et que les mesures prises face à ce problème sont insuffisantes. Ainsi, le vendredi 15 décembre dernier, un point d’information à ce sujet a eu lieu durant le CCFP. Un point d’information qui s’adresse surtout aux syndicats.

Face aux impacts laissés par les JO sur les agents publics, des règles ont donc été prises. Pour les limiter, il se peut que l’accès aux crèches durant les Jeux Olympiques deviennent moins compliqués qu’aujourd’hui. C’est en tout ce qu’envisagent les employeurs de la fonction publique d’État.

Mais ce n’est pas tout puisqu’on songe aussi à étendre l’offre de séjours et activités de loisirs qui s’adressent aux enfants du personnel mobilisé. Pour couronner le tout, le gouvernement voudrait acheter 25 000 billets pour les JO et les distribuer, ensuite, aux fonctionnaires qui reçoivent le moins de salaires. Ces derniers sont regroupés dans la catégorie B et C.

Écris par Laura Laura