La vague de froid polaire se confirme en France: La semaine prochaine sera marquée par des températures glaciales et de la neige ! 

Un changement météorologique drastique s’annonce, apportant un froid sec sur l’ensemble du pays, accompagné de possibles chutes de neige.

La vague de froid polaire se confirme en France La semaine prochaine sera marquée par des températures glaciales et de la neige ! 

Attendez-vous à un net refroidissement cette semaine en France, avec des températures allant jusqu’à -15°C en montagne et des journées sans dégel prévues dans de nombreuses régions. Il faut se préparer à une vague de froid polaire en France !

publicité

Prévisions d’un épisode de froid vif en France

La France se prépare à affronter une semaine extraordinairement froide ! Et ce, avec un changement soudain de température après des semaines inhabituellement douces. Effectivement, les météorologues annoncent l’arrivée d’un froid intense, accompagné d’un vent glacial venant du nord. Les prévisions météorologiques pour ce début de janvier signalent des changements importants dans l’atmosphère. Les hautes pressions se forment sur les îles britanniques ! Tandis que des dépressions circulent entre l’Europe centrale et la Méditerranée. Cela provoque un flux d’air polaire en provenance de Scandinavie, se dirigeant vers la France. Même si les températures en France ne seront pas aussi extrêmes qu’en Suède et en Finlande, où il fait -40°C, les habitants doivent se préparer à des températures considérablement basses. En fait, ce froid inhabituel est la conséquence d’un mélange complexe de phénomènes atmosphériques.

publicité

Les prévisions météorologiques indiquent un changement radical, avec des températures descendant bien en dessous de zéro. Les îles britanniques subissent des hautes pressions, forçant l’air polaire à se déplacer vers la France. Même si les températures extrêmes enregistrées en Scandinavie ne se reproduiront pas dans l’Hexagone, les habitants devront faire face à des conditions nettement plus froides. Donc, en France, il faut se préparer à une vague de froid polaire prochainement ! D’ailleurs, le ressenti de ce froid intense sera particulièrement fort entre mardi et jeudi de la semaine à venir. Les températures minimales devraient régulièrement osciller entre -8 et -7°C, atteignant localement jusqu’à -10°C. En montagne, les thermomètres pourraient descendre au-delà de -15°C. Seuls le littoral méditerranéen et la pointe du Cotentin conserveront des températures faiblement positives au réveil.

publicité

Des températures glaciales à prévoir : vague de froid polaire en France !

À partir de la matinée de lundi, le froid va s’installer de manière plus intense sur de vastes étendues du pays. Dans les terres du nord-est, les températures pourraient chuter jusqu’à -4°C. Tandis qu’à proximité des reliefs, elles oscilleront entre -5 et -7°C. Le point culminant de cette période froide est attendu entre mardi et jeudi, avec des températures minimales régulières entre -8 et -7°C ! Et localement jusqu’à -10°C. En altitude, dans les montagnes, les thermomètres pourraient même descendre au-delà des glaciales -15°C. Seuls les endroits en bord de mer de la Méditerranée et la pointe du Cotentin maintiendront des températures légèrement positives au lever du jour. 

publicité

Malgré une généreuse dose de soleil, la chaleur aura du mal à s’imposer au fil des heures. De nombreuses régions connaîtront plusieurs jours consécutifs sans dégel ! Et ce, avec des températures maximales rarement au-dessus de -1 ou 0°C. Au-delà de cette semaine, des incertitudes planent quant à un éventuel redoux, qui pourrait être suivi d’une nouvelle intrusion d’air polaire. Donc, il faut se préparer à une vague de froid polaire en France !

publicité

Risque de chutes de neige et conditions météorologiques inhabituelles

Un froid sec s’installe, accompagné de chutes de neige ponctuelles à prévoir. Ces précipitations débutent dimanche ! Surtout en Bourgogne-Franche-Comté et en Auvergne-Rhône-Alpes. Les flocons persistant le lundi deviennent intermittents. Départements pyrénéens et Midi toulousain pourraient également voir des chutes de neige. Mardi, la basse vallée du Rhône pourrait connaître un épisode neigeux plus marqué. Cependant, la fiabilité de ces prévisions reste limitée en raison de l’incertitude autour de la position des dépressions responsables des précipitations.

publicité

Le froid sec s’installe progressivement, apportant des conditions hivernales. Dimanche, des chutes de neige toucheront principalement la Bourgogne-Franche-Comté et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Ces flocons persisteront jusqu’au lundi, devenant intermittents. Les départements pyrénéens et le Midi toulousain pourraient également connaître des chutes de neige. Ensuite, mardi, une intensification des précipitations neigeuses est possible dans la basse vallée du Rhône. Toutefois, la précision de ces prévisions reste incertaine en raison de la variabilité dans la position des dépressions responsables des conditions météorologiques. Il est important de rester informé et de suivre les mises à jour météorologiques ! Effectivement, les conditions peuvent évoluer. Prenez des précautions, restez au chaud et profitez des joies de l’hiver en toute sécurité.

publicité

Contraste remarquable dans les températures : vague de froid polaire en France

Bien que cet épisode de froid ne soit pas actuellement qualifié de « vague de froid polaire » selon les critères météorologiques, les températures annoncées en France s’annoncent remarquables. Malgré l’absence de records à battre, ces valeurs contrastent fortement avec les semaines précédentes de douceur. En fait, une chute de jusqu’à 10 voire 12°C en dessous des normes est prévue. Et ce, Alors que les températures étaient récemment de 5 à 8°C au-dessus des normales saisonnières. Ce contraste témoigne de manière frappante de la variabilité météorologique. Et cela invite les habitants à se préparer à un froid inhabituel dans les jours à venir.

publicité

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.