Allocation Adulte Handicapé ( AAH) : découvrez son montant en 2024 et les conditions d’attribution

Plongez dans le monde de l’AAH, une allocation cruciale pour les personnes handicapées en France. Explorez les conditions d’accès, les aspects financiers et les nuances de cette prestation sociale.

L’AAH ou Allocation aux Adultes Handicapés découvrez son montant pour cette année et ses conditions d’attribution !

Explorez l’univers de l’AAH, son montant, ses conditions d’éligibilités en 2024 ! Découvrez les tenants et aboutissants de cette allocation sociale essentielle.

publicité

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH): Un soutien crucial pour la dignité

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), également appelée Allocation COTOREP, constitue une aide financière cruciale. Elle représente une bouée de sauvetage pour les personnes confrontées à divers handicaps ou maladies chroniques invalidantes. Gérée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), cette prestation a pour objectif de garantir un niveau de vie minimal. Elle concerne ceux qui, en raison de leur handicap, ne peuvent exercer une activité professionnelle de manière normale.

publicité

Créée en 1975 par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975, l’AAH s’inscrit dans une perspective sociale ! Et ce, cherchant à éliminer l’exclusion dont sont victimes les personnes handicapées. La reconnaissance du statut de handicapé est déterminée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), anciennement appelée COTOREP. Les bénéficiaires peuvent prétendre à cette allocation dès lors qu’aucun autre avantage financier, tel qu’une pension d’invalidité, ne leur est octroyé. Le montant de cette prestation doit être supérieur à celle de l’AAH en 2024 !

publicité

Conditions d’éligibilité et montant de l’AAH en 2024

Pour accéder à l’AAH, le demandeur doit présenter un taux d’incapacité permanente d’au moins 80%, évalué par la CDAPH. Même avec un taux compris entre 50% et 79%, une demande d’AAH peut être envisagée. Cependant, cela est possible seulement si le handicap entraîne une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi, non compensable par des aménagements spécifiques. L’éligibilité à l’AAH est conditionnée à l’âge du demandeur, fixé à 20 ans au minimum. Les demandes peuvent être initiées dès l’âge de 16 ans, à condition que le demandeur ne soit plus considéré comme à charge. En dessous de cet âge, l’AEEH (Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé) est l’aide financière dédiée aux enfants handicapés. En outre, L’AAH est réservée aux résidents permanents sur le territoire français. Les étrangers hors UE doivent détenir un titre de séjour régulier pour y prétendre. 

publicité

Les plafonds annuels varient en fonction du nombre d’enfants à charge, et les revenus nets catégoriels de l’année 2022 sont pris en compte pour les demandes en 2024. Les travailleurs doivent fournir régulièrement des informations sur leurs revenus, sous peine de suspension de l’allocation. L’AAH est initialement accordée pour une durée minimale d’un an, renouvelable en fonction de la persistance du handicap. En cas de taux de handicap d’au moins 80% et de stabilité de l’état de santé, l’AAH peut être attribuée sans limitation. La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) examine les droits lors de la demande initiale ou du renouvellement. Depuis janvier 2017, le cumul de l’AAH et de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) n’est plus possible. Les contestations de décisions de la MDPH doivent respecter des délais stricts ! Offrant aux bénéficiaires la possibilité de réagir en cas de refus d’attribution.

publicité

Montant de l’AAH en 2024 et Cumul avec d’autres Prestations

Le montant maximal de l’AAH en 2024 s’élève à 971,37 euros. Ce montant varie en fonction des ressources déclarées trimestriellement. Les bénéficiaires sans ressources peuvent prétendre au montant maximum, tandis que ceux percevant déjà une pension ou reprenant une activité rémunérée verront leur allocation ajustée en conséquence.

publicité

L’AAH peut être cumulée avec d’autres prestations sociales, comme le complément de ressources ou la majoration pour la vie autonome, sous certaines conditions, notamment pour les personnes avec un taux d’incapacité d’au moins 80%. Les demandes pour ces prestations doivent être adressées à la MDPH.

publicité

Réductions et contestations de décisions MDPH

En cas d’hospitalisation prolongée, le montant de l’AAH peut être réduit à 30% après 60 jours en 2024. En fait, cette réduction ne s’applique pas aux bénéficiaires ayant une personne à charge, un conjoint sans emploi reconnu par la CDAPH, ou astreint au forfait journalier. Les bénéficiaires ont le droit de contester les décisions de la MDPH. Toutefois, des délais stricts doivent être respectés. Les procédures à suivre en cas de refus d’attribution de l’AAH sont cruciales pour protéger les droits des personnes handicapées.

publicité

En conclusion, l’AAH représente un socle financier essentiel pour les personnes en situation de handicap en France. D’ailleurs, les critères d’éligibilité, les conditions financières, la durée d’attribution et les possibilités de cumul offrent un soutien indispensable. Cependant, une compréhension claire des procédures, des droits et des recours est cruciale pour garantir que cette allocation atteigne pleinement son objectif social de dignité pour tous.

 

Écris par Laura Laura