L’arnaque au bureau de tabac sévit en France, des dizaines de personnes ont déjà été victimes, faites attention !

Tout le monde peut être victime d’arnaque, même les plus futés. En France, c’est dans le bureau de tabac que l’arnaque fait ravage. Cette arnaque s’est beaucoup émancipée ces dernières années en Europe. Les chiffres établis par Karpersky ont montré une hausse de 65% sur l’hameçonnage.

L'arnaque au bureau de tabac sévit en France, des dizaines de personnes ont déjà été victimes, faites attention !

Au bureau de tabac sévit en France, un type d’arnaque fait ravage. Il est important de faire très attention !

publicité

Les victimes de l’arnaque au bureau de tabac

Lorsqu’il s’agit d’arnaque dans un bureau de tabac, se tourner vers les victimes est essentiel. En effet, les victimes de ce type d’arnaque restent les mêmes.

publicité

Même si beaucoup se disent de ne pas tomber dans le piège, les rois de l’arnaque trouvent toujours le moyen d’arriver à leur fin. De ce fait, les cibles des arnaqueurs sont les mêmes. Ce sont les personnes à partir de 65 ans qui sont touchées par ce fléau.

publicité

Les séniors sont des cibles faciles du fait de leur vulnérabilité et plus de 13 millions de personnes ont déjà été arnaquées. Les arnaqueurs parviennent à gagner facilement la confiance des personnes âgées, et ce, avec malice.

publicité

Une technique d’arnaque de haut niveau

Parce que ce sont des rois de l’arnaque, ils ont une technique bien rodée pour attaquer leurs victimes. Comment les arnaqueurs aux coupons CPS procèdent-ils ?

publicité

Le scénario est le même chaque fois. Pourtant, ils arrivent toujours à berner les gens ce qui est très étonnant. Pour arnaquer, ils utilisent «  leur technique infaillible de tous les jours ». Une personne prétend être un commissaire de police et passe un coup de fil à un individu âgé.

publicité

Il indique d’enquêter sur un dossier de fraude à la carte bancaire. Par la suite, il demande à la personne de l’accompagner pour chasser les voleurs. C’est à ce moment qu’il demande à la victime d’aller acheter des coupons PCS dans un bureau de tabac.

publicité

Dans les bureaux de tabac, la sociabilité est une devise. Tout le monde parle avec tout le monde et c’est un fait. Mais c’est aussi l’occasion pour les malfrats d’entrer en jeu pour arnaquer les plus vulnérables.

publicité

Qu’est-ce que les coupons CPS et l’arnaque qui en résulte ?

Les coupons CPS sont des cartes bancaires rechargeables et également anonymes. Ils font partie des cartes utilisées par les arnaqueurs pour faire des paiements. C’est donc un système de paiement prépayé qui ne laisse pas de trace.

La somme sur les tickets varie de 20 à 250 € et elle est celle payée au buraliste. Disponibles chez les buralistes, les coupons CPS deviennent l’arme par excellence des arnaqueurs. Ainsi, c’est dans le bureau de tabac que ce type d’arnaque trouve de l’ampleur actuellement.

Ces cartes de paiement rechargeables sont directement rattachées au compte bancaire de celui qui l’achète. Dès que la personne qui a acheté la carte dispose du coupon CPS, l’arnaquer passe à l’action.

Ce dernier demande les numéros indiqués sur la carte et affirme d’annuler la transaction. Mais ce n’est pas le cas. C’est justement à ce stade que l’escroc utilise l’argent du coupon alors que la victime pense apporter son aide à la police.

L’argent disparait comme un coup de vent. À noter qu’il possible d’acheter plusieurs cartes CPS. De ce fait, l’arnaquer peut retirer beaucoup d’argents de différentes personnes sur plusieurs cartes en même temps.

Récemment, en Gironde, une retraitée a été victime de ce terrible scénario et a perdu 1 000 €. Selon Sud Ouest, cet individu a fait l’acquisition de 4 cartes de 250 € chacune. D’autres séniors ont également étaient victime d’un tel scénario d’arnaque.

Toujours faire attention avec l’arnaque au bureau de tabac

Une règle d’or pour éviter ce genre d’arnaque qui trouve de l’ampleur dernièrement : s’armer de prudence. Aussi, vous devez comprendre les autorités comme les gendarmes et les polices ne vont jamais demander de l’argent.

Peu importe l’occasion ou la situation, par téléphone ou en rendez-vous face à face, il n’y aura jamais de somme d’argent à verser. Les forces de l’ordre n’ont pas le droit de demander de l’argent aux civiles, surtout dans un bureau de tabac.

Si ce cas se présente, pensez toujours à la possibilité d’une arnaque qui tente de dérober votre argent. Raccrocher tout de suite dès que la demande d’argent rentre dans la conversation. D’ailleurs, ce n’est pas normal que ce genre de cas de figure se présente. Il faut faire très attention !

Écris par Inès Denne