Etape de Monistrol-sur-Loire – mardi 3 décembre.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites rencontre les industriels avec les syndicats de l’organisation professionnelle à l’occasion d’une douzaine de réunions dans toute la France sur le projet de Centre Technique Industriel (CTI).

29 personnes autour de la table, dans un cadre superbe, pour cette réunion organisée conjointement par ALLIZE-PLASTURGIE Auvergne et la Jeune Chambre Economique Plasturgie.

Sur le fond, il y a une réelle adhésion au projet de CTI, toutes technologies et tous marchés confondus. Cette adhésion s’accompagne de deux préoccupations principales :

–      Comment organiser le fonctionnement du CTI sur le territoire, en exploitant au mieux ce qui existe ? La JCEP a un rôle important en Haute-Loire, que la mise en place du CTI doit encore renforcer. En parallèle, le CTI a avec la JCEP et AP des relais de proximité bien identifiés sur le territoire auvergnat. Tout est en place pour une opération gagnant/gagnant !

–      La mise en place d’un financement du CTI vient se surajouter au financement de nombreuses structures déjà existantes ! Le CTI veut aussi être un outil de simplification ! Ne faut-il pas saisir l’occasion pour rationaliser et regrouper certains types de cotisations ?

Un débat très concret, réaliste, proche des préoccupations quotidiennes.

Une bonne synthèse de ce que doit être le CTI demain : une vision, une ambition de toute une branche, qui se décline au quotidien pour les entreprises !