Etape de Dijon – vendredi 11 octobre.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites rencontre les industriels avec les syndicats de l’organisation professionnelle à l’occasion d’une dizaine de réunions dans toute la France sur le projet de Centre Technique Industriel (CTI).

La réunion est organisée au Centre des entreprises, dans la foulée du conseil d’administration d’Allizé-Plasturgie Bourgogne. L’accueil est sympathique, un peu interrogatif. CTI ? De quoi s’agit-il ? Jean MARTIN est accompagné par Guillaume TOBLER de CMI et par Luc UTTERHAEGHE, le DG du PEP.

40 minutes plus tard, le débat s’engage. L’idée du CTI plait, mais comment le rendre vraiment accessible aux PME ? Comment aider celles-ci à franchir le pas de l’innovation ? Comment faire évoluer la culture de « la concurrence de l’autre côté de la rue » ?

Aujourd’hui, des réseaux locaux existent avec des bureaux d’études, des sociétés d’ingénierie. C’est un réel service qu’ils apportent au quotidien, qu’il faut impérativement sauvegarder et renforcer. Ces réseaux sont les racines profondes du CTI, si, comme nous le voulons, le CTI doit venir du terrain pour irriguer son sommet (et non l’inverse). C’est un vrai défi de service et d’organisation qui nous est lancé !