Etape de Noves – lundi 28 octobre.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites rencontre les industriels avec les syndicats de l’organisation professionnelle à l’occasion d’une dizaine de réunions dans toute la France sur le projet de Centre Technique Industriel (CTI).

Une quinzaine de participants sont réunis, dans un cadre très agréable. Des chefs d’entreprise de toutes tailles (de 3 à 100 personnes), des métiers très différents,… une vraie image de notre profession si diverse. Deux chercheurs de l’Ecole des Mines d’Alès sont également présents.

En fin de réunion, il y a unanimité pour confirmer tout l’intérêt du CTI, tous les sujets ont été abordés sans faux semblant !

La confidentialité des actions individuelles et collaboratives est un point d’inquiétude. Comment s’assurer que la gouvernance du CTI assurera cette confidentialité ? Nous devons donner des réponses précises !

Comment veiller à ce que les budgets d’actions collectives soient bien fléchés vers les PME ? On rentre déjà dans la gouvernance au quotidien, il y a une vraie attente sur ce point. Qui décide, qui valide?

A l’issue de cette cinquième réunion d’échanges, une conviction forte émerge : le CTI se fera si nous savons imaginer un fonctionnement innovant qui donne aux PME leur place pleine et entière ! Et nous sommes engagés vis-à-vis de ces entreprises à venir leur montrer, au démarrage du CTI, comment nous avons organisé la gouvernance pour garantir cela !!