Etape de Nantes – jeudi 31 octobre.

La Fédération de la Plasturgie et des Composites rencontre les industriels avec les syndicats de l’organisation professionnelle à l’occasion d’une dizaine de réunions dans toute la France sur le projet de Centre Technique Industriel (CTI).

La notion d’action collective n’est pas familière aux TPE/PME, et la réunion de Nantes a permis de mettre en évidence tout l’intérêt de ces actions.

Dans une ville où l’IRT Jules Verne, le CETIM,.. développent une forte présence, on pouvait s’attendre à une forme de désintérêt… Bien au contraire, le CTI est apprécié comme une « tête de réseau » qui va aider les entreprises à « naviguer » dans le maquis des structures. Le CTI n’a pas vocation à se positionner « contre », mais bien au contraire à côté des entreprises pour les aider à identifier les meilleures compétences quand elles en ont besoin.

La « filière» est un sujet qui revient à de nombreuses reprises : les commissions techniques, pas de problème, les commissions professionnelles aussi, mais comment exploiter le CTI pour mieux prendre en compte des sujets qui concernent collectivement l’ensemble de la chaine de valeur, de la conception jusqu’au recyclage ? Comment bien intégrer dans cette filière les compoundeurs ?  Comment faire participer les moulistes qui relèvent d’un autre CTI ?

Cette réunion, étape qui marque la moitié des rencontres prévues, permet une nouvelle fois d’approfondir la réflexion, de soulever les vraies questions et de leur trouver petit à petit des solutions.