Les conseils de neuropsychologues pour se débarrasser d’une mauvaise habitude

Décoder les motivations profondes derrière le désir de changer des habitudes, du tabagisme à la procrastination, est la clé d’une transition réussie vers une vie plus saine.

Les conseils de neuropsychologues pour se débarrasser d'une mauvaise habitude

Explorer les mécanismes psychologiques derrière les habitudes indésirables offre des pistes pour un changement authentique ! Et ce, basé sur des ajustements progressifs et une compassion envers soi-même. Comment alors se débarrasser des mauvaises habitudes ?

publicité

Comprendre les mauvaises habitudes

Chacun d’entre nous a ses petites manies ! Des comportements que l’on fait souvent, certains sont bons, d’autres pas tellement. Manger des biscuits devant la télé, remettre à plus tard ce qu’on peut faire tout de suite ! Ou même fumer, ce sont des habitudes qui peuvent nous faire du mal. À savoir qu’il existe toutes sortes de mauvaises habitudes. Par exemple, fumer, qui est évident, ou des choses que l’on fait tous les jours, comme remettre les devoirs à plus tard. C’est un peu comme si notre cerveau nous donnait une petite récompense quand on fait ces choses, libérant une substance magique appelée dopamine qui nous fait nous sentir bien. C’est pour ça que c’est difficile de s’en débarrasser. 

publicité

Une professeure de l’école médicale de Harvard, la docteure Luana Marques, explique que quand on veut changer une habitude, notre cerveau réagit de trois façons : il essaie de rester pareil, de partir en courant, ou même de rester complètement immobile. C’est pour ça que c’est difficile, même si on sait que c’est mieux de ne pas le faire. Donc, le fait de se débarrasser des mauvaises habitudes n’est pas vraiment facile à réaliser.

publicité

La psychologie du changement d’habitude : se débarrasser des mauvaises habitudes !

D’ailleurs, Ed Sheeran a partagé ses propres défis face aux mauvaises habitudes, nous incitant à réfléchir sur nos comportements indésirables. Pour surmonter ces habitudes, le premier pas consiste à se plonger profondément en soi. La psychologue Stephanie Collier recommande de comprendre les raisons profondes qui motivent le désir de changer. Que ce soit pour vivre plus sainement, influencer positivement les enfants ! Ou bien réaliser des économies, clarifier le « pourquoi » renforce notre volonté. Il est essentiel d’identifier les déclencheurs, à la fois internes et externes. Lorsqu’une envie de mauvaise habitude surgit, prenez le temps d’analyser vos émotions et la situation qui vous entoure. Évitez les amis ou les endroits qui encouragent ces habitudes néfastes. 

publicité

Modifier ces schémas comportementaux demande de la complexité ! Mais c’est une étape cruciale. Il s’agit de faire de petits ajustements plutôt que d’adopter une approche « tout ou rien ». Par exemple, pour changer vos habitudes de sommeil, commencez par des ajustements minuscules et progressifs. Le partage des luttes de Sheeran offre une leçon importante ! Il s’agit de la transformation personnelle nécessite une compréhension profonde de soi-même et un engagement envers des changements progressifs. C’est un voyage où chaque petit pas compte, et la clé réside dans la persévérance et la patience. En faisant preuve de détermination et en comprenant nos motivations, nous pouvons progressivement briser les chaînes des mauvaises habitudes. Et ce, pour un avenir plus sain et plus épanouissant. En tout cas, il est important de savoir comment se débarrasser des mauvaises habitudes.

publicité

La rupture avec les mauvaises habitudes

La prise de conscience que les changements importants ne se produiront pas du jour au lendemain est vraiment importante. Même si les résolutions du Nouvel An donnent l’impression d’un nouveau départ, il est crucial d’adopter une approche à long terme. Il faut être souple envers soi-même et traiter ses échecs avec gentillesse et compréhension ! Tout comme on le ferait avec un ami. Éviter la rigidité, la pression inutile et la culpabilité est essentiel pour éviter le stress et permettre une évolution positive. D’ailleurs, le Dr. Stephanie Collier souligne que les envies de céder à une mauvaise habitude ne durent généralement que quelques minutes. Pour surmonter ce moment délicat, il est utile de trouver des distractions saines. Par exemple, si l’envie de fumer surgit, une marche rapide peut être une excellente solution. Cette technique détourne l’attention de la tentation et renforce la résilience face à ces pulsions éphémères.

publicité

Comprendre que le changement prend du temps et nécessite de la patience est comme réaliser que faire grandir une plante prend du temps. Les erreurs ne sont pas des échecs, mais plutôt des occasions d’apprendre et de grandir. En évitant de se mettre trop de pression et en traitant soigneusement chaque étape, on crée un environnement propice à un changement positif et durable. Chaque petit effort compte, et avec le temps, ces efforts se cumulent pour créer un grand impact. En effet, c’est avec le temps qu’on pourra se débarrasser des mauvaises habitudes

publicité

Construire une nouvelle routine saine : se débarrasser des mauvaises habitudes !

La partie la plus cruciale de la transition vers une vie sans mauvaises habitudes est de s’engager dans un processus de réflexion sur une nouvelle routine saine. Évitez la rigidité dans le processus ! En effet, cela ne ferait qu’ajouter du stress. Puis, travailler sur des moyens d’adopter progressivement une routine plus saine permet de remplacer les anciennes habitudes par de nouvelles. Ainsi, lorsque la tentation de retomber dans les mauvaises habitudes survient, vous serez mieux équipé pour dire non, à la manière d’Ed Sheeran qui a su résister à ses démons. Comme ça, vous pouvez se débarrasser des mauvaises habitudes.

publicité

 

Écris par Laura Laura