Les Français et l’argent : quelles sont nos lacunes, selon le « Pisa de la finance » ?

La Banque de France constate qu’il y a toujours autant de lacunes pour les Français vis-à-vis de leur argent. On ne sait toujours pas comment bien gérer notre budget et ces insuffisances peuvent nous exposer à certains risques.

Les Français et l’argent : quelles sont nos lacunes, selon le « Pisa de la finance » ?

Les lacunes des Français au niveau de l’argent ont été mises en avance dans un classement de la Pisa. Les détails.

publicité

Lacune des Français sur l’argent : qu’en dit le classement de la « Pisa de la finance » ?

Les derniers classements de la Pisa sont à prendre au sérieux puisqu’ils montrent tout de même les difficultés qu’ont les Français vis-à-vis de l’argent. Ces derniers éprouvant des lacunes en mathématiques, cela n’est donc pas sans conséquences. En effet, ces insuffisances ont un grand impact sur leur argent et c’est notamment ce qu’a prouvé Pisa avec ce classement.

publicité

Il y a de nombreux problèmes concernant leur argent que la plupart des Français n’arrivent pas à résoudre. Certains ne comprennent pas les conséquences de la hausse des prix sur leur pouvoir d’achat, alors que d’autres n’arrivent pas à maîtriser quelques points sur leurs épargnes.

publicité

Des problèmes mis en avant avec cette enquête que la Banque de France a mené. La directrice de l’éducation financière, Stéphanie Lange-Gaumand, a révélé que les Français ont surtout du mal à « calculer les taux d’intérêt simples et composés ». Notamment depuis que les taux ne sont plus à 0.

publicité

Lacune des Français sur l’argent dans le classement de la Pisa : une note en moyenne en hausse, mais pas satisfaisant

La note moyenne de la copie des Français est loin d’être satisfaisante. Elle est estimée à 12,45 sur 20. Certes, elle a augmenté par rapport à en 2021, mais il n’empêche que cette note ne suffit toujours pas. Elle n’atteint même pas la moyenne des pays de l’OCDE, qui est fixée à 12,6.

publicité

Aussi, il faudra beaucoup d’efforts pour atteindre l’objectif de 14. Une note que l’organisation internationale dit suffir. De nombreux pays l’ont déjà atteint et même dépassés. C’est le cas de l’Irlande, l’Allemagne, Hong Kong mais aussi la Thaïlande.

publicité

Par ailleurs, cette enquête menée par la Banque de France met aussi en avant les lacunes des foyers français qui ne reconnaissent pas l’importance d’épargner de l’argent afin de préparer le futur. Cela pourrait s’expliquer par le régime de répartition sécurisant en France.

publicité

Les jeunes Français encore en difficulté avec leur argent

Sachez que les lacunes des Français vis-à-vis de l’argent et des mathématiques n’est pas sans conséquences. Comme l’a précisé Stéphanie Lange-Gaumand, « parmi les 15% des Français disant avoir été victimes de fraudes, la proportion de ceux qui ont une faible culture financière est très forte ».

publicité

La Banque de France ne s’est pas uniquement intéressée aux adultes, à ce propos, puisqu’elle s’est aussi tournée vers les cas des jeunes. Et d’après son enquête, de nombreux jeunes ayant entre 15 et 17 ans s’intéressent déjà à la question d’argent.

Dans le détail, 91% des jeunes possèdent un compte bancaire, et 61% une carte. Mais même s’ils en détiennent un, cela ne signifie pas qu’ils ont tout compris sur ce sujet. Au contraire, il y a encore de nombreux jeunes qui ont peu de connaissances sur cette question. Et ce manque de connaissance peut être fatal puisqu’il y a tout de même un risque qui s’expose auprès de ces jeunes.

En effet, 30% d’entre eux ont révélé avoir « reçu une offre pour placer, prêter ou emprunter de l’argent par téléphone, Internet ou un réseau social ». Et pourtant, peu d’entre eux savent que les cryptoactifs peuvent être dangereux.

Des mesures prises pour évoluer les connaissances des jeunes

Face à ces lacunes qu’éprouvent les jeunes Français, vis-à-vis des informations sur leur argent, la Banque de France ne reste pas sans rien faire. Des mesures ont été prises pour que les jeunes puissent en savoir plus sur ce sujet.

Depuis la rentrée 2023, par exemple, les autorités ont inclus une formation concernant les sujets budgétaires et financiers pour tous les élèves de 4e. Cela dure environ 2 à 3 heures.

« Nous les initions au crédit », a révélé Stéphanie Lange-Gaumand, ces adolescents ne connaissant toujours pas que ce dispositif n’est pas gratuit et qu’on peut le rembourser. Aussi, selon celle-ci, on apprend à ces élèves l’importance de faire des économies, « par précaution ou pour financer des projets futurs ». 

De même, ils leur apprennent aussi des informations sur les « moyens de paiement et aux arnaques ». Autant de sujets qui peuvent certainement être importants pour ces jeunes et qui pourront les aider plus tard. Ils pourront aussi partager ce qu’ils apprennent à leurs parents.

Écris par Laura Laura