Le 15 septembre à la Fédération de la Plasturgie et des Composites, Patrick LEVY, médecin conseil de l’UIC et Président du GT Santé Environnement du MEDEF, a présenté aux industriels du Groupe Médical un panorama international de l’approche stratégique des législateurs concernant les perturbateurs endocriniens. Les participants (plasturgistes, centres de recherche ou encore fabricants de dispositifs médicaux) ont pu prendre la mesure des enjeux de ce sujet qui constitue une préoccupation grandissante.

La question des perturbateurs endocriniens est d’autant plus complexe que c’est un sujet non stabilisé au niveau scientifique. Selon Monsieur LEVY, les scientifiques ne sont toujours pas d’accord et le consensus ne pourra se faire qu’après 8 à 10 ans de recherches dans ce domaine. La question d’un seuil d’exposition et de la catégorisation des perturbateurs endocriniens (avérés, suspectés, présumés) restent également en débat. Face à ce constat, l’Europe et le reste du monde n’ont pas initié la même démarche, l’Europe souhaitant légiférer avant même que la recherche ait aboutie alors que les Etats-Unis ont une approche plus pragmatique où la recherche précède la réglementation. Même à l’intérieur de l’Europe, il existe des disparités. La France se distingue notamment par ses initiatives qui vont dans le sens d’une plus grande restriction.

Les industriels risquent donc de se retrouver face à des niveaux d’exigences réglementaires différents d’une zone du monde à l’autre. L’anticipation est indispensable mais risquée car les produits de substitution ne sont pas toujours disponibles ou évalués en termes de risque.

Ce sujet est l’une des nombreuses thématiques abordées dans le cadre du groupe de travail médical. Véritable plateforme d’échanges d’information, les travaux du groupe permettent aussi de faire remonter les problématiques industrielles posées par les réglementations aux législateurs. Il s’agit de travailler ensemble à un cadre qui favorise la compétitivité des entreprises européennes, le développement de l’innovation tout en garantissant la sécurité des patients et des salariés. Le groupe médical français œuvre avec ses homologues européens à faire entendre la voix de la filière plasturgie au travers du nouveau groupe sectoriel créé au sein de la fédération européenne des transformateurs (EuPC). Le groupe ainsi créé en janvier 2014, MedPharmPlast Europe , représente la filière plasturgie dans le secteur des dispositifs médicaux et de l’emballage pharmaceutique au niveau européen.

Si vous souhaitez rejoindre ce groupe ou pour plus d’informations, contacter Marc Madec (m.madec@fed-plasturgie.fr) ou Sandrine Alnet (s.alnet@fed-plasturgie.fr)