Les prix du gaz s’effondrent en Europe : Quelles conséquences cela a-t-il sur vos factures ?

Au cœur des préoccupations internationales, l’évolution inattendue des prix du gaz en Europe intrigue. Contrairement aux projections, les prix déclinent, soulevant des interrogations quant aux forces motrices de cette tendance déconcertante.

Les prix du gaz s’effondrent en Europe Quelles conséquences cela a-t-il sur vos factures

Dans le paysage complexe des marchés de l’énergie, les prix du gaz enregistrent un mystérieux repli en dépit des troubles géopolitiques. Une exploration rapide des facteurs derrière cette baisse des prix du gaz en Europe s’impose.

publicité

Contexte des prix du gaz

Alors que les tensions au Moyen-Orient et en Ukraine, ainsi que les troubles en mer Rouge, laissaient présager une hausse des prix du gaz, la réalité sur les marchés de l’énergie fossile est surprenante. Au Title Transfer Facility (TTF), la principale bourse européenne, le prix du gaz a chuté à 28 euros par mégawattheure (MWh) le 19 janvier dernier ! Se rapprochant des niveaux d’avant la crise. En effet, une baisse des prix du gaz a été enregistré en Europe. Malgré les anticipations d’augmentation, les prix ont continué de décliner ! Atteignant un nouveau seuil de 29 euros/MWh pour les contrats de livraison en février ou mars 2024, et 33,5 euros/MWh pour l’hiver 2025 sur le marché à terme.

publicité

Facteurs influençant la baisse des prix de gaz en Europe !

La persistance de la baisse des prix du gaz s’explique principalement par une diminution de la consommation. Les chiffres de la Commission européenne révèlent une chute de 8 % de la consommation de gaz dans l’Union européenne sur une année. De plus, de avril à juin 2023, la consommation a continué de décliner pour atteindre 65 milliards de mètres cubes ! Restant en dessous de la fourchette quinquennale de consommation de 2017 à 2021. L’Institut Bruegel rapporte également une diminution significative de la consommation de gaz en Europe ! Avec des baisses respectives de 12 % en 2022, 18 % au premier semestre et 20 % au second semestre de 2023, comparé à la période 2019-2021.

publicité

Parallèlement, la demande de gaz a subi un déclin notable en France, principalement attribuable à une diminution de 46 % de son utilisation dans la production d’électricité. Les chiffres de Bruegel montrent une baisse moyenne de la demande de gaz de 22 % en septembre 2023 par rapport à la période 2019-2021 ! Et ce, avec une baisse de 19 % en France. En outre, l’augmentation des importations de gaz naturel liquéfié (GNL) contribue également à cette baisse ! L’Union européenne devenant le principal importateur mondial de GNL en 2023, représentant 22 % des importations mondiales au deuxième trimestre, dépassant la Chine (18 %) et le Japon (15 %). De plus, les réserves souterraines de gaz de l’Europe étaient bien approvisionnées ! Atteignant 77,5 % au 19 janvier, résultat des mesures prises au début du conflit en Ukraine pour garantir un approvisionnement suffisant. Cela explique la baisse des prix du gaz en Europe.

publicité

Impact sur les factures des Français : baisse des prix de gaz en Europe !

L’augmentation des prix du gaz impacte directement les consommateurs français. La mise en place d’une taxe appelée Tarif normal de l’accise sur les gaz naturels à usage combustible a doublé, passant de 8,45 euros par mégawattheure (MWh) à 16,37 euros le 1ᵉʳ janvier de cette année. Ainsi, les ménages français devront faire face à une hausse des coûts liés à leur consommation de gaz.

publicité

Cependant, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé une mesure visant à atténuer l’impact sur les factures des consommateurs. Malgré l’augmentation de la taxe, la CRE prévoit une baisse du prix repère du gaz en février. Les ménages utilisant le gaz pour le chauffage verront le prix repère fixé à 0,09851 euro TTC. Tandis que les foyers incluant l’eau chaude et la cuisson dans leur offre paieront 0,12144 euro par kWh. Cette initiative vise à équilibrer les coûts pour les consommateurs face à la hausse des tarifs. Une basse des prix de gaz assez surprenante en Europe.

publicité

Perspectives futures et conclusion

Malgré les tensions géopolitiques et les préoccupations initiales quant à une augmentation des prix du gaz, la réalité des marchés dépeint une image contrastée. La baisse continue des prix est principalement alimentée par la diminution de la consommation et de la demande en Europe ! Ainsi que par une gestion efficace des réserves de gaz. Bien que les consommateurs français fassent face à une augmentation des tarifs due à une nouvelle taxe, les efforts de régulation visent à atténuer cet impact.

publicité

Pour l’avenir, la stabilité des prix dépendra étroitement de l’évolution des conflits internationaux et des fluctuations de la demande énergétique. Les consommateurs et les acteurs du marché restent attentifs aux développements, cherchant à anticiper les tendances futures et à ajuster leurs stratégies en conséquence. Cependant, il faut se réjouir de cette baisse des prix du gaz en Europe pour le moment. En conclusion, la situation actuelle des prix du gaz souligne la complexité des facteurs qui influent sur le marché de l’énergie et la nécessité d’une approche équilibrée. Et ce, pour assurer la stabilité et la durabilité à long terme.

publicité

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.