Liquidation judiciaire : Cette célèbre enseigne est contrainte de fermer tous ses magasins en France

Le secteur du  prêt-à-porter est en crise, la preuve avec ce qui se passe pour Burton of London. 

Liquidation judiciaire Cette célèbre enseigne est contrainte de fermer tous ses magasins en France

Victime d’une liquidation judiciaire, Burton of London est contrainte de fermer tous ses magasins en France. 

publicité

Une enseigne est la cible de la justice en ce moment

En 2023, plusieurs boutiques de vêtements comme Camaïeu et San Marina ont fermé leurs portes pour toujours. Ces fermetures ont marqué le paysage commercial et ont laissé beaucoup de gens tristes et surpris. Malheureusement, cette tendance à fermer semble se poursuivre en 2024, et cela inquiète beaucoup ceux qui travaillent dans ce secteur. Il est clair que le monde du prêt-à-porter traverse une période difficile. Maintenant, Burton of London va aussi fermer pour liquidation judiciaire. Cela signifie que Burton of London ne pourra plus vendre ses vêtements en France. C’est une triste nouvelle pour les employés, les clients fidèles et toute personne qui aime la mode. Ces fermetures de magasins montrent à quel point le secteur de la mode est en train de changer et combien il est important de soutenir les boutiques que nous aimons.

publicité

Liquidation judiciaire : Burton of London en paie les frais

En octobre 2022, la célèbre marque Burton of London a dû faire face à des difficultés financières, ce qui a conduit à sa liquidation judiciaire. En effet, quelques mois plus tard, la situation s’est aggravée et la marque est passée en redressement judiciaire. Thierry Le Guénic, le principal investisseur de l’entreprise, qui avait acquis la marque pour un euro symbolique en 2020, a exprimé sa préoccupation face à cette transition. Malheureusement, cette phase de redressement a mené à la fermeture de 26 magasins à travers la France.

publicité

Cette période difficile a atteint son point culminant lorsque Burton of London a été contraint de fermer définitivement tous ses magasins en France. Le tribunal de commerce a reçu deux propositions pour sauver la marque. Malheureusement, aucune n’a été retenue pour Burton of London. Cette décision a eu des répercussions importantes, notamment le licenciement de plus de 200 employés. Derrière ces chiffres se cachent des histoires personnelles de personnes ayant consacré leur énergie et leur passion à l’entreprise. Ces personnes se retrouvent désormais à devoir reconstruire leur vie professionnelle.

publicité

Beaucoup d’enseignes de prêt-à-porter abandonnent le marché

La situation difficile que traverse Burton of London, avec sa fermeture, ne représente malheureusement qu‘un exemple parmi tant d’autres dans le domaine du prêt-à-porter. Ces derniers temps, nous assistons à une vague de fermetures qui touchent principalement les enseignes proposant des articles à des prix moyens. Cette tendance à la liquidation judiciaire de plusieurs boutiques a diverses explications. A titre d’illustration, la marque Camaïeu a été durement affectée par la crise sanitaire du Covid. Durant cette période, elle a été confrontée à la nécessité de payer des loyers en retard. Les ventes réalisées en ligne n’ont pas suffi à compenser les baisses significatives des ventes en magasin. Sachez donc que la liquidation judiciaire de Burton of London est irréversible. 

publicité

En outre, un certain nombre de marques n’ont pas réussi à s’adapter à l’ère du commerce électronique. Des sites proposant des tarifs très compétitifs, tel Shein, captivent un public jeune, accentuant la pression sur les boutiques traditionnelles. Les plateformes de vente de produits d’occasion, comme Vinted, offrent également une multitude d’articles à des prix inférieurs à ceux des boutiques. La menace plane encore sur d’autres enseignes, à l’exemple de Naf Naf, qui a dû faire face à des difficultés financières. En septembre 2023, l’entreprise est mise en redressement judiciaire, entraînant la fermeture de 17 magasins.

publicité

La liquidation judiciaire de Burton of London est la preuve de la crise du secteur

Depuis plus d’un an, les magasins de vêtements en France traversent une période très difficile. Des enseignes célèbres telles que Camaïeu, Naf Naf, Gap France, André, San Marina, Kaporal, Don’t Call Me Jennyfer, Kookaï, Minelli, Pimkie, Du Pareil au Même et Sergent Major, rencontrent de gros problèmes. Et maintenant, Burton of London fait face à une liquidation judiciaire. 

publicité

Il y a eu une épidémie mondiale qui a changé la manière dont les gens achètent. En plus, tout coûte plus cher maintenant, que ce soit l’électricité, les matériaux pour fabriquer les vêtements, le loyer des boutiques ou même les salaires. De plus, les gens peuvent choisir d’acheter des vêtements déjà portés ou opter pour des vêtements très bon marché qui changent tout le temps. Pour essayer de s’en sortir, certaines marques comme IKKS ont décidé de faire moins de choses. D’autres ont dû demander de l’aide pour ne pas fermer. Et quelques-unes n’ont pas eu d’autre choix que de fermer complètement. 

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.