Isolation à 1 euro : L’aide existe-t-elle toujours en 2024 ?

Dans le cas où vous prévoyez de faire des travaux de rénovation énergétique en 2024, vous pourriez avoir des doutes sur l’isolation à 1 €. Méfiez-vous des arnaques.

Isolation à 1 euro : L'aide existe-t-elle toujours en 2024 ?

Si vous envisagez des travaux de rénovation énergétique en 2024, vous vous demandez peut-être si vous avez droit à l’isolation à 1 €. Il faut faire attention aux arnaques ! Les nouvelles conditions pour bénéficier des aides gouvernementales ont changé. La fameuse isolation à 1 € dont on entendait parler il y a quelques années est en réalité une expression commerciale. Elle n’a pas de fondement juridique, souligne le site economie.gouv.fr. Soyez vigilant face aux offres attrayantes qui peuvent vous faire dépenser beaucoup plus que prévu ! Alors, quels sont les changements en 2024 concernant les aides possibles ? Nous allons tout vous expliquer !

publicité

Quels changements et pour quelle raison?

En 2023, grâce aux aides de l’État, 90 000 maisons ont été rendues plus écoénergétiques. Cette année, le gouvernement vise 200 000 rénovations. Pour y parvenir, MaPrimeRénov’ a été revu et permet désormais deux types de travaux. Il s’agit de la rénovation importante et de la décarbonation. Ainsi, MaPrimeRénov’ peut financer des systèmes de chauffage écologiques et des projets plus vastes. De plus, certaines isolations sont éligibles, même pour les nouvelles maisons. Mais attention, vos travaux doivent être faits par une entreprise certifiée RGE pour bénéficier de l’aide. Donc, l’isolation à 1 euro est encore là en 2024, mais sous une autre forme.

publicité

La décarbonation via MaPrimeRénov’, c’est quoi ? De plus en plus de travaux sont couverts par la « nouvelle » MaPrimeRénov’. Il s’agit du changement de chaudière (fioul, gaz) par une pompe à chaleur, une chaudière bois, ou une chaudière biomasse à granulés. L’installation de chauffe-eaux solaires est également incluse. De même que la mise en place d’un poêle à bois, d’un poêle à pellets, d’un insert à buche ou à granulés (foyer fermé uniquement). Le raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid est aussi éligible. Enfin, le système solaire combiné (chauffage, eau chaude sanitaire et électricité) est pris en charge.

publicité

Isolation à 1 euro en 204 : Quels travaux seront concernés par MaPrimeRénov’ ?

Cette année, il y a une grande nouveauté à signaler ! En effet, certains travaux d’isolation seront pris en charge, même dans les logements récents. Donc, l’isolation à 1 euro est possible en 2024. Toutefois, une règle demeure inchangée : ces travaux doivent être accompagnés de l’installation d’un système de chauffage écologique, comme une pompe à chaleur air/eau ou géothermique. Ou bien de l’ajout d’un nouvel appareil de chauffage utilisant des énergies propres, tel qu’un chauffe-eau thermodynamique ou un poêle à bois. Les travaux éligibles pour cette nouvelle mesure comprennent l’isolation thermique des murs par l’extérieur ou par l’intérieur, ! Et ce, avec une limite de 100 m² pour la surface des murs. De même, l’isolation thermique des rampants de toiture ou des plafonds de combles est couverte. 

publicité

L’isolation thermique des toitures terrasses ainsi que des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) en remplacement d’un simple vitrage sont également incluses. Dans les régions d’Outre-mer, la protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire est également éligible. D’autres travaux pourront être pris en charge par MaPrimeRénov, mais cela dépendra de l’audit énergétique obligatoire avant de bénéficier de l’aide. Par exemple, cela pourrait concerner la dépose de cuve de fioul, ou encore l’installation d’une ventilation à double-flux.

publicité

Les nouvelles conditions d’éligibilité en 2024 : isolation à 1 euro en 2024

La subvention MaPrimeRénov’ évolue, mais les critères d’admissibilité changent également. Elle est désormais destinée aux ménages à faibles revenus, très faibles revenus, mais aussi à ceux ayant un « revenu intermédiaire ». L’objectif est d’aider plus de personnes et donc d’encourager la rénovation énergétique des logements français. Pour bénéficier de ces aides, les propriétaires devront faire réaliser un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) pour évaluer la performance énergétique de leur logement. Puis, MaPrimeRénov’ concerne désormais tous les propriétaires et leur résidence principale, si elle a été construite il y a plus de 15 ans. Exception faite pour le remplacement d’une chaudière fioul, l’aide est possible pour un logement construit depuis plus de deux ans. Les logements classés A, B, C, D ou E bénéficieront de cette prime. 

publicité

Pour ceux classés F ou G, considérés comme des « passoires thermiques », ils seront redirigés vers la nouveauté ! Soit, MaPrimeRénov’ Parcours accompagné à partir du 1ᵉʳ juillet 2024. En outre, qu’est-ce que MaPrimeRénov’ Parcours accompagné ? C’est une nouvelle initiative visant à encourager la rénovation énergétique globale des maisons, en mettant l’accent sur des travaux ayant un impact significatif sur la performance thermique. L’objectif est d’améliorer d’au moins deux classes énergétiques, par exemple en passant de F à D pour les maisons les moins isolées. Cette nouvelle formule est ouverte à tous, sans condition de revenu ; c’est le résultat du DPE qui détermine l’éligibilité à cette aide.

publicité

Quels travaux peuvent être considérés comme éligibles à MaPrimeRénov’ Parcours accompagné?

Les travaux admissibles à MaPrimeRénov’ Parcours accompagné doivent s’inscrire dans une démarche de rénovation énergétique complète. Cela signifie qu’ils rassemblent différentes interventions visant à améliorer de manière significative les performances énergétiques d’une maison. Pour bénéficier de cette aide financière, le projet doit comporter au moins deux gestes d’isolation parmi les suivants ! D’abord, le remplacement des menuiseries ou des fenêtres en simple vitrage, l’isolation des murs (qu’il s’agisse d’une isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur). Puis, l’isolation de la toiture, des planchers bas, etc. De plus, le projet doit inclure l’installation d’un équipement de chauffage écologique. Après les travaux, le logement devra gagner au moins deux classes énergétiques, tel que validé par un nouveau Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).

publicité

Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’ Parcours accompagné ? Plusieurs conditions doivent être remplies. Tout d’abord, le logement concerné doit être la résidence principale située en Métropole. Puis, sa construction doit remonter à au moins 15 ans. Les travaux doivent être effectués par un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE). De plus, les travaux doivent permettre une amélioration d’au moins deux classes énergétiques au Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). Et ce dans un délai de cinq ans. Il est également possible d’effectuer la rénovation en deux étapes. Ainsi, l’isolation à 1 euro est encore possible en 2024.

 

Écris par Inès Denne