Livret A, LDDS : Ces autres produits d’épargne qui les concurrencent, leur performance stagne

Le Livret A et le LDDS sont des produits d’épargne défiscalisés assez populaires. Toutefois, ils sont concurrencés par d’autres produits attractifs.

Livret A, LDDS : Ces autres produits d'épargne qui les concurrencent, leur performance stagne

Depuis, le Livret A et le LDDS sont les produits d’épargne les plus populaires en France. De plus, ils sont défiscalisés.  Leur taux sera de 3% jusqu’en 2025. En janvier, ces deux livrets ont connu une augmentation de 3,5 milliards d’euros. Cependant, malgré leur performance, d’autres produits d’épargne concurrencent le Livret A et le LDDS. Découvrez comment leur situation évolue.

publicité

Le défi de la performance

La performance du Livret A et du LDDS a récemment stagné. Habituellement, ces livrets enregistrent une collecte importante en janvier. Mais, cette tendance a été bouleversée cette année. L’encours total s’est élevé à 568,1 milliards d’euros. Le Livret A représente 417,6 milliards. Et celui du LDDS est de 980 millions seulement.

publicité

Ainsi, la performance était plus élevée dans les années précédentes. Il y a une raison à cette contre performance. Elle s’explique par le fait que la formule initiale n’a pas été retenue. Si elle avait été appliquée, le taux de rémunération aurait été de 3,9%. C’est beaucoup plus élevé que les 3% actuels. De plus, la situation ne s’arrange pas pour ces deux produits. Actuellement, d’autres produits d’épargne concurrencent le Livret A et le LDDS.

publicité

Livret A, LDDS : Les autres produits d’épargne qui les concurrencent

Désormais, d’autres produits d’épargne concurrencent le Livret A et le LDDS. Parmi eux, les comptes à terme proposés par les banques. D’abord, ces comptes offrent la possibilité de sécuriser les versements. Ensuite, les détenteurs peuvent bénéficier des gains à l’échéance du contrat. Leur principal avantage réside dans leur taux de rendement. En effet, il peut atteindre jusqu’à 4,8% brut de fiscalité pour une durée de blocage de 5 ans. Ainsi, sa rémunération est largement au-dessus de celle du Livret A et du LDDS. Toutefois, il y a des impôts pour les intérêts générés. Il s’agit du prélèvement forfaitaire unique.

publicité

Le LEP surpasse aussi ces deux produits d’épargne. Son évolution est assez remarquable. Depuis octobre 2023, son plafond est passé à 10 000 euros. Avant cette date, il était à 7700 euros. De plus, son taux de rendement était de 6%. Ce taux a été maintenu entre août 2023 et janvier 2024. Il a baissé à 5% en février en raison de l’inflation. Malgré cette baisse, il reste plus élevé que celui du Livret A et du LDDS.

publicité

Le LEP s’adresse principalement aux foyers à revenus modestes. Pour l’ouvrir, il y a des conditions de ressources à respecter. De plus, les intérêts générés bénéficient d’une exonération. En janvier, sa collecte a atteint 1,92 milliard d’euros. Ce chiffre souligne son attrait croissant.

publicité

Les offres qui concurrencent le Livret A et le LDDS  

Ce ne sont pas seulement les comptes à terme et le LEP qu’il faut craindre. En effet, les assurances-vie concurrencent aussi le Livret A et le LDDS. Ces produits d’épargne combinent l’épargne et le placement. Le rendement est potentiellement plus élevé.

publicité

En outre, différentes options d’investissement sont à disposition des épargnants. Ils peuvent choisir entre les fonds en euros et les unités de compte. Les fonds en euros offrent généralement une sécurité accrue. Mais, les unités de compte peuvent offrir un potentiel de rendement plus élevé. Cependant, ils présentent un niveau de risque plus important.

publicité

De plus, les assurances-vie ont des avantages fiscaux en France. Il faut payer des impôts pour les intérêts générés. Toutefois, la fiscalité est plus favorable pour les contrats de plus de 8 ans.

Les investissements en bourse

Il y aussi d’autres types d’investissements outre les produits d’épargne traditionnels. Notamment, les investissements en bourse. De plus en plus de Français se tournent vers cette option pour faire fructifier leur épargne. Cette option est parmi celles qui concurrencent le Livret A et le LDDS. L’accès à la bourse est facile. En effet, les plateformes de trading aident les investisseurs. Ainsi, les investisseurs peuvent diversifier leurs placements. De plus, ils peuvent réaliser des gains plus importants.

Cependant, ce genre d’investissements a un risque plus élevé. Les produits d’épargne traditionnels sont plus sécurisés. Notamment, le Livret A et le LDDS. Ainsi, les épargnants intéressés par la bourse doivent bien se renseigner. Ils doivent aussi comprendre les risques associés. La prudence est importante en matière d’investissement.

Les placements immobiliers

Les placements immobiliers sont aussi une option intéressante. Ils concurrencent le Livret A et le LDDS. En immobilier, le rendement devient attractif à long terme. La hausse des prix en ce moment fait de cette option la bonne. Les investisseurs peuvent acheter des biens immobiliers locatifs. Ils pourront avoir des revenus de manière régulière. Mais, investir dans des sociétés foncières (SCPI) est aussi une bonne idée. Comme cela, ils pourront diversifier et mieux gérer leur portefeuille.

En outre, l’immobilier présente également des avantages fiscaux. On peut déduire certains frais et charges liés à la propriété. De plus, il est possible de bénéficier d’un régime de défiscalisation. Par exemple, la loi Pinel pour les investissements locatifs neufs. Cependant, le capital initial est plus important pour un investissement immobilier. Et il peut aussi comporter des risques.

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.