Livret A: une mauvaise nouvelle arrive pour les utilisateurs le 01er mai prochain

Des millions de Français ont décidé de placer leur épargne dans le Livret A. Malheureusement pour eux, cette nouvelle qui vient de tomber risque ne pas leur faire plaisir.

livret-a-une-mauvaise-nouvelle-arrive-pour-les-utilisateurs-le-01er-mai-prochain

Tous ceux qui possèdent un Livret A attendaient cette nouvelle. Cependant, ils vont être déçus. En effet, c’est un coup dur pour tous ceux qui s’attendait à leur hausse habituelle du taux d’intérêt du 01er mai. Explication.

Une revalorisation du taux d’intérêt qui n’est pas au rendez-vous

Tous ceux qui possèdent un Livret A attendent cette date impatiemment. Pour rappel, le taux d’intérêt de ce plan épargne connait une hausse deux fois par an. Le premier intervient le 01er mai et le second le 01er novembre. A cause du manque de souscripteur, les organismes ont dû trouver un moyen d’attirer des clients. De ce fait, le taux d’intérêt a déjà augmenté trois fois au cours des 2 dernières années. Et ce, hors des dates habituelles.

En effet, la Banque de France peut à tout moment décider d’opérer une révision intermédiaire. Et cette nouvelle concerne aussi bien le Livret A que le Livret de Développement Durable et Solidaire. Cette décision intervient selon la situation économique du pays. Notamment, si l’inflation varie ou augmente trop. Toutefois, le Ministère de l’Économie et des Finances a confirmé qu’aucune mesure de la sorte n’était en négociation.

Une nouvelle sur le Livret A qui ne va plaire à tout le monde

Et le Ministre de l’Économie renchérit en affirmant : « On avait annoncé un taux à 3,3% prévue pour février dernier. Cependant, nous avons décidé de nous en tenir à 3%. Quoiqu’il en soit, un taux trop élevé n’est pas du tout favorable au financement du logement social. Et il en est de même en ce qui concerne la politique urbaine ».

Effectivement, de plus en plus de particulier veulent acquérir un bien immobilier en ce moment. Donc si l’État décide de rémunérer plus amplement les plans épargnes, les prêts immobiliers seraient plus difficiles à obtenir. Et pour cause, une augmentation de 1 point revient à 5 milliards aux caisses de l’État. D’ailleurs, ce sont les familles qui ont des revenus faibles qui seront les plus défavorisées.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.