L’UFC-Que Choisir attaque Panzani en justice pour pratiques commerciales trompeuses

L’UFC-Que Choisir est une association de défense des consommateurs. Récemment, elle a porté plainte contre Panzani qui semble avoir trompé ses clients par sa technique de vente. On vous donne tous les détails à ce propos.

L’UFC-Que Choisir attaque Panzani en justice pour pratiques commerciales trompeuses

Une plainte de l’UFC-Que Choisir a été portée contre Panzani. L’association accuse la marque pour « pratiques commerciales trompeuses ».

publicité

Que s’est-il passé ?

La plupart des consommateurs ne prennent pas le temps de lire les instructions sur le paquet de produit et Panzani le sait. C’est peut-être pour cette raison que la marque a fait croire à ses clients que ses pâtes sèches étaient fraîches.

publicité

Pour ce faire, la marque joue avec les caractères. En effet, en un coup d’œil, le consommateur peut très bien voir les mots « Pâtes fraîches » inscrits sur le paquet. Mais si on prend bien le temps de lire chaque inscription, il y a une première partie qui dit « une pâte sèche bonne comme », suivie de « Pâtes fraîches » écrit en plus grand caractère.

publicité

À l’avant du paquet, nous pouvons aussi lire que ce sont des pâtes pétries et façonnées « comme une pâte fraîche ». De plus, si on se rend sur le site internet de Panzani, la dénomination de ce produit est « Pâtes fraiches ».

publicité

Et pour que les consommateurs ne se doutent de rien, Panzani a conditionné ces pâtes sèches dans un paquet de 400 g. Or, normalement, les pâtes sèches classiques ont pour conditionnement un paquet de 500g

publicité

De plus, le prix de ces fausses pâtes fraîches est à 4,38 euros, alors que pour les tagliatelles sèches, il s’élève à 3,38 euros. Il y a donc 1 euro de différence de prix. Face à cela, une plainte de l’UFC-Que Choisir a été portée contre Panzani.

publicité

La plainte de l’UFC-Que Choisir : Panzani accusé de « pratiques commerciales trompeuses »

Face à cette technique de vente assez particulière, une plainte de l’UFC-Que Choisir a été portée contre Panzani. L’association accuse la marque pour « pratiques commerciales trompeuses » car comme l’indique le Code de la consommation, « les indications ou présentations fausses ou de nature à induire une erreur et portant sur les qualités substantielles » sont interdites.

publicité

L’affaire est donc maintenant entre les mains de la justice. Panzani avait affirmé que ses pâtes sèches coûtaient plus chers que d’autres en raison de sa qualité irréprochable. Toutefois, rien ne justifie sa technique marketing un peu farfelue. Ainsi, suite à cette plainte de l’UFC-Que Choisir, Panzani devra donc s’expliquer au tribunal.

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.