Électricité et gaz : la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre facture d’énergie en 2024

Pour les 23 millions de clients utilisant les tarifs réglementés de l’électricité, 2024 sera marquée par une hausse de 10% dès février, suivie d’une possible seconde augmentation en août. 

Mauvaise nouvelle sur l’électricité et gaz Découvrez ce qui vous attend pour votre facture d’énergie en 2024

Alors que le prix de référence du gaz diminue en janvier, des incertitudes subsistent pour les 12 millions de foyers qui l’utilisent. En 2024, il est possible que les tarifs d’acheminement de l’électricité et du gaz seront en hausse de 30%. ! Ajoutant une pression sur les factures. 

publicité

Hausse du tarif d’électricité et de gaz en 2024 !

En 2024, la vie énergétique des gens en France pourrait devenir plus complexe. Le bouclier tarifaire, qui protégeait les prix de l’électricité et du gaz, est en train de disparaître progressivement. Lancée à l’automne 2021, cette protection visait à maintenir les tarifs réglementés à un niveau abordable. Malheureusement, aujourd’hui, des changements se profilent à l’horizon ! Suggérant une augmentation probable des factures d’énergie.

publicité

Cela concerne principalement les tarifs réglementés de l’électricité, qui touchent environ 23 millions de foyers en France. En effet, il y aura une hausse du tarif d’électricité et de gaz en 2024 ! Donc, l’année 2024 s’annonce comme un moment où les gens doivent être attentifs à leurs factures d’énergie et à la manière dont elles pourraient changer.

publicité

Hausse inévitable du tarif réglementé de l’électricité et de gaz en 2024 !

La première secousse attendue concerne les tarifs réglementés de l’électricité (TRV) ! Touchant environ 23 millions de foyers en France. Le 1ᵉʳ février 2024, une augmentation de l’ordre de 10% est déjà confirmée. Cette hausse est attribuée à la fin de l’encadrement étatique, qui prenait en charge 37% de la facture selon la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Une seconde augmentation des tarifs réglementés en août 2024 est également envisagée par plusieurs experts.  D’ailleurs, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et le ministère de l’Économie (Bercy) avaient déjà décidé des hausses de 15% en février et de 10% en août 2023. Parallèlement, la CRE révise l’option « heures pleines et heures creuses » des tarifs réglementés, avec une attention particulière aux offres d’effacement tarifaire.

publicité

Le contrat Tempo d’EDF, leader des offres pour les ménages chauffés à l’électricité, propose une tarification variable selon les jours et les heures. En 2023, 500 000 clients séduits par la promesse d’économies pouvant atteindre 600 euros par an ont souscrit à ce contrat. Une révision des offres contractuelles est attendue en 2024 pour protéger les consommateurs, avec une catégorisation possible en trois types : prix fixe, prix indexé sur une référence publique et autres offres liées aux évolutions du marché. En tout cas, il faut savoir qu’une hausse des tarifs d’électricité et de gaz est inévitable en 2024 !

publicité

Réformes en vue pour protéger les consommateurs

Malgré les hausses prévues, l’année 2024 pourrait voir l’instauration de nouvelles règles visant à protéger les consommateurs. Des propositions de loi pourraient interdire les coupures pour impayés, améliorer la lisibilité des offres, et protéger le consommateur en cas d’évolution tarifaire. La CRE suggère également des aménagements pour empêcher les dérapages tarifaires et imposer des contraintes plus strictes aux fournisseurs d’énergie.

publicité

Une catégorisation des offres contractuelles, avec distinctions entre prix fixe, prix indexé sur une référence publique, et autres offres liées aux évolutions du marché, est à l’étude. Bien que certaines associations de défense des consommateurs attendent des mesures plus rigoureuses, une députée de la majorité propose une loi visant à renforcer la protection des consommateurs d’énergie. Quoi qu’il en soit, la hausse tarif d’électricité et de gaz en 2024 est inévitable ! 

publicité

Perspectives incertaines pour le prix du gaz

En ce qui concerne le gaz, la bonne nouvelle réside dans la baisse du prix repère du gaz pour le mois de janvier ! Une première depuis son introduction en juillet dernier. Toutefois, depuis juillet, ce tarif a augmenté de 21,1% pour les petits consommateurs et de 27% pour les ménages se chauffant au gaz. Les offres des fournisseurs tendent à suivre ce tarif indicatif ! Et les fluctuations du marché pourraient entraîner des hausses massives à venir. Un autre défi se profile avec le tarif d’acheminement, représentant un tiers de la facture gaz totale. Une augmentation de 30% est proposée pour l’été ! Se traduisant par une hausse de 6,3% pour les clients utilisant le gaz pour le chauffage ! Et de 11,3% pour ceux l’utilisant pour la cuisine ou le chauffe-eau. 

publicité

Ces estimations pourraient être ajustées en fonction du niveau de l’inflation. Le gouvernement aura le dernier mot pour valider ces augmentations proposées par la CRE, qui s’appliqueront pour une période minimale de trois ans.  En conclusion, l’année 2024 s’annonce comme une période charnière pour les consommateurs d’énergie en France ! Et ce, avec des changements significatifs attendus dans les tarifs réglementés de l’électricité et du gaz. Les réformes envisagées visent à protéger les consommateurs ! Cependant, l’incertitude persiste quant à l’évolution future des prix de l’énergie. Effectivement, une hausse du tarifs d’électricité et de gaz pourrait bien avoir lieu !

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.