On m’a condamnée à mort », Accusée de fraude, cette mère de famille doit rembourser plus de 22 000 € à la CAF

Si vous l’ignorez, sachez que la CAF met un point d’honneur à contrôler tous ses bénéficiaires… 

On m'a condamnée à mort", Accusée de fraude, cette mère de famille doit rembourser plus de 22 000 € à la CAF

Cette mère de famille rembourse 22 000 € à la CAF suite à une fraude de sa part. Cette dernière dénonce un acharnement de la part de l’organisme. 

publicité

CAF : Cette mère de famille rembourse une somme colossale suite à une fraude

Audrey, une mère de famille du Tarn, fait face à une situation extrêmement difficile. La CAF l’accuse de fraude et lui réclame le remboursement d’une somme colossale de 22 500 euros. Cette situation la met dans une position précaire, au point où elle risque de perdre son logement. Audrey se sent injustement traitée et exprime sa frustration face à ce qu’elle perçoit comme une persécution. En 2019, Audrey a pris la décision de déménager dans les Landes pour commencer un nouveau chapitre de sa vie. Elle emmène avec elle ses sept enfants, dont les âges varient entre dix et vingt-et-un ans. Audrey met en place un accord de colocation, s’acquitte d’un loyer et cherche activement du travail pour subvenir aux besoins de sa famille. 

publicité

Le confinement dû à la pandémie annule les opportunités d’emploi qu’Audrey avait réussi à trouver. Pour compliquer davantage les choses, sa fille de dix-neuf ans se voit diagnostiquer un cancer. Face à ces épreuves, Audrey sollicite des aides financières pour mères isolées ainsi qu’une allocation journalière pour pouvoir prendre soin de sa fille malade. Elle se bat avec détermination pour offrir une vie stable à ses enfants malgré les obstacles rencontrés. Et maintenant, accusée de fraude, cette mère de famille rembourse 22 000 € à la CAF. 

publicité

Une condamnation à mort selon elle 

Cette mère de famille conteste fermement le fait qu’elle rembourse à la CAF pour cause de fraude. En effet, elle se trouve dans l’obligation de rembourser une somme colossale de 22 500 euros. Cette somme représente un véritable fardeau pour elle, d’autant plus qu’elle est actuellement sous la menace d’une expulsion. L’histoire d’Audrey a commencé lorsqu’elle a décidé de quitter le Tarn et un conjoint violent pour recommencer une nouvelle vie dans les Landes en 2019. Cette mère de sept enfants a trouvé refuge chez un ami d’enfance près d’Aire-sur-l’Adour. Ils ont conclu un accord de colocation, et Audrey a commencé à chercher du travail, confiante en l’avenir. Malheureusement, le confinement de 2020 a anéanti toutes ses perspectives d’emploi. Pour aggraver les choses, l’une de ses filles, âgée de 19 ans, a été diagnostiquée avec un cancer. Elle a donc sollicité une aide financière pour pouvoir soigner sa fille.

publicité

Cependant, quelques mois plus tard, la situation a pris une tournure inattendue. Un agent de la CAF des Landes a effectué un contrôle à son domicile en décembre. L’agent a accusé Audrey de vivre en concubinage avec son ami. Sous la pression, Audrey s’est vue contrainte de signer un document attestant cette situation, sous la menace implicite de conséquences bien plus graves. Cette mère de famille se bat aujourd’hui non seulement pour sa dignité mais aussi pour la sécurité et le bien-être de ses enfants.

publicité

Cette mère de famille rembourse la CAF suite à une fraude 

Dans un moment de désarroi total, Audrey se voit contrainte d’apposer sa signature sur un document crucial. Face à elle, un agent lui annonce une nouvelle bouleversante qui la pousse au bord des larmes. Elle rembourse la somme énorme de 19 000 euros à la CAF suite à cette fraude. Armée de documents justificatifs tels que des quittances de loyer et des factures d’essence, Audrey se lance dans une bataille pour prouver son innocence. Elle utilise ces preuves pour argumenter son cas, notamment les déplacements en voiture pour rendre visite à sa fille hospitalisée.

publicité

Les autorités jugent ses preuves insuffisantes et la déclarent coupable de fraude, lui imposant une amende supplémentaire de 3500 euros. Face à cette épreuve, Audrey se retrouve dans une situation financière catastrophique, jonglant entre plusieurs emplois tout en faisant face à des saisies sur son salaire. Cette période sombre ne prend fin qu’à l’été 2022, lorsque la santé de sa fille commence à s’améliorer. 

publicité

Une vie qui repart à zéro malgré elle 

Suite à cette fraude, Audrey rembourse 8000 euros à la CAF. Elle voit donc le bout du tunnel. Audrey a sollicité l’aide de la CAF du Tarn en détaillant sa situation. Elle a trouvé un emploi dans une école de la région de l’Albigeois et a été soutenue par les Ecureuils d’Albi. Il s’agit d’une association dédiée à l’hébergement social pour les adultes et les familles en difficulté. Grâce à cela, elle a obtenu un logement et la CAF a repris le versement des allocations en 2023. 

publicité

Malheureusement, en 2024, Audrey a dû faire face à de nouveaux défis. Le logement qu’elle habitait a été vendu, ce qui a mis fin à l’assistance de l’association en cas de problème. De plus, la CAF a augmenté les remboursements mensuels de sa dette de 100 à 400 euros. Pire encore, depuis février, la totalité de ses aides, s’élevant à 800 euros, a été retenue pour le remboursement de la dette. Malgré les difficultés, la CAF justifie ses actions en affirmant qu’elles respectent le code de la sécurité sociale et qu’elles ne laissent pas Audrey sans ressources

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.