Paiement sans contact : L’UFC-Que Choisir lance la sonnette d’alarme sur une arnaque virulente

Une nouvelle escroquerie cible les usagers des transports en commun, avertit l’UFC-Que Choisir.

Paiement sans contact L’UFC-Que Choisir lance la sonnette d’alarme sur une arnaque virulente

Attention ! Une fraude au paiement sans contact menace les passagers de train, selon l’UFC-Que Choisir.

L’arnaque au paiement sans contact au train : Une menace grandissante

Les experts de l’UFC-Que Choisir mettent en garde contre une arnaque ciblant les passagers de train. L’UFC-Que Choisir exprime ses préoccupations concernant la recrudescence d’une arnaque redoutable qui piège de nombreuses personnes. Ce n’est pas la première fois que nous en parlons. Et les journalistes de Midi Libre évoquaient déjà le sujet par le passé. Et pour cause. On constate de plus en plus de victimes qui perdent 50 euros à cause de virements qu’elles n’ont pas effectués.

La méthode des escrocs est à la fois simple et incroyablement efficace. Elle leur permet de soutirer de l’argent en toute discrétion, sans recourir au phishing ou à la violence. En effet, ils se fondent simplement dans la foule des transports en commun et parviennent, sans aucun contact physique, à dérober de l’argent. Ils peuvent remercier le paiement sans contact.

Les techniques des escrocs : Comment ça marche ?

Tout commence, entre autres, avec un article de Midi Libre. En mai dernier, le journaliste met en garde les Montpelliérains. En effet, dans la ville du Sud de la France, se développe une nouvelle fraude au paiement sans contact ciblant les passagers de train. Les experts de l’UFC-Que Choisir nous la présentent. Les fraudeurs, généralement au nombre de trois ou quatre, entrent dans le tramway avec un Terminal de Paiement Électronique (TPE). Ils circulent à bord des rames et tentent de débiter jusqu’à 50 euros des comptes bancaires des passagers.

Comment ? C’est très simple. L’UFC-Que Choisir nous explique qu’ils ont seulement besoin de s’approcher de votre sac ou de votre poche. Le paiement sans contact fonctionne et il suffit de deux secondes pour valider le paiement. C’est comme cela que l’arnaque au paiement sans contact sur les trains, fonctionne. Des actes similaires avaient déjà été signalés à l’été 2019 par le commissariat de Menton, dans les Alpes-Maritimes. À cette époque, des individus se faisant passer pour des touristes profitaient de la proximité des vacanciers sur la plage pour les escroquer via le paiement sans contact.

Arnaque au paiement sans contact des trains : Les préoccupations de l’UFC-Que Choisir

Chaque année, les escrocs font preuve d’une inventivité certaine pour mettre au point des arnaques. Mais celle-ci inquiète réellement les experts de l’UFC-Que Choisir. En fait, n’importe qui peut reproduire une telle arnaque. Alors, les experts redoutent un développement massif partout en France. François Créhange, spécialiste des méthodes de sécurisation des paiements, partage cette inquiétude avec l’UFC-Que Choisir. Il souligne que ce type de fraude est très différent des escroqueries sur Internet. Il est donc accessible à un plus large éventail de personnes. 

Dans les transports en commun bondés, les escrocs peuvent donc facilement se faufiler dans la foule et approcher les TPE des victimes. Ainsi, avec la généralisation du paiement sans contact sur la plupart des cartes bancaires, ils peuvent rapidement vous voler 50 euros.

Comment se protéger ? Les recommandations de l’UFC-Que Choisir

L’UFC-Que Choisir recommande donc de surveiller régulièrement ses comptes bancaires et de signaler toute transaction suspecte à sa banque. En outre, l’association rappelle que la banque est tenue de rembourser les sommes effectuées sans autorisation par le client. Pour se protéger, l’UFC-Que Choisir suggère aussi l’utilisation de petits étuis anti-ondes NFC pour les cartes bancaires. La gendarmerie nationale propose également sur son site différentes solutions abordables pour garantir une sécurité optimale. Enfin, une méthode peu coûteuse consiste à envelopper sa carte bancaire dans un morceau de papier aluminium de cuisine, une solution très efficace.

 

Écris par Inès Denne