Paiement sans contact : Pourquoi faites-vous souvent face à un refus même en dessous de 50 euros ?

Le mystère persiste autour des refus de paiement sans contact. Est-ce dû à la banque ou à la carte bancaire ?

Paiement sans contact : Pourquoi faites-vous souvent face à un refus même en dessous de 50 euros ?

Le paiement sans contact est devenu courant, mais il peut être frustrant de voir le refus de son paiement en caisse. Pour éviter cette gêne, il est important de comprendre les raisons derrière ces refus. Au-delà de la limite de 50€, il existe d’autres règles moins connues. Les banques ne fournissent pas toujours d’explications claires, rendant la réglementation difficile à trouver. Cet article explore les facteurs qui peuvent entraîner le refus d’un paiement sans contact et les règles spécifiques appliquées par différentes banques.

publicité

Paiement sans contact : Pourquoi faites-vous face à un refus ?

Au-delà de la limite de 50€, il existe d’autres règles relatives au paiement sans contact dont peu de gens sont conscients. Les banques ne les expliquent pas clairement, ce qui peut causer confusion et frustration. En réalité, si un paiement sans contact inférieur à 50€ est refusé, cela peut signifier que vous avez dépassé le plafond d’achats cumulés. Il se pourrait aussi que vous ayez effectué un trop grand nombre de transactions sans insérer votre carte. Cependant, ces règles varient d’une banque à l’autre.

publicité

Ensuite, il est important de noter que chaque banque a ses propres règles concernant les paiements sans contact. Par exemple, à la Banque Postale, si vous dépassez un plafond d’achats cumulés de 80€ par jour, vous devrez insérer votre carte pour effectuer un paiement. La BNP exige que vous insérez votre carte après cinq paiements sans contact consécutifs par jour. De même, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel ont des plafonds d’achats cumulés de 100€ par jour. Ainsi, au-delà, vous devrez insérer votre carte. Les autres banques n’ont pas divulgué leurs règles spécifiques.  

publicité

Refus du paiement sans contact : Le mystère des autres banques

Certaines banques ne divulguent pas leurs règles spécifiques concernant les paiements sans contact. La Banque Populaire et la Caisse d’Epargne considèrent ces règles comme leurs « petits secrets de fabrication« . Yves Tyrode, directeur général Digital & Payments chez BPCE, a refusé de partager les algorithmes qui déterminent quand le code secret doit être saisi. La Société Générale n’a pas non plus fourni d’informations. Cependant, toutes les banques doivent suivre la réglementation de l’Union européenne. Cette dernière exige que le code confidentiel soit demandé lorsque le montant cumulé des paiements sans contact dépasse 150€ ou après plus de cinq paiements consécutifs.

publicité

Ainsi, toutes les banques doivent appliquer cette réglementation. Cela signifie que le code confidentiel doit être saisi. Cela quand le montant cumulé des paiements sans contact atteint 150€ ou bien plus de cinq paiements consécutifs ont été effectués. De plus, des contrôles aléatoires peuvent être effectués à tout moment.  Cela signifie que le code de la carte bancaire peut être demandé sans préavis. Ces mesures visent à renforcer la sécurité des transactions sans contact et à protéger les utilisateurs contre les fraudes potentielles. Ainsi, le refus du paiement sans contact présente des avantages.

publicité

Les avantages et les inconvénients du paiement sans contact

Malgré les refus, le paiement sans contact présente des avantages. D’abord, l’un des principaux avantages est la rapidité et la facilité d’utilisation. Il suffit de rapprocher sa carte ou son téléphone du terminal de paiement pour effectuer une transaction. Cependant, il y a quand même quelques inconvénients. Par exemple, la limitation des montants autorisés, les risques de fraude et la nécessité de disposer d’un terminal de paiement compatible. Beaucoup de personnes préfèrent payer avec d’autres modes de paiement. Par exemple, les espèces ou les paiements par smartphone. Elles s’inquiètent pour leur sécurité et confidentialité.  

publicité

Les évolutions technologiques du paiement sans contact

Les avancées technologiques accélèrent l’évolution du paiement sans contact. De nos jours, d’autres appareils peuvent faire le paiement sans contact.  En effet, il est possible d’utiliser des appareils mobiles. Par exemple, les smartphones et les montres connectées. De plus, de nouvelles technologies améliorent la sécurité et la commodité des transactions sans contact. Notamment, la communication en champ proche (NFC) et les paiements biométriques (empreintes digitales, reconnaissance faciale). Ces évolutions permettent aux consommateurs d’avoir davantage d’options et de flexibilité.

publicité

Les refus de paiement sans contact peuvent être dus à différentes raisons. Il y a le dépassement des plafonds d’achats cumulés ou le nombre excessif de transactions sans insérer la carte. Chaque banque applique ses propres règles, certaines étant plus transparentes que d’autres. Il est essentiel de prendre en compte ces règles pour éviter les refus de paiement et comprendre quand le code confidentiel peut être demandé.

publicité

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.