Paradis fiscaux : De nouveaux pays figurent sur la liste noire pour 2024

La France pense que 16 endroits sont des paradis fiscaux. L’Union européenne en compte 12.

Paradis fiscaux De nouveaux pays figurent sur la liste noire pour 2024

La France considère actuellement 16 pays comme des paradis fiscaux. Tandis que l’Union européenne en compte 12. Ces endroits sont des États qui n’aident pas dans les questions fiscales. Ils permettent aux gens de cacher la source de leur argent.

publicité

Pourquoi ces pays sont-ils considérés comme paradis fiscaux par la France ?

Bien qu’il n’y ait pas de définition officielle. L’OCDE identifie les paradis fiscaux selon quatre critères clés. Ces critères comprennent des impôts très faibles ou inexistants dans ces pays. De plus, il y a une absence de transparence. Une autre caractéristique est une législation qui bloque l’échange d’informations fiscales entre pays. En outre, ces paradis fiscaux tolèrent souvent l’existence de sociétés écrans. Ils peuvent être utilisés pour dissimuler l’identité des propriétaires d’entreprises. Ces critères permettent de déterminer les pays qui facilitent la dissimulation des revenus. Ainsi, les autorités cherchent à lutter contre ces paradis fiscaux comme en France. Cela permet d’éviter l’évasion fiscale.

publicité

Les paradis fiscaux sont également appelés États et territoires non coopératifs (ETNC). Ils permettent aux personnes qui n’y résident pas de cacher leur identité lorsqu’elles placent leur argent. Cela évite que les autorités fiscales de leur pays d’origine ne sachent où les fonds sont transférés. Ces pratiques peuvent permettre à certains individus de contourner les règles fiscales. En conséquence, les gouvernements en France cherchent à lutter contre ces paradis fiscaux. En outre, cela vise à promouvoir la transparence financière et à décourager l’évasion fiscale. Ainsi, cela contribue à assurer une société plus juste et équitable pour tous ses membres.

publicité

France : la liste des paradis fiscaux

Pour l’année 2024, la France a identifié 16 pays comme des paradis fiscaux. Parmi ces pays, on trouve des endroits comme Anguilla, les Bahamas, les îles Vierges américaines et les îles Turques et Caïques. D’autres pays, tels que la Russie, Antigua-et-Barbuda et les Seychelles, font également partie de cette liste. Ces endroits sont désignés comme des paradis fiscaux en raison de leur législation fiscale favorable. Il peut permettre aux individus et aux entreprises de minimiser leurs obligations fiscales. Cette classification peut avoir des implications sur la façon dont les transactions financières avec ces juridictions sont traitées. Elle vise à décourager les pratiques d’évasion fiscale.

publicité


Les pays européens concernés

Après les révélations de scandales, l’Union européenne (UE) a pris la décision de créer sa propre liste noire des paradis fiscaux. Cette liste vise à identifier les pays qui présentent des pratiques fiscales jugées néfastes. Les pays figurant sur cette liste sont considérés comme non coopératifs en matière fiscale. Cette initiative découle de la volonté de l’UE de lutter contre l’évasion fiscale. Elle vise à dissuader les individus et les entreprises de recourir à des stratégies visant à minimiser leur obligation fiscale. Ainsi, cette démarche s’inscrit dans une volonté globale d’avoir une fiscalité équitable.

publicité

La liste des paradis fiscaux de l’UE est révisée deux fois par an. Elle compte actuellement 12 juridictions jugées non coopératives. Ces pays incluent les Samoa, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Fidji, Guam, les Palaos, Panama, la Russie, le Samoa, Trinité-et-Tobago, les Îles Vierges et Vanuatu. En effet, cette liste est établie dans le but d’identifier les paradis fiscaux pour la population en France. Elle est mise à jour régulièrement pour refléter les évolutions dans les pratiques fiscales dans le monde. Les critères pour figurer sur cette liste comprennent notamment le respect des normes internationales. Les pays qui ne respectent pas ces critères sont susceptibles d’être inclus dans cette liste. Ainsi, cela peut entraîner des conséquences économiques.

publicité

Les évasions fiscales

Pour l’année 2022, environ mille milliards de dollars ont été placés dans les paradis fiscaux. Cela équivaut à près de 950 milliards d’euros. Selon l’économiste Gabriel Zucman, ce phénomène est particulièrement préoccupant en Europe. En effet, les grandes entreprises réalisent des bénéfices considérables en Irlande. Ces constats mettent en lumière l’ampleur du problème de l’évasion fiscale dans le monde. Gabriel Zucman précise que le rapport a été élaboré avec la collaboration d’une centaine de chercheurs. Ainsi, il souligne l’effort collectif déployé pour mieux comprendre cette pratique.

publicité

Selon les spécialistes, sur les 2 800 milliards de dollars de bénéfices générés à l’étranger par les entreprises. Environ 1 000 milliards ont été transférés vers des paradis fiscaux. Cela représente 35 % du total. Les entreprises américaines se distinguent en tête. Parmi les destinations privilégiées pour ces transferts, on retrouve des pays comme l’Irlande, les Pays-Bas, les Îles Vierges et les Îles Caïman. Ces données mettent en évidence l’ampleur des déplacements de fonds vers des juridictions à faible fiscalité. Ainsi, cette pratique soulève des préoccupations quant à l’équité fiscale et à l’impact sur les économies nationales.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .