Permis de conduire à 17 ans : le prix que vous devrez payer pour l’assurance auto jeune conducteur

Inès Denne
3 Min Read

Dès janvier 2024, les jeunes conducteurs pourront commencer leur formation et obtenir leur permis de conduire plus tôt. Cependant, conduire une voiture doit les mener à souscrire à une assurance auto. Savez-vous combien peut coûter cette assurance voiture pour les jeunes conducteurs ?

publicité

La réforme sur le permis de conduire en France

Selon la nouvelle loi sur le permis de conduire, l’âge minimum pour passer le permis de conduire va baisser à 17 ans. En effet, à l’heure actuelle, les jeunes conducteurs doivent avoir minimum 18 ans. Cependant, la réforme ne sera mise en application qu’en janvier 2024

publicité

Pour le moment, les jeunes de 17 ans peuvent obtenir le permis B, mais ils ont seulement droit à une conduite accompagnée. Ils doivent attendre leurs 18 ans pour pouvoir prendre le volant par eux-mêmes. Et pour avoir le permis, le gouvernement a mis en place une aide de 500 euros afin d’aider les apprentis conducteurs à financer leur permis de conduire.

publicité

En savoir davantage sur l’assurance voiture pour jeunes conducteurs

Comme tous les conducteurs, le jeune conducteur doit souscrire à une assurance voiture. Cependant, le coût n’est pas le même. En effet, depuis 2022, la prime d’assurance pour les jeunes conducteurs entre 17 et 22 ans a fortement augmenté. En un an, elle a augmenté de 18 %, contre 3 % dans l’ensemble de la France. De ce fait, l’assurance voiture pour jeunes conducteurs peut coûter 1 255 euros par an. Pour l’ensemble du pays, elle coûte seulement 630 euros. 

publicité

Si l’assurance auto est plus élevée pour les jeunes conducteurs, c’est parce qu’ils sont considérés comme plus à risque. Manquant d’expérience au volant, ils représentent un plus grand nombre d’accidents corporels dans les statistiques. Par ailleurs, la surprime va réduire en fonction que le jeune conducteur avance en âge. Dans sa première année, la surprime sera de 100 %, puis dans la deuxième, 50 % et dans la troisième année, 25 %.

publicité

Il est à noter que les jeunes conducteurs qui n’ont pas d’assurance auto subiront une sanction financière et judiciaire. Cela va surtout dépendre de la gravité de la situation. 

publicité
Share This Article