Placement retraite : Quel est l’âge limite pour souscrire un PER ?

Quels sont les critères d’âge et de statut professionnel pour l’ouverture d’un Plan Épargne Retraite (PER) ? Voici quelques conseils sur le moment idéal pour souscrire.

Placement retraite : Quel est l'âge limite pour souscrire un PER ?

De nombreuses personnes se demandent se demandent jusqu’à quel âge il est possible d’ouvrir un Plan d’Épargne Retraite (PER).  La souscription est-elle encore possible après la retraite. Le PER a été mis en place en octobre 2019.  Son but était de remplacer les produits d’épargne retraite existants. Il est plus souple tant au moment de la souscription qu’à la sortie, ainsi qu’en termes de conditions d’accès. Le PER est accessible à tous, permettant à chacun de commencer à épargner tôt en vue de la retraite. Mais qui peut ouvrir un PER ?

publicité

La limite d’âge pour souscrire un PER

Du point de vue légal, il n’existe aucune limite d’âge pour souscrire un PER. Il n’y a pas non plus de restriction sur le statut professionnel. Chaque assureur établit ses propres critères pour chaque contrat. Ainsi, toute personne capable de faire des versements peut être titulaire d’un PER, sans condition d’âge spécifique. Toutefois, il est préférable d’y souscrire avant la retraite. Ensuite, un enfant mineur peut aussi avoir un PER. Cependant, ce sont ses parents ou ses représentants légaux qui l’ouvrent à son nom. Ces derniers peuvent alimenter et gérer le PER. L’enfant peut le prendre entièrement lorsqu’il peut faire des versements par lui-même ou atteindre la majorité.

publicité

Ainsi, il n’y a pas de moment idéal pour souscrire un PER. Toutefois, les experts recommandent de commencer le plus tôt possible. Cela permet de réduire les efforts d’épargne à mesure que l’on vieillit. Ensuite, il ne faut pas non plus se précipiter à ouvrir ce plan d’épargne. En effet, le mieux est d’avoir une situation professionnelle, familiale et patrimoniale suffisamment stable.  En plus, il faut que les revenus permettent de mettre de l’argent de côté. Le PER ne doit pas créer des difficultés financières. Il est important de considérer que les fonds investis dans un PER sont bloqués jusqu’à la retraite. Même s’il y a des déblocages exceptionnels, ils sont fortement réglementés.

publicité

Souscrire un PER : les autres facteurs à prendre en compte, outre la limite d’âge

Si votre carrière se déroule bien, la quarantaine est souvent considérée comme un bon moment pour investir dans un PER. Avant cet âge, il est possible que vous ayez encore d’autres responsabilités financières. Par exemple, l’acquisition d’une résidence, les remboursements de prêts ou encore les frais de scolarité des enfants. Après 50 ans, les efforts d’épargne peuvent être plus importants. De plus, il ne reste plus beaucoup de temps avant la retraite. Ensuite, l’autre moment idéal pour souscrire un PER est lorsque les revenus imposables sont élevés. Et pour cause, les déductions fiscales sur les versements volontaires dans un PER individuel permettent d’investir davantage dans l’épargne retraite.

publicité

Outre la possibilité d’épargner pour la retraite, le PER offre également des avantages fiscaux attractifs. D’abord, vous pouvez déduire du revenu imposable les versements volontaires effectués dans un PER individuel. Cela permet de diminuer l’impôt à payer. En outre, vous pouvez bénéficier d’une exonération d’impôt. Cet avantage est valable jusqu’au moment de la sortie en rente ou en capital des gains.

publicité

Choix des supports d’investissement

Outre la limite d’âge pour souscrire un PER, il y a un autre aspect essentiel. Il s’agit du choix des supports d’investissement. Les détenteurs d’un PER peuvent opter pour différentes options de placement. Par exemple, les fonds en euros, les unités de compte ou les fonds immobiliers. Il est essentiel de bien évaluer les risques et les rendements potentiels de chaque support avant de prendre une décision.

publicité

En outre, la gestion du PER est également un élément à prendre en compte. Les détenteurs d’un PER ont la possibilité de gérer eux-mêmes leurs investissements. Mais, ils peuvent aussi confier cette tâche à un gestionnaire professionnel. Pour choisir le mode de gestion, il faut prendre en compte deux facteurs. Ce sont les objectifs financiers et le niveau de connaissance en matière d’investissement.

publicité

Sortie du PER

Lorsque vient le moment de la retraite, le PER offre plusieurs options de sortie. Les détenteurs peuvent choisir de transformer leur épargne en rente à vie. Cette option leur garantit un revenu régulier tout au long de leur retraite. Ensuite, ils peuvent aussi récupérer le capital accumulé sous forme de capital, avec une fiscalité spécifique. Pour faire le bon choix de stratégie, il est recommandé de consulter un conseiller financier. Votre choix doit être en fonction de vos besoins et de votre situation.

publicité

En résumé, il n’y a pas de limite d’âge spécifique pour souscrire un PER. Toutefois, il est recommandé de souscrire le plus tôt possible. Plusieurs facteurs entrent en jeu pour décider du moment idéal pour investir dans un PER. Chaque personne doit prendre en compte sa situation personnelle et professionnelle, ainsi que ses responsabilités financières. Il est également important de se familiariser avec les conditions d’accès et les réglementations associées à un PER. Tout cela vous aide à prendre les meilleures décisions.

Écris par Inès Denne