Placements : Tout savoir sur le comportement pas toujours intuitif des obligations

Il peut être judicieux de prêter de l’argent à une entreprise ou à un État européen maintenant. C’est important de bien comprendre avant d’investir.

Placements Tout savoir sur le comportement pas toujours intuitif des obligations

Cela semble être un moment opportun pour prêter de l’argent à une entreprise. En effet, le taux directeur principal de la BCE est actuellement à son niveau le plus élevé. Mais, il est crucial de comprendre quelques éléments essentiels avant de décider d’investir dans des obligations.

publicité

Investir dans les obligations : la distinction entre les différents taux

Lorsqu’on parle d’« investir dans les obligations françaises ». Cela signifie participer à des prêts à la France. L’Agence France Trésor (AFT) gère ces emprunts. Mais seules certaines banques spécialisées peuvent y participer. Après l’émission des titres, ils sont disponibles sur le marché secondaire. C’est là que vous pouvez acheter des obligations françaises. La durée peut varier de 2 à 50 ans. Il peut sembler étrange que les taux d’intérêt varient autant. C’est entre 0,50 % et 3,50 %, voire 6 %. Ainsi, ces taux déterminent simplement le montant des intérêts versés chaque année sur l’obligation.

publicité

Mais le rendement réel que vous obtiendrez de l’obligation dépendra du prix que vous avez payé pour l’acheter. Par exemple, les OAT étaient cotées à 101,85 % et 95,30 % sur le marché secondaire au début du mois de février. Les obligations sont évaluées en pourcentage de leur valeur nominale. Il peut varier en fonction de l’offre, de la demande et du risque perçu par les investisseurs. Pour les deux OAT françaises, ces prix représentent des rendements annuels de 2,63% et 2,64% respectivement. Il est important de regarder ces rendements proposés par le marché pour décider d’investir dans les obligations. Ainsi, il ne faut pas se concentrer uniquement sur le taux d’intérêt initial de l’obligation.

publicité

Investir dans les obligations : voici les risques

Lorsque les taux d’intérêt augmentent, le prix des obligations diminue. C’est une notion importante avant d’investir dans les obligations. Même si cela peut ne pas sembler évident de prime abord. Par exemple, si vous détenez des obligations d’État italien avec un taux d’intérêt annuel de 4,50% arrivant à échéance en octobre 2053. Une hausse de l’endettement de l’État italien par rapport à celui de la France pourrait créer des tensions sur le marché des obligations. Dans ce cas, les taux d’intérêt de l’Italie pourraient augmenter brusquement. Il est donc important de surveiller de près les fluctuations des taux d’intérêt et les niveaux d’endettement des émetteurs d’obligations. Cela vous permettra de prendre des décisions éclairées en matière d’investissement.

publicité

Il pourrait sembler logique que les détenteurs d’obligations en profitent. Lorsque le risque sur un pays augmente et que les taux d’intérêt augmentent. Mais en réalité, c’est tout le contraire qui se produit. Imaginons que les rendements du marché passent de 4,35% à 5,35%. Dans ce cas, le prix de l’obligation baisserait considérablement, d’environ -15%. Par exemple, le cours de l’obligation passerait de 102,40% de la valeur nominale à 87,40%. En revanche, si les taux d’intérêt baissent, la valeur de l’obligation augmenterait. Les nouvelles obligations offrent un rendement moins élevé que les anciennes. Ainsi, les fluctuations des taux d’intérêt influencent directement la valeur des obligations détenues par les investisseurs. La compréhension de ces notions est très importante avant d’investir dans les obligations.

publicité

Un système d’indice

Quand on parle de la sensibilité d’une obligation, on fait référence à sa réaction aux changements de taux d’intérêt. Il s’agit d’un indicateur important à prendre en compte lorsqu’on décide d’investir dans des obligations. La sensibilité d’un fonds obligataire est un indice qui mesure l’impact d’une baisse ou d’une hausse de 1% des taux sur la valeur du fonds. Par exemple, une sensibilité de -5 signifie que si les taux augmentent de 1 point. Le cours de l’obligation baissera de 5 points. C’est une façon de comprendre à quel point les obligations peuvent être sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt.

publicité

Dans l’exemple précédent avec la dette italienne, la sensibilité de l’obligation est très élevée. En effet, le cours passerait de 102,40% à 87,40% si les taux augmentent. En général, plus la durée restante est longue, plus la sensibilité est grande. Ainsi, si la Banque centrale européenne décidait de baisser fortement les taux. Votre obligation pourrait perdre beaucoup de valeur. C’est pourquoi il est important de comprendre la sensibilité de vos obligations pour prendre des décisions éclairées en matière d’investissement.

publicité

Les meilleures stratégies

Avec ces informations de base sur le fonctionnement des obligations, vous pouvez investir tranquillement dans ce domaine. Vous avez ainsi la possibilité de planifier différentes stratégies d’investissement. Par exemple, vous pouvez acheter des obligations pour leur rendement et les conserver jusqu’à leur remboursement complet. Ou bien, vous pouvez les acheter dans l’optique de les revendre dans quelques mois ou années. Lorsque la Banque centrale européenne (BCE) aura réduit ses taux directeurs. Dans ce cas, vous visez à réaliser un bénéfice supplémentaire en plus des intérêts courus et des coupons perçus pendant la période de détention. Une autre possibilité est d’équilibrer votre portefeuille en y intégrant une part d’investissement dans les obligations. Enfin, vous pouvez également profiter des opportunités offertes par les crises de la dette. 

publicité

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.