Plan d’épargne avenir climat : une défiscalisation du placement prévue pour les jeunes

Un nouveau placement s’apprête à être mis en place. Et celui-ci permet aux jeunes de bénéficier d’une défiscalisation. Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos.

Plan d’épargne avenir climat : une défiscalisation du placement prévue pour les jeunes

Le plan d’épargne avenir climat a été conçu spécialement pour les jeunes. Ces derniers peuvent bénéficier d’une défiscalisation grâce à cela.

publicité

Le plan d’épargne avenir climat : zoom sur ce placement pour les jeunes

Il n’y a pas que les adultes qui doivent mettre de l’argent de côté. Les jeunes doivent aussi avoir cette même pensée, afin de se préparer à l’avenir. C’est dans ce contexte qu’a été créé le plan d’épargne avenir climat ou PEAC. Ce dernier est inclu dans la loi industrie verte d’octobre 2023. Il a été baptisé en décembre dernier, avec la loi de finances pour 2024.

publicité

Dans le détail, le plan d’épargne avenir climat peut être souscrit par les parents dès que l’enfant est né. Et l’argent sera bloqué le temps que l’enfant atteigne ses 18 ans. Notons que ce placement ne sera clôturé qu’aux 30 ans de l’individu.

publicité

Les sommes versées dans ce plan d’épargne seront placées soit dans un compte-titres dans une banque, soit dans un contrat de capitalisation, chez un assureur. Il n’y a rien à craindre quant à la gestion de ce placement puisqu’elle sera confiée à des spécialistes.

publicité

Il est possible de gérer soi-même le PEAC

Vous l’aurez donc compris, c’est aux parents ou aux jeunes de choisir sur laquelle des deux options voudraient-ils placer leur argent. Mais sachez qu’il est tout à fait possible de se charger soi-même de la gestion financière du contrat.

publicité

Comme on dit dans le cabinet du ministre de l’Economie, « ce type de gestion devrait produire un rendement supérieur à celui du Livret A ». Néanmoins, aucune garantie de l’Etat n’est promise. Et « dans certains types de profils, les assureurs pourraient en proposer une, mais au terme ».

publicité

Ces assureurs pourraient vous proposer une garantie dite « plancher ». Ce qui permet de retrouver à minima la mise dès que l’enfant a 18 ans. Aussi, les supports financiers sur lesquels ont été effectués les versements pourraient être vertueux, en ce qui concerne l’écologie ou l’environnement.

publicité

Plafond et défiscalisation : tout ce qu’il faut savoir concernant le plan d’épargne avenir climat

Comme avec les livrets d’épargne, sachez qu’il y a aussi un plafond à respecter pour le PEAC. Et ce dernier est similaire à celui du Livret A. En effet, vous ne pourrez déposer que 22 950 euros, maximum sur ce placement.

publicité

Il est aussi important de savoir que la personne disposant un PEAC peut bénéficier d’un avantage fiscal. Dans le détail, aucun impôt ni prélèvement sociaux n’est relevé, que ce soit sur vos versements ou vos gains. C’est donc un placement qui subisse une exonération totale, tout comme le Livret A et le Livret de développement durable.

Le PER n’est plus accessible aux mineurs

Il semble que le PEAC soit très bénéfique pour les jeunes. Car en plus des avantages cités ci-dessus, le plan d’épargne avenir climat permet également une défiscalisation.

Notons qu’avec le PER, les parents pouvaient déjà effectuer des versements et déduire un revenu imposable allant jusqu’à 4 113 euros en 2023 pour l’enfant. Seulement, cela ne pouvait être réalisé que si le propre plafond de déductibilité au titre de la retraite est atteint. Un plafond qui a déjà élevé.

De plus, seuls certains ménages ont décidé d’en profiter. « Pas plus de 2 000 », d’après le cabinet du ministre de l’Economie. Seulement voilà, cette niche fiscale avait été supprimée, suite à la mise en place du PEAC en France. C’est même une règle indiquée dans la loi de finances pour 2024. Sur celle-ci, on a clairement dit que la souscription du PER pour un mineur n’est pas possible tout comme la réalisation de nouveaux versements.

Ainsi, les PER qui existent déjà sont gelés. Et ce, jusqu’à ce que les enfants soient majeurs. Néanmoins, on peut toujours faire un retrait de l’argent investi. En même, on peut aussi placer sur un PEAC.

De plus, ce placement est très avantageux pour les jeunes. C’est ce qui leur permettra de préparer à leur avenir dès maintenant. Notons qu’à ce jour, de plus en plus de jeunes possèdent un placement d’épargne. Et ils détiennent plus de 40 milliards d’euros d’épargne, à leur nom. La plupart sont placés sur le Livret A.

Mais reste à savoir si ce dernier continuera de goûter au succès auprès des jeunes, une fois le PEAC mis en place. Le plan d’épargne avenir climat sera commercialisé dès le mois de juillet prochain.

Écris par Laura Laura