Prélèvement automatique : Quelles sont les démarches à suivre pour l’arrêter ?

Le prélèvement automatique est très pratique mais peut parfois nous ajouter des bâtons dans les roues. 

Prélèvement automatique Quelles sont les démarches à suivre pour l'arrêter

Si vous ne voulez plus du prélèvement automatique, découvrez comment faire pour l’arrêter. Vous pouvez mettre en place ces démarches dès maintenant. 

Prélèvement automatique : Comment faire pour l’arrêter ? 

Dans certaines situations, vous pouvez décider de ne pas permettre un paiement direct de votre compte. On appelle cela faire opposition à un prélèvement. Cela signifie arrêter le prélèvement automatique. En France, on utilise le prélèvement SEPA pour les paiements automatiques. Depuis 2014, ce système régit tous les paiements automatiques dans la zone euro. Il a changé la manière de permettre ou de stopper ces paiements sur un compte bancaire.

Détails du mode de fonctionnement des prélèvements automatiques

Un prélèvement bancaire transfère de l’argent de votre compte vers un autre sans intermédiaire. Cela signifie qu’il n’y a pas besoin d’utiliser de carte, chèque ou argent liquide. On l’utilise souvent pour payer des factures régulières, comme celles du téléphone ou de l’électricité. Un prélèvement peut être unique ou automatique, comme un paiement mensuel fixe. Pour arrêter un prélèvement automatique, il faut en parler à la banque et parfois aussi au créancier. Si vous ne prévenez que la banque, le prélèvement pourrait recommencer plus tard.

Ce qu’il faut faire pour arrêter un prélèvement automatique

Si vous souhaitez arrêter un prélèvement automatique, il vous faut demander une annulation ou une révocation. Pour bloquer un paiement de façon temporaire, vous devez faire opposition. Faire opposition signifie demander à votre banque de ne plus accepter le prélèvement d’un créancier. Attention, bloquer un paiement ne supprime pas la dette. En effet, vous devez toujours payer ce que vous devez. Pour annuler complètement un prélèvement, vous devez annuler l’accord avec le créancier et informer votre banque.

Que devez-vous faire si vous avez des problèmes en face de vous. 

Si un prélèvement a lieu sans votre autorisation, vous pouvez le contester. Pour les prélèvements hors de l’Union européenne, vous avez 13 mois pour demander un remboursement. Pour ceux dans la zone SEPA, le délai est de 70 jours. Si un prélèvement est plus élevé que prévu ou à une mauvaise date, informez votre banque. En cas de fonds insuffisants, la banque peut refuser le paiement, ce qui peut entraîner des frais. Vous devez alors trouver une solution avec le créancier pour le paiement. Ainsi, assurez-vous d’avoir les fonds nécessaires avant d’accepter d’envoyer de l’argent, via virement automatique ou non. En cas de problème, contactez votre banque, les agents seront ravis de vous trouver des solutions. 

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.