Prime covoiturage de 100 euros : la nouvelle aide connaît un véritable succès !

Lancée par le gouvernement en janvier 2023, la prime covoiturage de 100 euros par an rencontre un véritable succès, surtout chez les actifs.

Prime covoiturage de 100 euros : la nouvelle aide connaît un véritable succès !

Lancée par le gouvernement en janvier 2023, la prime covoiturage de 100 euros par an rencontre un véritable succès, surtout chez les actifs.

publicité

Prime covoiturage de 100 euros, un succès!

Ces dernières années, le covoiturage a le vent en poupe. Cette pratique dispose de plusieurs avantages, tels que la maîtriser de ses dépenses ou la réduction des émissions polluantes. En janvier dernier, la ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, a mis en place une prime covoiturage. Toutes personnes effectuant du covoiturage à courte distance bénéficieront d’une aide de 100 euros sous forme d’un versement progressif via les plateformes de covoiturage :

publicité
  • une première partie au 1er covoiturage (25 € minimum) ;
  • le reste au 10e covoiturage, dans un délai de 3 mois à compter de son premier covoiturage.

Visiblement, la prime covoiturage de 100 euros par an commence à faire un succès. À titre de rappel, elle a été mise en place par le gouvernement afin de booster le pouvoir d’achat des Français. Son but est d’inciter les citoyens à partager leur véhicule avec d’autres personnes qui effectuent le même trajet ou une partie du trajet, notamment celui du quotidien.

publicité

Trois mois après son lancement, la prime covoiturage semble faire un vrai succès. Selon les chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique, le projet a séduit des dizaines de milliers de conducteurs.

publicité

Selon le cabinet de la ministre de la Transition écologique Agnès Pannier-Runacher, 1 million de trajets qualifiés de « covoiturage quotidien » ont été enregistrés sur les plateformes de covoiturage, en mars 2023. Un chiffre qui est égal à «deux fois plus qu’un an plus tôt».

publicité

Encore du chemin à faire!

Depuis sa mise en place, la prime covoiturage de 100 euros a été souscrite par 80 000 nouveaux conducteurs. Un chiffre très prometteur pour l’avenir de l’aide. De son côté, le cabinet de la ministre y voit une «dynamique très positive». Il souhaite même que le covoiturage devienne «un réflexe pour les Français».

publicité

Certes, le covoiturage est «bon pour la planète (et) bon pour le pouvoir d’achat». Mais, il reste encore rarement prisé par les automobilistes. En effet, on estime qu’environ 100 millions de déplacements soient effectués en voiture, chaque jour. Pourtant, «la grande majorité est effectuée avec une seule personne dans la voiture».

publicité

Ainsi, avec un million de trajets enregistrés en mars 2023, on est loin du but. Pour sa part, le gouvernement s’est fixé un objectif ambitieux de tripler le nombre de trajets de quotidiens réalisés en covoiturage d’ici 2027.

publicité

Comment bénéficier de la prime covoiturage de 100 euros ?

Pour bénéficier de la prime covoiturage de 100 euros, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être majeur et résider en France métropolitaine.
  • Effectuer au moins 20 trajets par mois en tant que conducteur ou passager d’un covoiturage régulier.
  • Utiliser une plateforme de covoiturage agréée par le ministère de la Transition écologique, comme BlaBlaCar, Klaxit ou Karos.
  • Déclarer ses trajets sur la plateforme et fournir les justificatifs demandés.

La prime covoiturage est versée sous forme de crédit sur la plateforme de covoiturage utilisée. Elle peut être utilisée pour payer d’autres trajets en covoiturage ou être transférée sur un compte bancaire. La prime est d’ailleurs cumulable avec d’autres aides au covoiturage proposées par les employeurs ou les collectivités territoriales.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.