Prime de Partage de la valeur : Tout ce qu’il faut savoir sur les changements 2024

Le mois de février accueille encore des changements sur les primes et les aides du gouvernement. 

Prime de Partage de la valeur Tout ce qu'il faut savoir sur les changements 2024

Découvrez les changements concernant la Prime de Partage de Valeur pour cette année 2024. Nous allons tout vous détailler pour éclairer vos lanternes. 

publicité

Prime de Partage de Valeur en 2024 : A quels changements s’attendre ? 

Depuis peu, la Prime de Partage de la Valeur (PPV) a remplacé ce que l’on appelait avant la prime Macron. Cette prime est un bonus que les entreprises peuvent choisir de donner à leurs employés. Elle est ouverte à tous ceux qui travaillent dans l’entreprise. Néanmoins, il y a une règle importante : si un employé gagne plus d’un certain montant, il ne pourra pas recevoir cette prime. Pour que cette prime soit donnée, l’entreprise doit suivre une procédure spécifique. Soit elle passe par une Déclaration Unilatérale de l’Employeur (DUE), soit par un accord collectif entre l’entreprise et ses salariés. Et en 2024, il y aura encore quelques changements concernant la Prime de Partage de Valeur. 

publicité

Cette initiative vise à récompenser les efforts des travailleurs en leur offrant un peu plus que leur salaire habituel. Les employeurs ont donc la possibilité de montrer leur reconnaissance envers leurs équipes grâce à cette prime. C’est une manière de partager les succès de l’entreprise directement avec ceux qui y contribuent chaque jour.

publicité

Découvrez le montant maximal de cette fameuse prime

Dans une entreprise, il est important de bien comprendre combien d’argent un employé peut recevoir en plus de son salaire habituel. Chaque année, ce montant supplémentaire ne doit pas dépasser 3 000 euros pour chaque employé. Cependant, il y a des situations spéciales où ce plafond peut monter jusqu’à 6 000 euros par employé. Premièrement, si l’entreprise opte pour un dispositif d’intéressement, le montant peut être augmenté. Deuxièmement, dans les petites entreprises avec moins de 50 personnes, si elles choisissent la mesure de participation, elles peuvent aussi donner jusqu’à 6 000 euros. Chaque employé peut donc prétendre à la Prime de Partage de Valeur en 2024.

publicité

Troisièmement, si on travaille pour une association ou une fondation qui est reconnue par l’État pour son utilité publique ou son intérêt général, cette règle s’applique également. Enfin, dans les organisations qui soutiennent les personnes par le travail, comme les ESAT peuvent aussi recevoir jusqu’à 6 000 euros supplémentaires par an.

publicité

Prime de Partage de Valeur 2024 : Quels sont les changements prévus ? 

Au cours de l’année 2023, les employeurs avaient pour habitude de donner une seule Prime de Partage de Valeur (PPV) à leurs employés chaque année. Cependant, ils avaient également la possibilité de choisir de diviser cette prime unique en quatre paiements, répartis sur chaque trimestre de l’année.  À partir de l’année 2024, une nouvelle option s’offre pour l’octroi de la Prime de Partage de Valeur. Il devient possible de recevoir deux primes de pouvoir d’achat au cours d’une seule et même année. Malgré cette nouveauté, il est important de noter que le total de ces deux primes doit respecter certaines règles d’exonération fiscale. En effet, le montant total combiné de ces primes ne doit pas dépasser un certain seuil. Ce dernier est fixé à 3 000 euros pour certains cas et pouvant aller jusqu’à 6 000 euros pour d’autres situations spécifiques.

publicité

Cette évolution dans la manière de verser les primes de pouvoir d’achat montre une flexibilité accrue pour soutenir le pouvoir d’achat des employés. C’est une manière pour les employeurs de montrer leur reconnaissance envers le travail et l’engagement de leurs équipes.

publicité

Des détails très importants à noter

Le gouvernement a décidé de poursuivre une mesure de soutien aux petites entreprises pour trois années supplémentaires. Cette mesure concerne les entreprises ayant un effectif inférieur ou égal à cinquante employés. Ces dernières bénéficieront d’une exonération, facilitant ainsi leur gestion financière. Cependant, pour les entreprises qui emploient plus de cinquante personnes, il est important de noter que le dispositif d’allègement fiscal spécifique qui leur était accordé s’est arrêté le 31 décembre 2023. Et il faut aussi être au courant des détails sur la Prime de Partage de Valeur en 2024.

publicité

Du côté des employés, il existe une possibilité intéressante pour gérer leurs primes de participation aux bénéfices de l’entreprise. Ils ont l’option de placer tout ou une partie de leur prime dans différents types de plans d’épargne. Les options disponibles incluent le Plan d’Épargne Entreprise (PEE), le Plan d’Épargne Interentreprises (PEI), le Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif (PERCO), ainsi que le PER Entreprise Collectif (PERE-CO) et le PER Entreprise Obligatoire (PERE-OB). En choisissant l’une de ces options, les montants qu’ils décident de bloquer bénéficieront d’une exonération d’impôt sur le revenu. Cela représente un avantage fiscal non négligeable pour les salariés désireux d’optimiser leur épargne et de préparer leur avenir.

 

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.