Propriétaires : Une nouvelle règle révolutionnaire vient d’être annoncée, préparez-vous au changement !

Comment la fin du bouclier tarifaire impacte-t-elle les propriétaires français ? Décryptage des nouvelles possibilités de fixation des loyers et de revalorisation des biens immobiliers.

Propriétaire : Nouvelle obligation de facturation en 2024. Vous êtes concerné ?

Une bonne nouvelle pour certains propriétaires français se profile ! La correction des erreurs concernant les DPE permettra une réévaluation (réforme) des prix de vente des logements et des implications pour les acheteurs potentiels.

Réforme des DPE de certains logements : Une opportunité pour les propriétaires français

Depuis avril 2024, les propriétaires français bénéficient d’une nouvelle mesure. Cette mesure concerne spécifiquement la fin du bouclier tarifaire. Ce bouclier tarifaire régulait la hausse des loyers depuis plusieurs années. Son objectif était de protéger les locataires contre les augmentations excessives. Ainsi, les propriétaires étaient limités à une augmentation maximale de 3,5 % par an en métropole. Cette limitation était une réponse à l’inflation galopante et aux craintes de hausses drastiques des loyers. Cependant, cette protection n’est plus en vigueur depuis le 1ᵉʳ avril 2024. En effet, une réforme sur les DPE aura lieu sur certains logements.

Les conséquences de la fin du bouclier tarifaire

Avec la fin du bouclier tarifaire, les propriétaires ont désormais plus de liberté pour ajuster les loyers. Ils peuvent maintenant dépasser le plafond imposé précédemment par le gouvernement. Cette décision est basée sur l’indice IRL de l’INSEE. Cependant, malgré cette opportunité, de nombreux propriétaires choisissent de ne pas augmenter les loyers chaque année. Ils préfèrent maintenir des loyers stables pour garantir la stabilité des locataires. 

Réformes des DPE sur certains logements : La bonne nouvelle pour les propriétaires

Cette nouvelle mesure apporte une bonne nouvelle pour les propriétaires français. Certains d’entre eux pourront revoir à la hausse le prix de vente de leurs biens immobiliers. Cependant, cette augmentation n’est pas due à une décision gouvernementale de favoriser les propriétaires. En réalité, elle résulte de la correction d’erreurs concernant les Diagnostics de Performance Énergétique (DPE) de certains logements. Le DPE évalue la consommation énergétique des bâtiments et est obligatoire lors des transactions immobilières en France depuis 2006.

Les implications pour les acheteurs

Pour les acheteurs potentiels, cette nouvelle soulève des questions importantes. Un logement avec un mauvais DPE est généralement moins cher à l’achat. Cependant, cela signifie souvent qu’il nécessite des travaux coûteux pour être mis aux normes. De plus, les nouveaux propriétaires ne peuvent pas louer un logement avec un mauvais DPE selon certaines réglementations en vigueur depuis 2021. Enfin, les propriétaires qui voient leur DPE réévalué peuvent désormais mettre leur bien en location sans effectuer de travaux d’isolation jusqu’en 2034. En conclusion, cette nouvelle régulation apporte des opportunités mais soulève également des défis pour les propriétaires et les acheteurs immobiliers en France.

 

Écris par Christine