Quelle maladie permet l’éligibilité à l’AAH ?

Certaines maladies sont éligibles à l’AAH. Ce coup de pouce peut vous aider à alléger vos difficultés financières. Voici tout ce que vous devez savoir concernant cette allocation.

Quelle maladie permet l’éligibilité à l’AAH ?

Savez-vous qu’il y a des maladies qui permettent d’être éligibles à l’AAH ? Voici la liste et toutes les informations sur cette aide.

publicité

AAH : comment définit-on cette aide de la CAF ?

Il existe plusieurs aides sociales en France et l’allocation aux adultes handicapés (AAH) en fait notamment partie. Comme son nom l’indique, ce coup de pouce est adressé aux personnes étant dans une situation de handicap. Le but de cette aide est de garantir un revenu minimal aux personnes qui ne peuvent pas travailler en raison de leur handicap.

publicité

Néanmoins, il convient de dire que l’allocation aux adultes handicapés n’est pas pour tout le monde. Vous pouvez être dans une situation de handicap, mais si vous ne remplissez pas toutes les conditions requises, vous n’aurez pas droit à ce coup de pouce. Car oui, il faut d’abord remplir tous les critères d’éligibilité pour pouvoir profiter de cette aide du gouvernement.

publicité

Plus concrètement, il y a plusieurs points qui sont pris en compte pour pouvoir accéder à l’allocation aux adultes handicapés. Ainsi, votre âge, ressources ou encore le taux d’incapacité permettent de déterminer si oui ou non vous êtes éligible à cette aide.

publicité

Quelles sont les critères pour devenir éligible à l’AAH ?

Pour commencer, l’âge compte énormément dans l’attribution de l’AAH. L’individu doit avoir 20 ans et plus pour pouvoir bénéficier de l’AAH. Néanmoins, si vous avez 16 ans et que vous ne soyez plus à la charge de vos parents, vous pouvez également bénéficier de cette allocation.

publicité

De même, la personne souhaitant toucher l’allocation aux adultes handicapés doit également vivre sur le territoire français de manière stable. Et être en situation régulière, s’il s’agit d’un étranger. Aussi, les ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond.

publicité

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, le taux d’incapacité joue aussi un rôle important dans l’accès à l’AAH. Ainsi, si vous avez un taux d’incapacité d’au moins 80%, ou entre 50% et 79%, vous avez droit à cette aide. Dans le second cas, il faudra munir d’une restriction substantielle et durable afin d’accéder à l’emploi.

publicité

Voici la liste des maladies éligibles à l’AAH

À titre informatif, c’est la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) qui verse l’allocation aux adultes handicapés. Et ce, suite à la demande de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

publicité

Il convient aussi de savoir que certaines maladies sont éligibles à l’AAH. C’est le cas des états dépressifs avérés, l’agoraphobie, la coxarthrose ou l’arthrose des doigts et le diabète. De même, vous devez aussi être éligible à ce coup de pouce si vous avez la migraine, l’autisme, le cancer, la dyslexie, dysphasie ou dyspraxie ainsi que la maladie de Crohn.

De même, le trouble du déficit et de l’attention, le trouble de l’audition ou la surdité, la polyarthrite rhumatoïde sont aussi concernés par cette aide. Enfin, la sclérose en plaques, la spondylarthrite ankylosante et la trisomie 21 sont également des maladies éligibles à l’allocation aux adultes handicapés.

Néanmoins, il est important de mentionner qu’avoir ces maladies ne veut pas dire que vous devenez éligible automatiquement à cette aide. En réalité, tout dépend des impacts de ces maladies au quotidien de la personne. C’est à la CDAPH et la MDPH d’évaluer les conséquences et de définir le taux d’invalidité de l’individu.

À combien s’élève le montant de cette allocation ?

Si vous remplissez toutes les conditions citées ci-dessus, alors vous pouvez être éligible à l’AAH. Pour en bénéficier, il faut fournir un dossier qu’on doit remettre à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Dans ce dossier, on retrouvera un formulaire Cerfa 15692 01, qu’on doit remplir, dater et signer. De même, il faut aussi se munir d’un certificat médical qui détaille la situation de handicap de la personne. Mais aussi des documents qui attestent l’identité de l’individu ainsi que sa résidence en France.

Vous vous demandez certainement à combien s’élève le montant de votre allocation aux adultes handicapés. En réalité, cela dépend d’un foyer à un autre. Ainsi, la somme que vous percevez dépend de votre foyer. Pour cette année 2023, par exemple, une personne vivant seul peut bénéficier d’un AAH de 903,60 euros, qui est le montant maximum pour ce cas. C’est donc la Caisse d’allocation familiale et la MSA qui se charge de vous le verser.

L’AAH peut être une aide précieuse pour les personnes en situation de handicap. Si c’est votre cas et que vous remplissez toutes les conditions, n’hésitez pas à réclamer cette aide.

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.