Réforme de retraite : Ces 3 changements discrets vont faire plaisir aux retraités cette année

La réforme de retraite 2023 a apporté des mesures positives. Pourtant, beaucoup de français ont contesté cette réforme.

Retraites : Voici les changements significatifs à prévoir en avril, les Français concernés !

Le système de retraite français a connu des changements importants. La réforme des retraites de 2023 a fait évoluer ce système. Des débats et contestations ont eu lieu. Toutefois, elle a apporté des mesures favorables aux retraités actuels et futurs. Certaines de ces mesures sont passées inaperçues. Mais, elles ont un impact positif sur le pouvoir d’achat des séniors. Dans cet article, trois de ces changements seront mis en lumière.  Ils vont faire plaisir aux retraités cette année.

publicité

Réforme de retraite : une hausse importante du PASS

Plusieurs changements ont eu lieu avec la réforme de retraite. En 2024, le PASS augmente de 5,4%. Il atteint 46 368 euros au 1er janvier. Cette hausse a une grande importance. En effet, de nombreux dispositifs de protection sociale utilisent le PASS comme référence. Notamment, la mutuelle, la prévoyance, la retraite et l’épargne salariale. Il sert à calculer les cotisations et les prestations sociales. On a aussi besoin du PASS pour le calcul des plafonds pour la retraite.

publicité

En outre, cette augmentation du PASS est bénéfique. Et pour cause, elle entraîne une revalorisation des prestations sociales liées au plafond. Ainsi, une revalorisation des pensions de retraite et des indemnités journalières aura lieu. De plus, cela permettra d’augmenter certaines garanties de mutuelle. Donc, elle offre une meilleure prise en charge des dépenses de santé. Le PASS bénéficie aussi aux détenteurs d’un PER. Ils pourront également bénéficier d’une augmentation des réductions d’impôt.

publicité

Réforme de retraite : les autres changements importants

Depuis le 1er janvier 2024, une augmentation de 3,4% concernait le minimum contributif. Ce dispositif garantit un montant minimal de retraite de base. Il vise les retraités avec une faible pension. Près de 5 millions de Français bénéficient de cette mesure. Mais, elle ne compense pas la perte de pouvoir d’achat subie par les retraités.

publicité

Le minimum contributif est accordé aux personnes qui remplissent quelques conditions. D’abord, elles doivent avoir cotisé 120 trimestres minimum, soit 30 ans. Ensuite, il faut aussi remplir les conditions de carrière. Ensuite, Il existe deux seuils de minimum contributif. Le premier est le minimum contributif de base. Il est fixé à 733,03 euros par mois. Il y a aussi le minimum contributif majoré. Ce dernier atteint 876,13 euros par mois en fonction des ressources.

publicité

Par ailleurs, une autre mesure a été apportée par la réforme de retraite. La fin de la décote de 10% qui concerne les pensions complémentaires. Elle concerne les salariés qui prennent leur retraite avant 67 ans. Ce dispositif a été appliqué depuis 2029. Son but était d’encourager le report de l’âge de départ à la retraite. Mais, il n’est plus en vigueur depuis le 1er décembre 2023. Tous les retraités du secteur privé et agricole profitent de cette suppression. En effet, une augmentation du montant de la pension a lieu. Elle varie en fonction du nombre de points acquis.

publicité

L’instauration d’un mécanisme de retraite progressive

La réforme de retraite a introduit d’autres changements. Notamment, le mécanisme de retraite progressive. Ce dispositif permet aux travailleurs de réduire leur temps de travail de manière progressive. Finalement, ils vont prendre leur retraite à temps plein. Ainsi, cette approche rend la transition vers la retraite plus souple. Cette mesure concerne les travailleurs ayant au moins 60 ans. Ils doivent valider au moins 150 trimestres. Ils peuvent passer à un temps partiel. Mais, ils bénéficient de leur pension de retraite en même temps. Elle profite à ceux qui souhaitent continuer à exercer une activité professionnelle. De plus, leur charge de travail est réduite petit à petit.

publicité

Ce mécanisme présente de nombreux avantages. Elle bénéficie à la fois aux travailleurs et aux employeurs. Les travailleurs peuvent préparer au mieux leur retraite. Mais, ils gardent un revenu stable. Et les employeurs peuvent conserver leurs employés seniors. Ils bénéficient de leur expertise et leur expérience.

publicité

Chômage et précarité : Une meilleure prise en compte de ces périodes

D’autres mesures importantes figurent dans la réforme de retraite. Désormais, le calcul des droits à la retraite prend en compte les périodes de chômage et de précarité. Auparavant, ces périodes pouvaient pénaliser les travailleurs. En effet, elles peuvent réduire leurs droits à pension. Ainsi, ce n’est plus le cas actuellement. Les trimestres correspondants seront validés. Cela permettra aux travailleurs concernés de maintenir leurs droits à pension. Les périodes d’inactivité ne vont plus les pénaliser.

Cette mesure vise à garantir une plus grande équité dans le système de retraite. Elle reconnaît que certains travailleurs peuvent avoir des difficultés durant leur carrière. Donc, elle contribuera à assurer une meilleure protection sociale pour ces retraités.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .