Réforme des retraites : les mesures auront un « effet limité » sur les finances publiques

Michel CHEMIN
3 Min Read

Quelles sont les conséquences de la réforme des retraites sur les finances publiques ? Découvrez la réponse dans cet article !

publicité

Réforme des retraites : les conséquences sur les finances publiques limitées ?

Il est de forte évidence que certaines mesures prises prises pas le gouvernement ont des conséquences. Par exemple, elles engendreront en premier lieu des diminution de dépenses pour le système des retraites. Les spécialistes les évaluent à environ 14 milliards d’euros en 2030. Le calcul a été basé sur l’étude d’impact fournie par le gouvernement. Ainsi, force est de constater que les conséquences de la réforme des retraites sur les finances publiques sont jusqu’ici limitées. Par ailleurs, une autre partie des mesures entraînera des dépenses supplémentaires. Sachez que le coût des mesures d’exemption et d’accompagnement est estimé à 5,9 milliards d’euros en 2030. Outre ces dispositifs figurant dans le projet de loi initial,  les mesures adoptées au fil du débat parlementaire se sont ajoutées. L’effet total de celle-ci sur les dépenses peut être évalué à 1 milliard d’euros.

publicité

Hausse des recettes

En plus d’une diminution nette des dépenses pour le système des retraites, la réforme du gouvernement se traduira également par une augmentation des recettes. En effet, En travaillant plus longtemps, les Français verseront plus d’argent dans le système de pension. Les spécialiste économistes comptent 6 milliards d’euros de recettes supplémentaires en 2030. Cela, après avoir pesé et soupesé l’ensemble des nouveaux paramètres prévus par la réforme. En fin de compte, en tenant compte à la fois des réductions de dépenses, et les augmentations de recettes, le solde s’établit à 13,1 milliards d’euros en 2030 dans le cadre de la réforme des retraites. Bien sûr, cela fait partie des conséquences de la réforme des retraites sur les finances publiques.

publicité

Mais, une question se pose alors, Est-ce que ce solde positif sera suffisant pour compenser les déficits dans le système des retraites ? Selon les deux spécialiste Olivier Redoulès et François Ecalle : la réponse est non. Ils s’éloignent des prévisions de déficit du CNRC, qui, à leur avis, sont fondées sur des paramètres macroéconomiques trop optimistes.  Les deux concluent avec : « Sous des perspectives macroéconomiques plus prudentes pour 2030, mais sans doute plus vraisemblables, le déficit des régimes de retraite atteindrait avant réforme 1 % du PIB en 2030. Le déficit après réforme serait alors de 0,6 % du PIB ». Il s’agit d’un déficit après réforme largement supérieure au 0,2% du PIB déclaré par les autorités.

publicité
Share This Article
Follow:
Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.