Réforme des Retraites : qui pourra encore partir avant 64 ans avec taux plein ? 

Malgré l’augmentation de l’âge légal, des départs anticipés demeurent une réalité. Entre 700 000 et 800 000 personnes prennent leur retraite chaque année en France, avec des possibilités de dérogation. Cette partie examinera ces exceptions permettant de partir avant 64 ans.

Réforme des Retraites qui pourra encore partir avant 64 ans avec taux plein  

Après la réforme de la retraite, l’âge de départ est fixé à 64 ans avec les taux pleins ! Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ces modifications !

publicité

Reforme des retraites : Départ à 64 ans avec taux plein !

La réforme des retraites en cours prévoit une augmentation graduelle de l’âge légal de départ à la retraite! Passant de 62 ans à 64 ans d’ici 2030. Cette réforme de retraite impactera notamment les natifs de 1968, qui seront les premiers à devoir atteindre l’âge de 64 ans pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein. D’ailleurs, les modifications annuelles sont prévues, avec les natifs de 1967 pouvant envisager un départ à 63 ans et 9 mois ! Tandis que ceux de 1966 auront la possibilité de partir à 63 ans et 6 mois. Les variations se poursuivent, avec l’âge de départ fixé à 63 ans pour les natifs de 1964 ! Et ainsi de suite jusqu’aux natifs de 1962 qui pourraient envisager leur départ à 62 ans et 6 mois.

publicité

Chaque année, entre 700 000 et 800 000 personnes prennent leur retraite en France. Cependant, la réforme des retraites de 2023 maintient diverses situations dérogatoires permettant un départ avant l’âge légal, souvent avec le taux plein. Il est recommandé de consulter la caisse de retraite pour connaître ses droits à un départ anticipé.

publicité

Retraite anticipée pour carrière longue

L’option de la retraite anticipée pour carrière longue est une possibilité que beaucoup de personnes choisissent chaque année ! Environ entre 150 000 et 200 000. Cette option offre la chance de prendre sa retraite plus tôt ! Et ce, à partir de l’âge de 58 ans, sous certaines conditions spécifiques. Ces conditions ne se limitent pas seulement à l’âge, mais tiennent également compte du nombre de trimestres travaillés au cours de la carrière. Il est important de noter que les règles ont été assouplies pour permettre un départ anticipé. Ainsi, si quelqu’un a commencé à travailler avant l’âge de 16 ans ! Il peut envisager de prendre sa retraite dès l’âge de 58 ans. Pour ceux qui ont commencé leur carrière avant 18 ans, l’option de retraite s’ouvre à 60 ans.

publicité

De même, ceux qui ont commencé à travailler avant l’âge de 20 ans peuvent envisager la retraite à 62 ans ! Tandis que ceux qui ont commencé avant 21 ans peuvent envisager de partir à 63 ans. En tout cas, après la réforme de la retraite l’âge de départ est à 64 ans pour bénéficier le taux plein ! Ces règles offrent une certaine flexibilité aux travailleurs qui ont consacré de nombreuses années à leur carrière. Elles reconnaissent et récompensent la contribution de longue date des travailleurs au monde professionnel. Ainsi, la retraite anticipée pour carrière longue devient une perspective réaliste pour ceux qui ont commencé leur parcours professionnel à un jeune âge. Cela permet non seulement de profiter plus tôt de la retraite ! Mais aussi de reconnaître la valeur du dévouement et du travail acharné tout au long de la vie active.

publicité

Reforme des retraites : départ 64 ans pour bénéficier les pensions à taux plein !

La réforme des retraites offre des dispositions spécifiques pour certaines situations particulières, telles que le handicap. Les travailleurs handicapés peuvent envisager un départ à la retraite entre 55 et 59 ans ! Avec des conditions assouplies en matière de nombre minimal de trimestres cotisés. Cette double condition du nombre de trimestres globaux (durée d’assurance) et de trimestres cotisés est abolie.

publicité

Une autre possibilité concerne la retraite anticipée pour invalidité ou inaptitude, accessible à partir de 62 ans avec un taux plein ! Même sans avoir tous les trimestres requis. Cependant, une minoration peut s’appliquer si des trimestres manquent. Pour ceux atteints d’une incapacité permanente d’au moins 10% causée par un accident de travail, le départ à taux plein est possible avant l’âge légal. Les personnes ayant un taux de capacité de 20 % au moins peuvent même partir à 60 ans. Cependant, pour un taux d’incapacité entre 10 et 19 %, des justificatifs d’exposition à des facteurs de pénibilité pendant 5 ans sont nécessaires ! Permettant un départ deux ans avant l’âge légal, soit à 62 ans. En tout cas, après la réforme de la retraite l’âge de départ est à 64 ans pour bénéficier le taux plein 

publicité

Autres options de retraite anticipée

Une autre option concerne la retraite anticipée en cas d’appartenance à une catégorie spécifique de travailleurs. Les fonctionnaires exposés à des risques exceptionnels ou à une fatigue particulière peuvent bénéficier d’un départ anticipé. On distingue la catégorie active, où l’âge de départ varie entre 57 ans et 3 mois et 59 ans, et la catégorie dite de Super Active ! Permettant un départ à partir de 52 ans et 3 mois jusqu’à 54 ans. Cette mesure s’applique à divers professionnels tels que des aides-soignants, des sapeurs-pompiers, des policiers sur le terrain, et d’autres métiers spécifiques. 

publicité

En somme, malgré les modifications de l’âge légal de départ à la retraite, la réforme des retraites offre différentes possibilités pour un départ anticipé ! Prenant en compte diverses circonstances individuelles, de la carrière longue aux situations de handicap ou d’incapacité permanente. Pour rappel, après la réforme des retraites, le départ pour bénéficier les taux plein est à 64 ans ! Il est crucial pour chaque individu de comprendre ses droits spécifiques en consultant sa caisse de retraite ! Et en s’informant sur les différentes options qui s’offrent à lui

 

Écris par Inès Denne